https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

Urgences: 9 professionnels de santé sur 10 prêts à changer de logiciel (sondage)

1 548

ORTHEZ (Pyrénées-Atlantiques) (TICsanté) - Près de 87% des professionnels de santé travaillant dans un service d'urgences seraient prêts à changer de logiciel métier contre un outil avec des critères qu'ils auraient eux-mêmes définis, selon un sondage réalisé par le Dr Marie-Pierre Liepa, praticienne au CH d'Orthez, et communiqué à TICsanté.

Ce sondage a été réalisé en ligne auprès de 206 professionnels de santé des services d'urgences dont "deux tiers de médecins et un tiers de paramédicaux" en juillet et août 2020. Le Dr Liepa planche actuellement sur un projet de logiciel baptisé Ourson (outil d'urgences régulation Smur d'omnipraticien numérisé), qui n'a pas encore commencé sa phase de développement, précise-t-on.

Moins de 2% des répondants, soit 3 personnes, ont déclaré ne pas vouloir changer de logiciel, et 11% ne sont pas prononcés.

Les sondés devaient évaluer leur logiciel sur une échelle de 0 à 4.

Seuls 12% des rĂ©pondants ont mis la note maximale Ă  la question "Comment Ă©valuez-vous l'aide que vous apporte votre logiciel mĂ©tier aux urgences ?", et 30% ont mis 3.

Plus de 36% ont évalué l'aide apportée par leur logiciel à 2, 18% à 1 et près de 5% à 0.

A peine 2,5% ont mis la note maximale Ă  la question "Comment Ă©valuez-vous l'adĂ©quation de votre logiciel-mĂ©tier avec les avancĂ©es technologiques actuelles ?", et 17% ont mis 3.

Le gros des notes se situe à la moyenne et en dessous, avec 12,5% des répondants ayant mis 0, 36% la note de 1 et 31,5% la note de 2.

Un tiers (34%) des répondants "diraient de leur logiciel-métier qu'il vous permet la saisie en temps réel" et l'ont noté 3 ou 4 sur ce point. Près du tiers (31%) ont noté 2, et le dernier tiers 1 ou 0.

Le constat le plus sévère porte sur l'aide à la décision: 41% des répondants ont indiqué que leur logiciel n'en apporte pas du tout en répondant 0, et 46% ont répondu 1 ou 2.

A peine 1% des répondants ont donné la note maximale, et 12% la note de 3.

Enfin, 39% des répondants ont estimé que leur logiciel répond à la sécurisation des prescriptions en le notant 3 ou 4. Un tiers (30%) lui a donné la moyenne, les 31% restants lui ont mis 1 ou 0.

Les sondés pouvaient également "décrire en quelques mots les qualités de l'outil idéal selon eux".

Parmi les réponses les plus répandues, 42% (76) ont mentionné explicitement le besoin de rapidité, et 31% (57) l'importance d'avoir un logiciel intuitif, selon une analyse des 179 réponses réalisée par TICsanté.

Plus de 20 ont demandé "moins de clics", et une dizaine la possibilité de saisie vocale.

La prescription, citée plus de 50 fois, doit être "plus rapide" ou aidée par le logiciel.

Près de 20 répondants ont réclamé une meilleure interopérabilité avec le système d'information (SI) hospitalier, de biologie et/ou d'imagerie, voire avec les professionnels de ville.

La Cour des comptes a rendu public le 14 octobre un rapport sur la conduite des grands projets numériques de l’État, demandé par la commission des finances de l’Assemblée nationale, dans lequel elle a sévèrement épinglé le projet de modernisation des systèmes d'information des Samu (SI-Samu), notamment jugé "long, coûteux et risqué", rappelle-t-on.

Le projet se poursuit pourtant et en juin dernier, 77 Samu et 10 agences régionales de santé (ARS), représentant "5 régions complètes", étaient connectés au portail SI-Samu, rapportait à TICsanté le directeur du programme, Mikaël Uguen.

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Le Resah attribue un nouveau marché sur le dossier patient informatisé dans les GHT

PARIS (TICsanté) - Le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) a notifié le 30 décembre 2019 un nouveau marché sur "la fourniture, le déploiement et la maintenance" du dossier patient informatisé (DPI) dans les groupements hospitaliers de territoire (GHT) à sept éditeurs de logiciels, a-t-on appris le 7 janvier auprès du réseau.

0 795

Systèmes d'information

Admissions et durées de séjour: un outil d'aide à la décision testé au GHT Novo (Val-d'Oise)

PARIS (TICsanté) - Un outil d'aide à la décision pour la pertinence des admissions et des durées de séjour, développé par la start-up So-log et intégré au dossier patient informatisé (DPI), sera testé dans plusieurs services du groupement hospitalier de territoire (GHT) Nord Ouest Vexin Val-d'Oise (Novo) à partir de 2020, a indiqué à APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TICsanté), Edouard Devaud, cofondateur de la start-up et président de la commission médicale d'établissement (CME) de l'hôpital de Pontoise.

0 700
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021