https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Politique

CNS: le sous-groupe de travail "structuration de la filière santé numérique" rend sa copie

0 335

PARIS (TICsanté) - Constitué au sein du Conseil du numérique en santé, le groupe de travail "développement économique de la santé numérique" a dévoilé le 10 décembre le rapport de son sous-groupe chargé spécifiquement de plancher sur la structuration de la filière e-santé, qui a identifié "trois axes majeurs" pour y parvenir.

Co-animé par Robert Picard, référent santé au conseil général de l'économie (CGE) du ministère de l'économie et des finances et Nicole Hill, directrice internationale, secteur santé d'Alcatel-Lucent Enterprise, le sous-groupe "structuration de la filière santé numérique" a mené une enquête qualitative auprès d'une centaine d'acteurs de terrain (syndicats professionnels, associations, fédérations, lobbies, laboratoires, …).

"L'objectif est ainsi de fournir des éléments de connaissance concernant l’existence d’une vision suffisamment partagée à partir desquels pourrait s’enclencher une dynamique collective qui incite les acteurs à travailler ensemble", a indiqué l'Agence du numérique en santé (ANS) qui a communiqué les conclusions de ces travaux le 10 décembre.

Au sein de cette étude, trois axes majeurs ont ainsi émergé:

  • une circulation maĂ®trisĂ©e de donnĂ©es au service de l’intelligence artificielle (IA) et de la recherche
  • une participation proactive de tous les acteurs sur le territoire national
  • des modèles Ă©conomiques inclusifs soutenus par des financements Ă  la hauteur des enjeux.

Plusieurs recommandations pour structurer la filière

Pour accompagner ces trois axes, plusieurs recommandations ont été formulées.

Concernant l'axe de circulation maîtrisée des données au service de l'IA et de la recherche, les auteurs du rapport ont recommandé d'accélérer l’accès à la donnée; de renforcer la collaboration avec "le support de la puissance publique autour de la donnée" entre soignants, producteurs de données et acteurs industriels, et de renforcer l’éducation autour de la donnée.

Sous l’angle de la valorisation économique, les rédacteurs ont appelé à "mieux connaître les dispositifs de financement et de recherche en particulier au niveau de l’Union européenne".

En outre, ils ont encouragé à "favoriser les opportunités industrielles et d’innovation par un encadrement évolutif et concerté" et à "mettre en place des plateformes collaboratives au service de communautés constituées".

Pour le deuxième axe, le sous-groupe a recommandé de "développer et structurer les coopérations autour du numérique en santé, autour d’une compréhension partagée de sa valeur pour les différentes communautés", d'"impliquer l’ensemble des parties prenantes dans la conception des solutions numériques" et de "définir une politique nationale à l’écoute des besoins des territoires et préoccupée de la diffusion des solutions".

Enfin, concernant l'axe relatif aux "modèles économiques inclusifs soutenus par des financements à la hauteur des enjeux", le sous-groupe de travail du CNS a appelé à "inscrire les politiques publiques et le rôle de l’Etat dans un cadre de confiance clair et pérenne, assorti de financements et de modes d’évaluation adaptés"; à "rendre la réglementation accessible et les démarches administratives transparentes et justifiées" et à "former les acteurs de la santé, les accompagner, soutenir les solutions dont ils perçoivent la valeur".

Alors que la crise sanitaire du Covid-19 a été un "catalyseur" d'innovations en santé, le sous-groupe lui a également consacré une partie de son rapport à l'épidémie. Il a ainsi recommandé de "procéder à un retour d’expérience lucide sur les actions conduites pendant la crise sanitaire dans le domaine numérique pour pérenniser les réponses efficaces, construire les conditions de leur réplication, corriger les défaillances et rester à l’écoute du citoyen".

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

Le Conseil du numérique en santé se met en ordre de bataille

PARIS (TICsanté) - La deuxième réunion du Conseil du numérique en santé (CNS) qui s'est tenue le 20 février a été l'occasion pour les responsables ministériels du numérique en santé, Dominique Pon et Laura Létourneau, de faire un point sur l'avancement de la feuille de route numérique et de participer à la structuration des quatre groupes de travail thématiques du CNS et de la cellule éthique du CNS.

0 1363

En bref

Carlos Jaime à la tête d'un groupe de travail du Conseil du numérique en santé (CNS)

Directeur général de l'éditeur informatique InterSystems, Carlos Jaime a été désigné par le Conseil du numérique en santé (CNS) pour piloter un groupe de travail autour de la thématique "développement économique des entreprises en France et à l’international", a annoncé InterSystems le 23 janvier.

0 1168
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021