https://www.nehs-digital.com

Acteurs

Eurasanté dresse le bilan 2020 de la filière e-santé nordiste

0 417

LILLE (TICsanté) - Projets de recherche, soutien à la silver économie, accompagnement de start-up... Les dirigeants du groupement d'intérêt économique (GIE) lillois Eurasanté ont virtuellement réuni la presse le 5 février pour dresser le bilan des actions de l'accélérateur en 2020 et esquisser leurs perspectives pour 2021.

Saluant la mobilisation générale des entreprises de santé des Hauts-de-France contre la crise sanitaire du Covid-19, le président du GIE, Didier Delmotte, s'est également félicité du "regain des investissements industriels en santé, impulsés par les grandes entreprises de la filière et soutenus par l'Etat via son plan France Relance".

Le plan de relance doit permettre de répondre à trois enjeux principaux pour Eurasanté:

  • amĂ©liorer l’accès aux fonds propres en faisant Ă©merger de nouveaux fonds d’investissement spĂ©cialisĂ©s en santĂ©
  • soutenir la recherche et l’innovation en lançant des appels Ă  projets sans restriction de thĂ©matique et soutenir les projets collaboratifs public-privĂ©
  • investir dans l’outil productif, sans oublier les dispositifs mĂ©dicaux et le diagnostic.

"La relocalisation des approvisionnements stratégiques, pour des projets servant la filière santé, permettra de garantir la souveraineté sanitaire du pays", ont souligné les dirigeants d'Eurasanté, dans un dossier de presse transmis le 5 février.

"Au total, pour la filière santé et nutrition, si l’on ajoute à ces investissements industriels primés d’autres projets et recrutements, tels que ceux de Minakem à Dunkerque, du LFB à Arras, de GSK à Saint-Amand-les-Eaux, le montant cumulé de ces investissements s’élève à 749 millions d’euros. Ils devraient contribuer à terme à la création de 1.300 emplois en région (recensement en cours)", a précisé le GIE.

Le 5 février, devant la presse, Didier Delmotte a toutefois exprimé une crainte: "Sans changement lourds, organisationnels, de paradigme, nous avons peur qu'on ne revienne après tout cela dans l'organisation du passé. Pour soutenir davantage les innovations en santé, ces initiatives doivent être durables", a-t-il assuré, formulant le vœu que "ce changement d'état d'esprit s'installe".

"Nous sommes dans une situation qui est paradoxale: nous n'avons jamais eu autant d'investissements productifs que sur ces six derniers mois dans la filière santé. Avec la crise du Covid-19, nous avons pris conscience de la fragilité de notre pays et de son insuffisance en matière de souveraineté sanitaire mais, de l'autre côté, le chemin est encore partiellement entrepris. Il faut que cette prise de conscience mène à un chemin durable", a fait écho son directeur général, Etienne Vervaecke.

Accompagner les start-up et la recherche

En attendant de savoir si l'avenir réalisera ce souhait de révolution permanente des mentalités, Eurasanté tente de l'accompagner.

En atteste son année 2020, riche. Le CHU de Lille, l'accélérateur de start-up nordiste EuraTechnologies et Eurasanté ont ainsi dévoilé le 5 janvier les six lauréats de l'appel à projets Défi santé, destiné à répondre aux enjeux de simplification des parcours de soins pour les patients et les professionnels de santé, grâce aux nouvelles technologies en santé.

Lancé en novembre 2019, l'appel à projets a sélectionné des initiatives s'articulant autour de quatre thématiques:

  • fluidifier et mieux coordonner le parcours patient
  • amĂ©liorer, renforcer et sĂ©curiser la prise en charge en ambulatoire
  • prĂ©venir, dĂ©pister, prĂ©dire et suivre les maladies chroniques
  • renforcer la prĂ©vention tout au long du parcours de santĂ© du patient.

Résultat, 145 candidatures plus tard, six lauréats (Arkhn et Uway, i-Park, Omini, Vertexa, Walk-Ahead et E-Trauma) se sont démarqués et disposent d'une enveloppe d'un million d'euros "en numéraire et en nature"; d'un accès à des jeux de données du CHU de Lille ainsi qu’à des expertises métiers et un programme d’accompagnement en incubation et accélération par Eurasanté et Euratechnologies.

Le directeur général d'Eurasanté a également souligné la réussite de plusieurs start-up incubées à Lille, à l'image de Newcard ou Kelindi.

En outre, deux projets de recherche se sont distingués à Lille en 2020.

"Eurasanté et Clubster NSL ont poursuivi en 2020 leurs actions de valorisation de la recherche avec leurs deux partenaires historiques, le CHU de Lille et l’Université de Lille. Quatorze projets de recherche ont ainsi été labellisés par Clubster NSL en 2020, essentiellement collaboratifs", ont précisé les dirigeants d'Eurasanté.

En 2020, le projet de recherche Cordial a obtenu un financement 150.000 euros dans le cadre de l’appel à projets ANR Résilience Hauts-de-France.

Ce projet est porté par le Pr Sabine Szuneritz et concerne le développement d’un outil de diagnostic rapide, précis et portable de pathologies en infectiologie, cardiologie, neurologie et d’autres spécialités médicales.

La biotech Apteeus et l’Institut Pasteur de Lille ont, eux, obtenu 5 millions d’euros du groupe LVMH pour leur projet d’essai clinique (labellisé par Clubster NSL) pour valider l’efficacité d’une molécule contre le Covid-19.

La silver économie comme priorité en 2021

Etienne Vervaecke, avait annoncé le 3 septembre 2020 "travailler à l'opportunité de créer un incubateur sur l'autonomie et la silver économie" pour le début de l'année 2021.

Le projet se précise et "cette dynamique en silver économie s’inscrit également dans un contexte favorable lié à la création d’une nouvelle branche dédiée à l’autonomie à la sécurité sociale, dotée en 2021 de 31,6 milliards d’euros pour soutenir l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap", a détaillé le GIE lillois dans son dossier de presse.

L’incubateur-accélérateur de la silver économie d’Eurasanté entend ainsi répondre aux problématiques des entrepreneurs en silver santé en leur proposant un programme d’accompagnement en trois temps: élaboration du projet pendant trois mois, incubation (12 à 24 mois) et accélération (18 mois).

"Cela se reflète concrètement par une forte hausse du nombre de projets de silver économie accompagnés au sein d'Eurasanté (plus de 20 projets sur les 119 en cours d’accompagnement fin 2020)."

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Le CHU de Lille, Eurasanté et Euratechnologies dévoilent les six lauréats de leur appel à projets "Défi santé"

LILLE (TICsanté) - Le CHU de Lille, l'accélérateur de start-up nordiste EuraTechnologies et le pôle de compétitivité lillois Eurasanté, ont dévoilé le 5 janvier les six lauréats de l'appel à projets "Défi santé", destiné à répondre aux enjeux de simplification des parcours de soins pour les patients et les professionnels de santé, grâce aux nouvelles technologies en santé.

0 524

Acteurs

Lille: Eurasanté planche sur la création d'un incubateur sur l'autonomie et la silver économie

LILLE (TICsanté) - Le directeur général du groupement d'intérêt économique (GIE) lillois Eurasanté, Etienne Vervaecke, a annoncé le 3 septembre lors d'une conférence de presse, travailler à "l'opportunité de créer un incubateur sur l'autonomie et la silver économie" pour le début de l'année 2021.

0 774

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021