https://vieviewer.com/

E-santé

Comment la visioconférence transforme l’exercice de la psychiatrie

0 351

PARIS, 8 avril 2011 (TICsanté) – Trois psychiatres ont rapporté les changements induits par la visioconférence, tant dans la pratique de la consultation médicale que dans l’organisation des services hospitaliers concernés, à l’occasion d’une table ronde organisée lors de la 11ème journée annuelle du Club des acteurs de la télésanté (Catel), le 31 mars à Paris.

En psychiatrie, la téléconsultation est un acte bien particulier. "Je pensais qu’il fallait que l’examen distant soit le plus proche possible de l’examen traditionnel. J’ai découvert par l’expérience que ce postulat de départ était inexact", témoigne le Dr Didier Robin, chef de service à l’établissement public de santé mentale du Morbihan et président du Catel.

En effet, l’observation du comportement du patient au travers d’un dispositif de visioconférence peut faire apparaître "des particularismes susceptibles de prendre un sens clinique intéressant".

Ce phénomène se vérifierait surtout sur les patients les plus jeunes, pour qui l’appréhension de cette technologie est "quasi-naturelle". Ainsi, un enfant "a très vite oublié la technique" et s’est s’amusé à se cacher hors du champ de vision de la caméra ou à se figer pour simuler une panne d’image. Cela "a permis d’étudier différemment sa pathologie", indique-t-il.

De plus, l’entretien peut être alternativement "dirigé à distance par le psychiatre ou sur site par le soignant qui accompagne le patient, avec l’intervention ponctuelle" du praticien.

"Les moments où le psychiatre est spectateur sont riches d’enseignements", juge le Dr Sadeq Haouzir, coordonnateur du service de géronto-psychiatrie du centre hospitalier spécialisé (CHS) du Rouvray, à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime).

Si la plupart des téléconsultations sont programmées, certaines sont déclenchées "en urgence", parfois par des personnels sans formation médicale. Le psychiatre est alors sollicité afin de "dédramatiser une situation et modifier une ordonnance" si nécessaire.

Malgré l’économie de déplacements induite pour les psychiatres (jusqu’à 13 heures pour un aller-retour entre Vannes et Belle-Ile-en-Mer), "les réticences viennent surtout des soignants", constate-t-il. Dans le service du Dr Haouzir, "ces craintes se sont amoindries progressivement" grâce à l’organisation de plusieurs réunions de personnel par vidéoconférence.

Cet usage se développe également dans le service du Dr Brigitte Gogue, responsable du pôle infanto-juvénile du CHS du Rouvray. Si elle conçoit cette technologie comme "une bonne façon de diffuser le savoir" ou un moyen de "préparer un retour en institut médico-éducatif après une hospitalisation", elle n’envisage toutefois pas de l’utiliser en consultation. "J’ai peine à imaginer que cela puisse se faire en consultation. L’entretien singulier avec un enfant reste quelque chose de précieux", affirme-t-elle.

"Cette crainte, je l’ai eue. La situation m’a forcé à dépasser mes réticences", répond Didier Robin. Le pressentiment "d’effets pervers" capables "d’alimenter le trouble" du jeune patient ne s’est pas confirmé. En revanche, le transport du patient vers un lieu d’examen éloigné "modifie la nature des phénomènes que l’on veut observer", soutient-il.

"Il faut se familiariser avec la technique et démontrer par l’expérience que certaines craintes sont infondées. Il y a sur ce sujet un vrai problème d’accompagnement au changement, qui est encore un écueil", ajoute-t-il./gb/ar

La télémédecine fera l'objet d'une atelier animé par TICsanté dans le cadre du congrès HIT, à Paris les 17, 18 et 19 mai.

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Biologie médicale: publication d'un avenant prévoyant une aide financière pour l'alimentation du DMP

PARIS (TICsanté) - Le Journal officiel du 20 août a publié un avis du ministère des solidarités et de la santé approuvant un avenant conventionnel relatif à l'alimentation du dossier médical partagé (DMP) par les biologistes médicaux libéraux et à une aide financière leur permettant d'acheter le matériel informatique nécessaire.

0 810

E-santé

La Sarthe parie sur la télémédecine pour faciliter l'accès aux soins

LE MANS (TICsanté) - L'agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire, les collectivités locales et les professionnels de santé de la Sarthe se mobilisent pour déployer largement la télémédecine afin d'améliorer l'accès aux soins des Sarthois, ont-ils fait savoir lors d'une conférence de presse organisée en juillet au centre hospitalier (CH) du Mans.

0 1060

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org