https://www.ysis.fr/

En bref

La plateforme de la start-up Invivox choisie par le Resah pour l'organisation et la gestion des formations Ă  l'hĂ´pital

1 496

La start-up bordelaise Invivox, spécialiste de l’organisation des formations internationales en santé, a annoncé début décembre avoir remporté un appel d'offres lancé cet été par le Resah (Réseau des acheteurs hospitaliers) sur le partage de connaissances et d'expertise entre professionnels de santé.

"Invivox franchit aujourd’hui une nouvelle étape de son développement en remportant l’appel d’offre du Resah, première centrale d’achat pour les hôpitaux publics en France. Contribuer à la transformation des hôpitaux et faciliter la diffusion du savoir et des expériences: tel est le défi que s’est lancé Invivox lors de son lancement en 2016", indique la start-up dans un communiqué paru le 3 décembre.

Cette société de 34 salariés revendique faciliter la formation de plus de 40.000 professionnels de la santé en 2020 et affiche "un taux de croissance exponentielle", porté par le contexte sanitaire.

"Ce partenariat permet désormais à tout établissement public de santé adhérent au Resah qui le souhaite de gérer plus efficacement et de proposer au public son catalogue de formations. Dans un contexte d’urgence pour les hôpitaux, cet accord vient répondre à un besoin croissant de partage des connaissances, d’expertises et de savoir-faire entre les acteurs de santé et participe du grand mouvement de démocratisation du partage de la connaissance et du renouvellement du secteur", indique Invivox.

Ce partenariat offre en particulier aux adhérents du Resah qui le souhaitent un accès au logiciel Connect* développé par Invivox qui permet la création et la gestion des formations, ainsi que leur centralisation sur la plateforme invivox.com pour leur assurer la plus grande visibilité. En parallèle, les utilisateurs peuvent accéder à la fonctionnalité "gestion documentaire" qui permet l’automatisation de la gestion administrative des participants (convention, programme, convocation, émargement, attestation de présence, évaluation).

Pour les établissements publics de santé, le bénéfice potentiel est triple, fait valoir Invivox:

  • gain de temps: Invivox automatise pour eux la gestion administrative des formations et permet ainsi aux hĂ´pitaux de gagner jusqu’à 1 heure de temps de traitement administratif par participant Ă  une formation.
  • gain en visibilitĂ©: "La plateforme Invivox permet de faire rayonner dans le monde entier les diffĂ©rents experts des Ă©tablissements en leur offrant une visibilitĂ© accrue. Un outil RH unique pour mettre en valeur, attirer et fidĂ©liser les talents prĂ©sents au sein des hĂ´pitaux."
  • aide Ă  la transformation et digitalisation: grâce Ă  cette plateforme, simple d’utilisation et ergonomique, les Ă©tablissements de santĂ© digitalisent facilement leur catalogue de formations et peuvent ainsi accĂ©lĂ©rer une transformation nĂ©cessaire.

A titre d’exemple, le CHU de Bordeaux, déjà utilisateur d’Invivox, propose depuis plusieurs années des formations présentielles avec par exemple les Prs Eric Rullier et Quentin Denost sur le thème de la prise en charge du cancer colorectal.

Ce partenariat a permis d’attirer "plusieurs centaines de médecins du monde entier (53 pays différents) pour des formations présentielles", cite la société.

Le Resah propose Ă©galement des formations sur Invivox.

"Alors que la crise de la Covid-19 bouscule l'agenda de transformation du secteur de la santé, ce partenariat avec le Resah nous permet de répondre à un double besoin: celui des médecins qui souhaitent partager leurs connaissances et celui des hôpitaux qui ont enclenché un processus de modernisation", commente Julien Delpech, directeur général d’Invivox, qui se réjouit du "gage de confiance" apporté par l'accord avec le Resah.

Le Resah, composé de 10 filières d’achat et couvrant la majorité des besoins des établissements, a mutualisé 1,2 milliards d’euros d’achat en 2019.

La plateforme d'Invivox centralise depuis cet automne l'offre des hôpitaux français, publics et privés, pour accueillir des médecins étrangers, pour le compte de l'association French Healthcare qui cherche à faire rayonner à travers le monde le savoir-faire des médecins français, rappelle-t-on.

Sylvie Lapostolle

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Plan "ESMS numérique": le logiciel "BL.Soins" de Berger-Levrault sélectionné par le Resah

L'éditeur Berger-Levrault a annoncé le 26 mars la sélection de sa solution "BL.Soins" par le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) dans le cadre de la phase d’amorçage du plan "ESMS numérique".

0 398

Politique

E-Parcours: "plus de 130 projets financés" pour 108 millions d'euros au total

PARIS (TICsanté) - Entré dans sa dernière ligne droite, le programme e-Parcours comptabilise désormais "plus de 130 projets" de développement d’outils numériques de coordination de parcours de santé financés pour un montant total de 108 millions d'euros engagés, a appris TICsanté le 23 février auprès du ministère des solidarités et de la santé.

0 596

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021