https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Ascom lance une nouvelle offre logicielle d'alarmes intelligentes

0 886

PARIS (TICsanté) - Le fournisseur de technologies de l'information et de la communication Ascom a lancé une nouvelle offre logicielle d'alarmes intelligentes à destination des établissements de santé et des Ehpad, a expliqué son directeur général France, Philippe Billet, à TICsanté fin juillet.

Baptisée Ofélia, elle remplace l'offre historique de gestion des alarmes d'Ascom, Mercury.

Cette nouvelle offre est disponible "depuis fin mars", mais "Mercury reste au catalogue jusqu'à fin 2021 pour permettre une migration douce", a expliqué Philippe Billet.

Ofélia se distingue par son "approche centrique: toutes les alarmes et les missions sont visibles sur la même page, en temps réel, et peuvent être gérées en détail depuis cette interface", a-t-il ajouté.

Elle "gère tous les types d'événements présents dans les établissements de santé: dispositif d'alarme du travailleur isolé (DATI), appel infirmier, fugue, plans d'alerte, ainsi que les missions de nettoyage ou encore la détection d'incendies".

Une vue interactive en 3D du ou des bâtiments de l'établissement qui permet de repérer et suivre les alarmes.

Un "système d'analyse statistique des événements, notamment le nombre d'alertes et la productivité des personnels pour mieux répartir le travail" est également intégré, a-t-il déclaré.

Ofélia vise à "faire fi de la gestion par téléphone, qui implique de composer un numéro, passer un appel, trouver le bon interlocuteur, recommencer si celui-ci n'est pas disponible…"

Elle intègre un système d'acquittement, c'est-à-dire de validation de l'alerte par le destinataire. "Dans le cas d'un déclenchement d'alarme au lit, une infirmière identifiée va recevoir un message, qu'elle acquittera en entrant dans la chambre", a-t-il indiqué à titre d'exemple.

"Si le message n'est pas acquitté, il bascule vers un deuxième destinataire, puis éventuellement déclenchera une alerte générale."

Cette offre logicielle "permet de définir des scénarios selon les établissements" et "d'organiser le flux d'informations en conséquence", a souligné Philippe Billet.

Côté technique, Mercury était développée sur la plateforme Silverlight de Microsoft, qui ne sera plus supportée par ce dernier fin 2021. Ofélia est développée en HTML.

"Elle est disponible via le cloud pour être utilisable par les établissements qui sont répartis sur plusieurs sites." Ofélia est "complètement intégrée au système d'information hospitalier" et interopérable grâce à la norme HL7, a-t-il ajouté.

Elle possède également "une interface avec le dossier patient", qui était "une demande du marché".

A l'heure actuelle, Ofélia compte un seul utilisateur, l'hôtel Carlton de Cannes, qui l'utilise pour la gestion du room service et le DATI, a expliqué le dirigeant. "Une dizaine" de projets sont en cours dans des hôpitaux.

Mercury est installée au sein de 250 hôpitaux et 750 maisons de retraite.

D'abord concentrée sur les outils de télécommunication et la remontée des alarmes, Ascom a étendu son offre à la gestion de l'ensemble des flux hospitaliers, expliquait Philippe Billet l'année dernière à TICsanté.

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

0 103

Systèmes d'information

Un arrêté autorise l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin mars au Journal officiel autorise l'Agence du numérique en santé (ANS) à conduire l'expérimentation du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé élargi (RPPS+) pendant 18 mois.

0 131

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE