https://www.nehs-digital.com/santexpo/

Acteurs

Doctolib lance un module pour accompagner l'ouverture de la vaccination en ville

0 164

PARIS (TICsanté) - La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib a présenté le 16 février, lors d'une conférence de presse virtuelle, sa nouvelle fonctionnalité Doctolib Vaccination, destinée à accompagner les médecins généralistes et les spécialistes qui débuteront la vaccination anti-Covid jeudi 25 février.

Totalement intégré au logiciel Doctolib pour les médecins de ville et automatiquement activé "avant mercredi 24 février", ce nouveau module doit leur permettre de gérer les rendez-vous pris dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid.

La direction générale de la santé (DGS) a détaillé dans deux messages DGS-Urgent diffusés le 12 février le calendrier et les modalités d'approvisionnement des médecins en vaccins contre le Covid-19 d'AstraZeneca, par l'intermédiaire des officines, afin de préparer l'ouverture à la médecine de ville de la vaccination à partir du jeudi 25 février, rappelle-t-on.

Dans ces messages adressés aux pharmaciens et aux médecins de ville, la DGS explique ainsi "qu'à compter du 25 février 2021, le vaccin AstraZeneca serait utilisé pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités", conformément à un avis de la Haute autorité de santé (HAS) rendu au début du mois.

Les médecins de ville pourront donc vacciner les patients éligibles avec le vaccin AstraZeneca, qu’ils se procureront auprès de leur pharmacie d'officine référente.

Une première livraison de 700.000 doses du produit a été effectuée le 17 février. Elles seront mises à disposition des médecins de ville par les pharmacies référentes entre le lundi 22 février et le mercredi 24 février.

Dans les faits, chaque médecin de ville volontaire disposera d'un flacon lors de la première livraison (semaine du 22 février), et de 2 ou 3 flacons maximum pour la deuxième livraison (semaine du 1er mars). Chaque flacon contient 10 doses du vaccin et l'ouverture de la vaccination dans les cabinets de médecine générale ou chez les spécialistes volontaires se fera donc progressivement.

Face au nombre de doses limité, le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau, a expliqué le 16 février que les médecins généralistes seraient d'abord amenés "intervenir proactivement" afin de contacter eux-mêmes les patients ciblés comme étant prioritaires pour cette nouvelle phase de la campagne vaccinale.

Néanmoins, les patients éligibles pourront prendre rendez-vous eux-mêmes chez leur généraliste pour se faire vacciner à compter du 25 février prochain. La prise de rendez-vous pourra s'effectuer "en ligne, 24h/24 et 7j/7 mais aussi par téléphone", a fait savoir le fondateur de Doctolib.

Comme pour son outil de gestion de la vaccination dans les centres, la société française a fait en sorte que la prise de rendez-vous se fasse pour les deux injections de manière simultanée "avec le bon intervalle de 9 à 12 semaines" et elle vérifie la qualification du patient en fonction de son éligibilité.

Des médecins de ville formés à l'outil

Le nouveau module "a été coconstruit avec le comité médical de Doctolib et les syndicats de médecins généralistes", a indiqué Stanislas Niox-Chateau.

L'entreprise, qui compte 18.000 médecins généralistes et 25.000 spécialistes utilisateurs de sa plateforme a décidé de former les praticiens à l'utilisation de ce nouvel outil. Webinaires "tous les jours à 13h", fiches pratiques , foires aux questions thématiques et vidéos de démonstration, Doctolib promet "un accompagnement quotidien des médecins généralistes".

Mardi 16 février à 13h, le premier webinaire pour les médecins de ville, auquel TICsanté a pu assister, a été consacré à la présentation de l'outil et -plus largement- à l'explication de la stratégie de vaccination dans les cabinets.

Animé par Stanislas Niox-Chateau et Léo Lanzarotti, directeur produits de Doctolib, le webinaire a réuni près de 2.000 praticiens pendant près de 45 minutes.

Concrètement, les médecins de ville sont invités à indiquer sur la plateforme, chaque semaine, le nombre de doses dont ils disposent afin de coordonner le nombre de rendez-vous vaccination avec le nombre de doses disponibles.

Ils doivent créer des plages d'ouverture de rendez-vous dévolues à la vaccination au sein de leur agenda "par groupe de dix rendez-vous", correspondant aux dix doses d'un flacon.

Pour rappel, les autorités sanitaires ont noté deux options pour l'organisation des rendez-vous, dépendant du mode de retrait choisi, à savoir une planification une semaine à l'avance de dix rendez-vous (correspondant au nombre de doses par flacon) dans une demi-journée en cas de retrait à température ambiante, ou une organisation des rendez-vous sur 48 heures lors que la chaîne du froid est maintenue.

L'idée est de ne perdre aucune dose et d'éviter de caler des rendez-vous de vaccination "entre deux consultations".

Par ailleurs, il est recommandé aux médecins généralistes de surveiller chaque patient 15 minutes après l'injection pour détecter la survenue d'un potentiel choc anaphylactique, d'imprimer et de remettre au patient son certificat de vaccination et de l'informer de la conduite à tenir en cas d'effets indésirables (signalement et déclaration à l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé-ANSM).

L'outil leur permet d'envoyer aux patients toutes les informations nécessaires avant et après leur rendez-vous et de "suivre l'activité vaccination" de leur cabinet. Chaque consultation est facturée 25 € et est à 100% prise en charge par la sécurité sociale. L'inscription au fichier Vaccin Covid est obligatoire et cotée 5,40 €, rappelle-t-on.

Le module est "offert" aux professionnels clients de Doctolib, sans surcoût sur le prix de l'abonnement de 129 € par mois. Les professionnels n'utilisant pas la plateforme sont invités à y souscrire pour en bénéficier.



Les derniers chiffres de la vaccination en centres
Le 16 février, Stanislas Niox-Chateau a également dressé un bilan de la vaccination dans les centres équipés par Doctolib.
Ainsi, l'entreprise équipe 1.350 centres. Elle a enregistré 3,3 millions de rendez-vous sur sa plateforme depuis le 14 janvier et 875.000 rendez-vous depuis début février.
Pour la seule journée du lundi 15 février, Doctolib a enregistré 154.000 rendez-vous pris sur sa plateforme "pour des premières injections prévues en février-mars", a précisé le fondateur de la société, qui salue "une accélération des rendez-vous ces derniers jours"
Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

L'assurance maladie a ouvert son téléservice "Vaccin Covid"

PARIS (TICsanté) - Le système d’information permettant de suivre, pour chaque patient, les étapes de la vaccination contre le Covid-19 est "opérationnel", a annoncé l'assurance maladie lundi 4 janvier lors d'une conférence de presse en ligne de présentation des fonctionnalités du téléservice "Vaccin Covid".

1 445

Systèmes d'information

Covid-19: un projet de décret détaille le système d'information prévu pour le suivi de la vaccination

PARIS - Un projet de décret dont APMnews/TICsanté a obtenu copie détaille le fonctionnement d'un système d'information (SI) de suivi de la vaccination contre le Sars-CoV-2, baptisé "Vaccin Covid".

0 536

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SANTEXPO LIVE

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021