https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Télé-imagerie: une étude pointe le coût élevé de l’interprétation externalisée

0 436

PARIS, 15 juin 2011 (TICsanté) – Le système de télé-interprétation des examens d’imagerie médicale mis en place depuis janvier 2009 entre le centre hospitalier de Vierzon (Cher) et un cabinet médical libéral s’est avéré au moins deux fois plus coûteux que l’embauche d’un radiologue, selon une étude présentée au congrès Urgences 2011, le 8 juin à Paris.

L’analyse des 8.048 actes de télé-imagerie prescrits sur une période 22 mois est formelle: "le coût est très élevé puisque ce système coûtait l’équivalent de deux intérimaires et pratiquement trois praticiens à temps plein", résume François Bandaly, chef du service des urgences du CH de Vierzon.

En effet, le coût quotidien pour l’établissement de santé est "en moyenne de 500 euros" pour un praticien titulaire et d’un peu plus de 600 euros pour "un radiologue intérimaire fidélisé", tandis que "la télétransmission de trente actes par jour revient à 1.200 euros", indique-t-il.

La convention signée avec le cabinet libéral, situé à une centaine de kilomètres de Vierzon, reposait sur un paiement à l’acte "selon la nomenclature habituelle". Le prestataire privé était sollicité "globalement dix jours par mois" pour "l’interprétation des radiographies standard et des examens tomodensitométriques", précise-t-il.

En dehors de son coût, ce système s’est montré "sécurisé, confortable et efficient". Les comptes-rendus des actes urgents "ont toujours été obtenus en moins d’une demi-heure après l’examen", ou sous 12 heures dans les autres cas. "La permanence des soins est assurée avec régularité et la qualité de l’interprétation est excellente", ajoute-t-il.

Néanmoins, "le partenariat public-privé doit être discuté sur les modalités. Le système est bon mais la forme n’est pas bonne. Ce qui serait intéressant, ce serait plutôt un système régional public", estime-t-il.

Un réseau de ce type existe pour la prise en charge des urgences neurochirurgicales, reliant le CHU de Tours (Indre-et-Loir) aux CH de Blois (Loir-et-Cher), Bourges (Cher), Chateauroux (Indre) et Chartres (Eure-et-Loir).

En outre, "l’accès au très haut débit qui favorisera, en particulier, le transfert d’images" figure parmi les "évolutions à court terme" mentionnées par le groupement de coopération sanitaire Télésanté Centre sur son site internet./gb/vr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Ségur: l'ANS informe les éditeurs sur l'éligibilité de leurs solutions numériques aux financements

PARIS (TICsanté) - L'Agence du numérique en santé (ANS) a publié le 30 avril une note d'information, à destination des éditeurs de solutions informatiques de santé, sur les dossiers spécifiques de labellisation et les référentiels associés éligibles aux financements prévus par le Ségur de la santé.

0 411

Systèmes d'information

Paiement différé par le patient à l'hôpital: les modalités du projet Diapason détaillées dans une note d'information

PARIS (TICsanté) - Une note d'information de la direction générale de l'offre de soins (DGOS) publiée en avril au Bulletin officiel détaille les modalités de participation et d'accompagnement des établissements de santé publics et privés à but non lucratif au projet Diapason (Débit intervenant après le parcours de soins), qui doit permettre aux patients de payer leur facture d'hôpital par un encaissement automatique différé.

0 465

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.universite-esante.com/visiter/