https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Plan Hôpital 2012: l'opportunité pour la région Franche-Comté de progresser plus vite

0 686

PARIS, 29 octobre (TICsanté) - L'aide accordée à la Franche-Comté dans le cadre du plan Hôpital 2012 s'inscrit dans la continuité de la stratégie de modernisation des systèmes d'information (SI), développée depuis 8 ans au sein de cette région. Elle va néanmoins lui permettre de progresser plus vite dans la concrétisation d'opérations informatiques, a-t-on appris mardi auprès d'Hervé Barge, chargé de mission SIH à l'Agence Régionale de l'Hospitalisation (ARH).

A la lecture des cinq projets retenus dans le cadre du plan Hôpital 2012, on constate pour la Franche-Comté -région de petite taille, ne disposant que de peu de moyens, selon Hervé Barge- une forte logique de mutualisation, qui se traduit par une diversité de projets sur le terrain. "Leur mise en oeuvre doit débuter avant la fin de l'année et devrait se déployer sur 3 ans", annonce le chargé de mission à TICsanté.

Le Groupement de coopération sanitaire Ensemble pour la modernisation des systèmes d'information de santé et de télémédecine en Franche-Comté (GCS Emosist-Fc), dirigé par Bruno Grossin, a été mis en place il y a quelques années. "Ce fut un gros changement culturel", se rappelle Hervé Barge. Aujourd'hui, ce groupement est engagé sur deux projets intégrés dans le cadre du plan Hôpital 2012.

Le premier, qui bénéficie d'une aide de 3,145 millions d'euros, concerne l'informatisation du système de soins de six établissements (ISYS). Le partenaire de cette opération est Cerner, indique Hervé Barge. "Il s'agit d'un projet ambitieux qui consiste à associer six établissements MCO (Médecine-Chirurgie-obstétrique), comprenant 2.500 lits, autour de la structure régionale et de partager l'infrastructure", précise-t-il.

Le second projet regroupe 13 établissements locaux pour un total de 2.600 lits. Il concerne l'évolution du SI centré sur les patients et la collectivité et bénéficie d'une aide de 885.000 euros. Un plan soins infirmiers va également être mis en oeuvre (PSI). Le partenaire de cette opération est la société Ascii, informe Hervé Barge.

Le regroupement des établissements de santé se fait entre les secteurs aussi bien public que privé, poursuit-il. "La stratégie de mutualisation favorisée par l'ARH doit assurer l'égalité d'accès aux soins et la continuité de la prise en charge dans l'ensemble de la région, que ce soit dans un petit hôpital ou un établissement plus important", explique-t-il à TICsanté.

L'ARH de Franche-Comté avait déjà saisi l'opportunité du Plan Hôpital 2007 pour lancer une politique en faveur de la modernisation des SIS, avec une enveloppe de 10 millions d'euros, rappelle-t-on.

Dès 2002, une plate-forme régionale de partage d'informations a été initiée dans l'optique du DMP, avec comme objectif, la mise en place de dossiers informatisés pour faciliter le partage de données entre les professionnels de santé et les réseaux, puis à partir de 2005, entre les établissements de santé. Un annuaire des professionnels de santé ainsi que des dispositifs "identifiant patient" ont également été mis en oeuvre. Le principal prestataire du projet est la société de services Sqli.

En 2009, tous les établissements de santé de la région Franche-Comté devraient bénéficier d'un dossier médical partagé, qui s'inscrit dans le cadre du DMP national, soutient Hervé Barge.

Le Plan Hôpital 2012 permet, selon lui, d'accélerer la mise en oeuvre des projets. En Franche-Comté, en plus des deux projets précédemment évoqués, trois autres bénéficient également d'aides financières. Ils concernent le CHI de Vesoul-Lure-Luxeuil (pour la poursuite de l'informatisation complète du dossier patient et l'intégration d'un dispositif régional), la clinique St-Vincent (projet SIH et sécurité informatique) et le CHU de Besançon (FIPS)./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Cybersécurité: cinq établissements de santé agréés hébergeurs de données de santé

PARIS (TICsanté) - Cinq établissements de santé ont obtenu l'agrément hébergeur de données de santé (HDS) pour 3 ans, selon des décisions datées du 21 mai et publiées au Bulletin officiel santé-protection sociale-solidarité le 31 mai.

0 138

Systèmes d'information

Il ne sera plus possible d'ouvrir un DMP Ă  partir du 1er juillet (Cnam)

PARIS (TICsanté) - Il ne sera plus possible d'ouvrir un dossier médical partagé (DMP) à partir du 1er juillet, "que ce soit en cabinet, en officine, dans une caisse d'assurance maladie, sur le site dmp.fr", a fait savoir la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) sur son site internet fin mai.

1 204

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021