https://www.nehs-digital.com

Acteurs

L'Anap identifie 7 leviers pour développer le numérique dans le secteur médico-social

0 249

PARIS (TICsanté) - L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a identifié 7 "leviers à activer pour soutenir le développement du numérique dans le médico-social", dans une publication diffusée début mars.

Cette publication a été élaborée à partir d'interviews de 30 acteurs de terrain, "à la fois des représentants du secteur médico-social, mais également des professionnels des structures", entre avril et septembre 2020, est-il précisé dans le document.

"Le soutien financier est décrit comme une condition nécessaire, mais pas suffisante", constate l'agence. "Pour sécuriser la mise en oeuvre du plan ESMS numérique, outre le levier financier, un ensemble de leviers sont également à activer simultanément."

Doté d'un fonds d'amorçage de 30 millions d'euros, le programme ESMS numérique sera ensuite remplacé par le plan d'investissement annoncé dans le cadre du Ségur de la santé puis confirmé par le plan de relance gouvernemental, rappelle-t-on.

Ces autres leviers sont:

  • "la mutualisation et les coopĂ©rations", qu’il s’agisse de l’achat ou de la mise en oeuvre des projets
  • "le renforcement de la gouvernance", autant "au niveau des organismes gestionnaires, groupes et Ă©tablissements sociaux et mĂ©dico-sociaux" qu'au niveau "des rĂ©gions"
  • "le renfort en effectifs, qu’il s’agisse des expertises (architecte, urbaniste, sĂ©curité…) comme de la chefferie de projet"
  • "l'accompagnement des acteurs avec la formation et la sensibilisation, la mise Ă  disposition d’outils et de mĂ©thodes, la simplification des procĂ©dures d’obtention des produits de certification (obtention des cartes CPS), un partage facilitĂ©/accĂ©lĂ©rĂ© des expĂ©riences et de l’évaluation pour que les acteurs qui se lancent dans la dĂ©marche apprĂ©hendent de manière concrète les bĂ©nĂ©fices du numĂ©rique"
  • "la consolidation de l’offre, en aidant les Ă©diteurs Ă  mieux apprĂ©hender les impacts de la feuille de route [ministĂ©rielle du numĂ©rique en santĂ©] sur leurs produits"
  • "le soutien Ă  l'innovation".

Dix enseignements du terrain

En outre, l'Anap énumère 10 "enseignements à tirer des retours d'expérience".

Tout d'abord, "le développement du numérique ne peut s’opérer sans tenir compte de la culture du secteur médico-social". "La transformation doit émaner des professionnels eux-mêmes et prendre sa source dans les initiatives et expériences réussies des acteurs qui ont ouvert la route. Le virage numérique doit être pragmatique et porteur de valeurs pour les professionnels et les usagers", recommande-t-elle.

"La transformation numérique doit être inclusive, embarquer le secteur médico-social et social et tenir compte de la diversité de ses composantes", qu'il s'agisse "de l'hébergement ou du domicile". Le partage d'informations doit être facilité "en développant l’interopérabilité avec les plateformes de coordination/parcours".

"Les trajectoires de mise en oeuvre des projets numériques se dessinent et s’inscrivent dans la durée", en s'articulant "avec l’écosystème (médecine de ville, hôpitaux…) dans une logique de parcours".

Nécessaire mais "pas suffisant", le soutien financier "doit s’inscrire dans un programme de transformation".

Cette transformation doit être "impulsée par un ou des leaders d'opinion ou sponsors qui ont une vision stratégique". Dans les organismes gestionnaires et les établissements, "l’enjeu est celui d’un portage fort et pérenne de la stratégie numérique au plus haut niveau". Cependant, "il appartient à chacun de définir une stratégie adaptée respectant les orientations de la feuille de route, une stratégie qui fasse sens au regard de chaque ESMS et de son écosystème".

Par ailleurs, "quelles que soient leurs formes, la mutualisation et la coopération apparaissent comme des leviers incontournables du développement du numérique dans le secteur médico-social".

La mise en oeuvre de projets "ne peut se faire sans interaction avec l'écosystème national et régional".

Trois points sont soulignés par l'Anap: "le besoin de rendre plus lisibles les services numériques mis en place ou promus par les pouvoirs publics"; la difficulté pour certains acteurs d'établir une stratégie nationale "alors que les régions ont chacune défini une stratégie numérique régionale soutenant la mise en place de solutions numériques différentes"; et "le besoin de simplifier et rendre plus lisibles les actions à réaliser dans le cadre des projets numériques".

Cependant, "le développement du numérique est facilité par la mise en place d’une nouvelle gouvernance au niveau régional" associant l'agence régionale de santé (ARS), le groupement régional d'appui au développement de l'e-santé (Grades) et l'assurance maladie. "L’enjeu est de répondre aux besoins de terrain en soutenant une approche coordonnée et collective et en dépassant les silos", dans "une logique de gouvernance inversée".

"Les acteurs du médico-social mènent des démarches d’innovation qui trouvent déjà des applications concrètes", se réjouit l'Anap. "Le médico-social est ainsi un terreau d’innovations organisationnelles et techniques avec des acteurs en pointe qui veulent transformer la prise en charge des personnes accompagnées."

Enfin, "cette transformation n’est possible qu’avec un accompagnement des acteurs à tous les niveaux, depuis la vision stratégique jusqu’à la mise en oeuvre opérationnelle".

"Un projet de transformation numérique est un projet organisationnel qui doit être conduit comme un projet de conduite du changement", "sous l’impulsion d’une combinaison de leviers qui doivent être activés conjointement", conclut l'Anap.

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

"Conflit d'intérêts" et "processus de commande publique altéré" à la DSI de l'AP-HP (chambre régionale des comptes)

PARIS (TICsanté) - La chambre régionale des comptes (CRC) a constaté "une situation de conflit d'intérêts" et "l'existence d'un processus de commande publique altéré" à la direction des systèmes d'information (DSI) de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), dans un rapport sur sa situation financière et sa gouvernance.

0 184

Acteurs

Le GIE Sesam-Vitale détaille la feuille de route de l'application carte Vitale

LE MANS (TICsanté) - Le groupement d'intérêt économique (GIE) Sesam-Vitale a détaillé la feuille de route de l'application carte Vitale, anciennement appelée e-carte Vitale, pour les établissements de santé et professionnels libéraux, le 30 mars lors d'une conférence en ligne destinée aux éditeurs, à laquelle TICsanté a pu assister.

0 194

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE