Une opération de maintenance exceptionnelle est prévue samedi 1er février 2020 entre 10h et 17h. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://vieviewer.com/

E-santé

Télédialyse : l’ATUP-C va relier la Corse au continent

0 123

PARIS, 4 février 2011 (TICsanté) – La société Assistance pour le traitement des urémiques en Provence-Corse (ATUP-C) réalisera prochainement des consultations à distance entre ses sites d’Aleria (Haute-Corse) et de Marseille (Bouches-du-Rhône), à l’aide d’un chariot de télémédecine distribué par l’entreprise BIRDS.

Le chariot de télémédecine a été livré à l’unité d’autodialyse assistée d’Aleria le 31 janvier et devrait fonctionner, dans un premier temps, au moyen d’une clé 3G fournie par BIRDS, jusqu’au choix définitif d’un opérateur réseau, indique Elisabeth Tariot, pharmacienne et directrice administrative de l’ATUP-C, contactée par TICsanté.

Ce nouveau dispositif palliera l’absence, pour raison de santé, d’un médecin néphrologue, dont les visites bi-hebdomadaires seront remplacées par trois sessions de téléconsultations par semaine, les jours d’ouverture du site (lundi, mercredi et vendredi).

Le Pr Michel Olmer, président de l’ATUP-C, effectuera ces examens depuis le centre d’hémodialyse de Marseille, par l’intermédiaire du portail web de visioconférence développé par la société Vidyo. "Il y aura éventuellement un autre médecin qui se substituera à moi", précise-t-il dans un entretien à TICsanté. Sept praticiens exercent actuellement dans trois des quatre sites de l’ATUP-C.

"Je continuerai à me rendre une fois par mois" à Aleria, assure-t-il. "La télémédecine est un plus remarquable, qui ne saurait se substituer à la relation avec le patient", explique-t-il. Elle permet aussi de se conformer à l’article D6124-80 du code de la santé publique, relatif aux conditions techniques de fonctionnement des unités d’autodialyse.

La visioconférence complètera le flux de données biomédicales des 59 générateurs de dialyse de l’ATUP-C, transmis au moyen du système de télésurveillance des postes de dialyse Bednet, conçu par la société italienne Sined.

Les téléconsultations permettront aussi au site d’Aleria d’accroître son activité. Actuellement, 12 patients y sont traités chaque semaine, quand les 10 générateurs disponibles autorisent d’en accueillir 40, rapporte Elisabeth Tariot. En effet, "nous pouvons ouvrir le centre les autres jours. Nous avons donc une grande capacité de montée en puissance", affirme-t-elle.

La possibilité d’une présence médicale par visioconférence rapprochera le site d’Aleria des exigences réglementaires propres aux unités de dialyse médicalisées. Des patients "plus lourds" pourront ainsi être pris en charge sans transport jusqu’aux centres d’hémodialyse du centre hospitalier de Bastia (Haute-Corse) ou de la Clinique du Sud de la Corse, à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), tous deux distants de plus de 70 kilomètres.

L’ATUP-C a financé seul l’acquisition du chariot de télémédecine, pour un coût "de l’ordre de 25.000 euros", signale le Pr Michel Olmer. D’autres dépenses de fonctionnement et de maintenance sont à prévoir, pour lesquelles un soutien de l’agence régionale de santé (ARS) n’est pas exclu. De même, les collectivités territoriales pourraient être sollicitées "si la puissance du réseau n’est pas suffisante" pour garantir la qualité de la visioconférence, ajoute-t-il.

Si l’expérience corse tient ses promesses, l’ATUP-C envisage d’installer un second chariot de télémédecine dans son unité d’autodialyse de Marignane (Bouches-du-Rhône), à environ 25 kilomètres du site marseillais.

Par ailleurs, le même produit est "en test" à l’hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, et à la résidence Les Pins de Saint-Laurent-sur-Gorre (Haute-Vienne), pilote d’une expérimentation suivie par sept autres établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) voisins, fait savoir Michel Botton, président de BIRDS, interrogé par TICsanté.

D’autres commandes pourraient résulter de contacts "avancés" en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique, ainsi qu’avec l’Institut de myologie, situé dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Le fournisseur espère aussi installer une "salle de téléconsultation" en zone rurale dans une pharmacie du Rhône, en liaison avec un médecin généraliste et un hôpital local.

En outre, l’entreprise a trouvé des distributeurs au Maroc, aux Emirats Arabes Unis et en Inde et sera présent aux prochaines rencontres franco-marocaines de néphrologie, à partir du 11 février à Fès (Maroc), au salon Med-e-Tel, en avril à Luxembourg, et au congrès de l’association européenne de dialyse et de transplantation, en juin à Prague (République Tchèque)./gb/vr

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le recours à la téléconsultation reste très marginal chez les malades chroniques

PARIS (TICsanté) - Seuls 8% des malades chroniques interrogés dans le cadre d'une enquête menée par la société B3TSI ont déclaré avoir eu recours à une téléconsultation dans les 12 derniers mois, selon des résultats présentés fin janvier.

0 284

E-santé

Pour former ou pour soigner, les usages de la réalité virtuelle en santé se multiplient

PARIS, LAS VEGAS (Nevada) (TICsanté) - Les usages des technologies de réalité virtuelle se multiplient dans les établissements de santé pour former les professionnels, améliorer la gestion de la douleur chez les patients, ou traiter certaines pathologies, comme en témoignent plusieurs représentants hospitaliers et start-up du secteur interrogés par TICsanté.

0 462

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • CyberCamp Santé

    Le 05/02/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020