Une opération de maintenance est prévue jeudi 22 Avril 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://www.nehs-digital.com

Systèmes d'information

Un manque d’interactions et d'outils interopérables pour la prise en charge à domicile

1 439

PARIS, 3 février (TICsanté) – En France, plusieurs millions de personnes doivent être prises en charge à domicile, un nombre qui ne cessera de croître dans les années à venir. Malgré l’émergence de nombreuses initiatives ces dernières années, il manque un "schéma d’organisation clair et structuré" pour favoriser le développement d'une telle prise en charge, révèle une étude réalisée par le cabinet de conseil Alcimed et présentée mardi, lors d’une conférence de presse organisée à Paris. Précisions de Diane d’Audiffret, responsable de missions chez Alcimed, dans un entretien accordé à TICsanté.

Cette étude a été réalisée entre septembre 2008 et juillet 2009 en partenariat avec Air liquide santé, l'Appamed (Syndicat de l'industrie des dispositifs de soins médicaux), Europ Assistance France, le laboratoire Paul Hartmann, Sanofi-Aventis et le Snitem (Syndicat national de l'industrie des technologies médicales). Elle a bénéficié du soutien d'associations de patients: la Fédération française des associations et amicales de malades insuffisants et handicapés respiratoires (FFAAIR), France Alzheimer Paris-Ouest et la Ligue contre le cancer, informe Diane d’Audiffret.

Un comité d’experts constitué d’une vingtaine de personnes et réunissant l’ensemble des acteurs concernés par la problématique s’est mis en place. Représentants de patients, professionnels de santé, industriels, institutionnels, économistes, consultants (...) ont travaillé sous la forme de différents groupes et ont analysé quatre parcours de patients: insuffisants respiratoires, diabétiques de type II, patients atteints d’un cancer et personnes âgées dépendantes. L'objectif étant d’"analyser les freins majeurs au développement de la prise en charge à domicile" et d’"identifier les principaux besoins pour son développement", mentionne Diane d'Audiffret. La finalité étant d’émettre des propositions pour optimiser la prise en charge à domicile, explique-t-elle.

Cette étude révèle que si de nombreux acteurs se sont mobilisés ces dernières années, les initiatives restent segmentées en trois types de prise en charge: l’HAD (hospitalisation à domicile), le SAD (soin à domicile) et le MAD (maintien à domicile). "Les frontières entre ces systèmes doivent être précisées car elles sont à ce jour assez floues et mal organisées", tout comme "l’articulation entre les différentes organisations et les équipes", observe Diane d'Audiffret. Le passage d’une structure à l’autre demeure problématique.

Plusieurs freins persistent au développement de la prise en charge à domicile: "un manque d’interactions et de partage d’informations entre les acteurs intervenant au domicile d’une personne"; "des difficultés pour innover et expérimenter dans le domaine du domicile"; "un manque de contrôle ou d’évaluation des dépenses allouées à la prise en charge à domicile".

Il existe un cloisonnement des secteurs sanitaire et social ainsi qu'une multiplicité des intervenants, qui limitent la coordination entre les acteurs du domicile. Un manque d’outils interopérables et de protocoles ont pour conséquence un défaut d’échanges pluridisciplinaires et de transmissions d’informations, révèle l’étude. Il n’existe pas non plus de fluidité du système de prise en charge à domicile en raison d’une absence de régulation de l’offre.

Par ailleurs, sont constatés "une difficile délégation des tâches et un manque de lisibilité de l’offre, de traçabilité et de continuité entre l’hôpital et la ville. Il manque également un dossier partagé médico-social et un cadre juridique, ainsi que des normes pour passer à la pratique réelle de la télémédecine et des technologies pour l’assistance à l’autonomie", précise l’étude. Des craintes liées à la dématérialisation sont aussi formulées.

Les financements des expérimentations sont envisagés sur du "court terme" et des critères d’évaluation définis en amont (...) manquent cruellement, pointe l’étude. Une insuffisance d’organisation et de contrôles des prestations et des aides financières sont aussi déplorés.

Bon nombre d'initiatives ont cependant été développées pour la prise en charge à domicile mais de manière aléatoire, commente la responsable de missions. Un centre national de référence (CNR) pour la prise en charge de la santé à domicile et de l’autonomie a été créé et "ses orientations stratégiques sont actuellement en train d’être définies". Il doit permettre de structurer la filière de la prise en charge. Différents types d’industriels ont également investi dans ce domaine et des financements ont été déployés./eg/ar

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Victime d'une cyberattaque, la Fondation Hopale ferme son centre de vaccination Covid-19 jusqu'au 20 avril

BERCK (Pas-de-Calais) (TICsanté)) - La Fondation Hopale subit actuellement une attaque informatique qui l'oblige à fermer son centre de vaccination contre le Covid-19 de Berck jusqu'au mardi 20 avril, a-t-elle fait savoir dans un communiqué publié sur son site internet le 16 avril.

Systèmes d'information

MĂ©dico-social: l'Anap et l'ATIH changent de rĂ´les par rapport au tableau de bord de la performance

PARIS (TICsanté) - "La totalité de la gestion des campagnes annuelles" du tableau de bord de la performance que doivent remplir les établissements et services médico-sociaux (ESMS) est désormais confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), et non plus à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), ont annoncé les deux agences dans un communiqué commun fin mars.

0 129

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021