https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

SIS IF: un projet transversal d'informatisation du circuit du médicament

0 528

PARIS, 31 octobre (TICsanté) - L'informatisation du circuit du médicament est un projet transversal qui doit être intégré au Dossier Médical d'Etablissement (DME), ont déclaré Guillemette Clapeau, pharmacienne au CH de Lonjumeau (Essonne) et Mickael Galy, directeur du CH de Nemours (Seine-et-Marne), lors d'une conférence organisée la semaine dernière sur les systèmes d'information de santé en Ile-de-France (SIS IF).

Le décret du Contrat de Bon Usage (CBU) du 25 août 2005 a connu dès le départ de nombreuses contraintes d'ordre financier et organisationnel, notamment relatives à l'informatisation des circuits, à la dispensation à délivrance nominative ou encore à l'implication des acteurs, a rappelé Guillemette Clapeau.

L'informatisation du circuit du médicament à l'hôpital, de la prescription à l'administration en passant par la dispensation et la délivrance, est aujourd'hui rendue possible grâce aux technologies. Mais des pré-requis sont indispensables, tels que l'existence d'un réseau informatique avec accès Wifi dans l'établissement, d'une interface avec le dossier médical d'établissement (DME), ainsi que de logiciels de gestion et de suivi, a-t-elle expliqué.

Pour Mickael Galy, l'informatisation du circuit du médicament doit mobiliser une pluralité d'acteurs. C'est dans cette optique que l'Agence régionale de l'hospitalisation de l'Ile-de-France (ARHIF) a développé un groupe de travail afin de "soutenir la mise en oeuvre de cette informatisation dans les hôpitaux de la région, pour la rédaction d'un cahier des charges", a indiqué Guillemette Clapeau. Il est composé de pharmaciens, médecins, d'une directrice de soins infirmiers, d'un informaticien et d'un représentant de l'ARHIF.

L'informatisation du circuit du médicament comporte de multiples objectifs: améliorer la qualité des soins aus malades, obtenir une grande transparence sur les coûts, mieux gérer les stocks et les achats, a souligné Mickael Galy.

Selon une récente étude britannique, lorsque dans un hôpital le circuit du médicament n'est pas sécurisé, un taux d'erreurs entre 10 et 30% est observé, 15% concernant des erreurs graves, pouvant entraîner jusqu'à 4 jours d'hospitalisation. Par ailleurs, 40% des erreurs commises concernent la prescription, 12% la retranscription et 38% l'administration, a révélé Mickael Galy lors de la conférence.

L'informatisation du circuit du médicament permet de diminuer ces pourcentages d'erreurs, avec des avantages pour tous: le patient bénéficie alors d'une sécurité en matière de thérapie médicamenteuse; le prescripteur dispose d'informations nécessaires et gagne du temps; le pharmacien peut réaliser un acte pharmaceutique de qualité; le personnel soignant améliore la qualité des soins et l'hôpital assure une bonne utilisation du médicament en termes d'efficacité, de sécurité et de traçabilité.

Un certain nombre d'obstacles (tels que le financement, la charge de travail, l'adaptation à une nouvelle façon de travailler...) doivent être surmontés afin de mettre en place cette démarche, qui doit être intégrée comme une composante essentielle du schéma directeur du système d'information (SDSI), ont estimé Guillemette Clapeau et Mickael Galy.

Les prestations offertes par le fournisseur doivent par ailleurs répondre aux besoins décrits dans le cahier des charges (CDC): elles concernent la fourniture de progiciels, leur adaptation et leur intégration avec les logiciels existants conservés, ainsi que la formation des utilisateurs et des référents.

Ce projet s'inscrit dans la durée et fait partie intégrante du parcours de soins du patient dans l'établissement, ont soutenu les deux intervenants. Les prescriptions médicamenteuses devront être présentes dans le dossier médical personnel (DMP), comme cela est spécifié dans le CDC, ont-ils ajouté./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Médico-social: création d'un traitement automatisé de données pour "réguler" la masse salariale

PARIS (TICsanté) - Un traitement automatisé de données à caractère personnel destiné "à réguler et accompagner la masse salariale et l'emploi du secteur social et médico-social" à but non lucratif, baptisé Ramses, est créé par un arrêté publié au Journal officiel le 15 février.

0 1480

Systèmes d'information

Le système d'information des MDPH "complètement mis en service d'ici le courant du mois d'avril"

PARIS (TICsanté) - Le système d'information (SI) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) "sera complètement mis en service dans l'intégralité des MDPH d'ici le courant du mois d'avril", a déclaré la directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) Virginie Magnant lors d'une rencontre avec la presse début février.

0 1613

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021