https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
http://vieviewer.com/

Politique

Projet epSOS: Cegedim sélectionné comme éditeur et hébergeur de la plateforme logicielle pour le pilote français

0 87

PARIS, 28 mars 2011 (TICsanté) – La société Cegedim Logiciels Médicaux (CLM) annonce qu’elle a été sélectionnée pour développer et héberger la plateforme logicielle de partage de données médicales qui sera déployée à partir d’avril 2011 dans les quatre sites pilotes français du projet "European patients – smart open services" (epSOS).

La contribution de CLM consiste en "la réalisation [d’une] solution web, son hébergement et son déploiement sur le périmètre d’expérimentation" du projet epSOS en France, indique l’entreprise dans un communiqué diffusé le 9 mars.

L’éditeur créera un résumé de dossier médical, intitulé "Patient summary", développé depuis l’application GRS Cegedim et traductible automatiquement dans les langues des autres pays participant au projet epSOS.

Ce dossier contiendra "les données essentielles à une meilleure prise en charge, telles que les allergies, les antécédents médicaux et chirurgicaux, les vaccinations, les pathologies et les traitements en cours", précise CLM.

Par ailleurs, la maison-mère Cegedim est agrée par le ministère de la santé depuis février 2010 pour l’hébergement de données médicales à caractère personnel collectées au moyen du logiciel GRS Cegedim.

Les sites retenus sont les universités de Dijon (Côte-d’Or), Paris X (Nanterre, Hauts-de-Seine), Poitiers (Vienne) et Strasbourg (Bas-Rhin). Les étudiants de ces établissements participant au programme d’échange Erasmus pourront demander, avant leur départ, la création de leur "Patient summary" aux médecins des services universitaires de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS).

De même, les étudiants Erasmus effectuant leur cursus dans ces universités et possédant déjà un "Patient summary", créé dans leur pays d’origine, pourront autoriser les médecins des SUMPPS à consulter leur dossier.

Selon les informations publiées sur le site Internet epsos.eu, les quatre universités mentionnées adressent environ 600 étudiants et en reçoivent environ 400 autres chaque année dans le cadre du programme Erasmus.

Cependant, le partage bilatéral de données médicales ne sera possible qu’avec sept pays membres de l’Union européenne: Autriche, Espagne, Italie, République Tchèque, Slovaquie et Suède. Le "Patient summary" des étudiants français pourra aussi être consulté en Grèce, tandis que les quatre SUMPPS pilotes auront accès aux dossiers des étudiants allemands et danois.

La phase pilote inclut également de nombreux sites hospitaliers dans huit autres Etats européens, soit dans les grandes villes (Autriche, Grèce), soit à l’échelle d’une ou plusieurs régions (Espagne, Italie, Slovaquie, Suède), voire du pays tout entier (Danemark, République Tchèque). Certains de ces essais porteront, en plus du "Patient summary", sur la prescription et la dispensation électroniques du médicament.

Le démarrage de ces diverses expérimentations, initialement prévue en janvier 2011, devrait être confirmé après le 11ème Connectathon, organisé du 11 au 15 avril à Pise (Italie) par l’association Integrating the Healthcare Enterprise (IHE). Les industriels impliqués dans le projet epSOS procèderont à cette occasion à leurs propres tests d’interopérabilité, au cours d’une manifestation baptisée "Projectathon".

Au terme de la phase pilote, prévue à l’origine pour durer un an, la généralisation ne sera pas nécessairement l’objectif principal du projet epSOS. Selon Francis Mambrini, vice-président de Cegedim Healthcare Software, l’unité commerciale du groupe Cegedim englobant CLM, la priorité serait plutôt d’intégrer onze Etats européens supplémentaires.

Dans un entretien à TICsanté, il ajoute que les réflexions actuelles concernent "des problématiques fonctionnelles plus larges que la synthèse médicale, comme l’accès des patients à leurs données personnelles de santé ou l’authentification des professionnels avec une carte à puce européenne"./gb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

DMP: 3 millions de dossiers ouverts (Cnam)

PARIS, 18 décembre 2018 (TICsanté) - Le "chiffre symbolique" des 3 millions de dossiers médicaux partagés (DMP) ouverts a été atteint le 13 décembre, un peu plus d'un mois après le déploiement officiel du service, a indiqué la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) le 14 décembre dans un communiqué.

1 365

Politique

L'Asip santé planche sur une CPS "virtuelle"

PARIS, 13 décembre 2018 (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) a lancé, "il y a deux mois", des expérimentations pour la mise en place d'une carte de professionnel de santé (CPS) "virtuelle", "accessible par smartphone pour s'adapter à des usages ponctuels et à des actions en mobilité", a expliqué à TICsanté Jean-François Parguet, directeur du pôle "urbanisation et services de confiance" de l'Asip santé.

0 381

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019