Une opération de maintenance est prévue vendredi 22 octobre 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://www.nehs-digital.com
https://bit.ly/2WSdwNK

Politique

Etablissements de santé: les médecins DIM défendent l’intérêt du codage face aux critiques d’Olivier Véran

2 1016

PARIS (TICsanté) - La Société francophone d’information médicale (Sofime) et le Collège des médecins de départements d’information médicale (DIM) de CHU ont défendu le 12 juin, dans un communiqué, l’intérêt du codage réalisé dans les établissements de santé, à la suite de critiques formulées le 10 juin par le ministre des solidarités et de la santé.

Lors de son audition par la commission des affaires sociales du Sénat sur la gestion de la crise sanitaire et le Ségur de la santé, Olivier Véran a déclaré ne pas être sûr que le codage "soit un acte médical qui ait un avenir dans la durée".

Pour lui, "on devrait demain arriver à se passer de cette activité qui s’appelle le codage", les résumés d’activité, les résumés d’unités médicales (RUM), les codes, "ces trucs qui bouffent du temps". Quand il était praticien hospitalier, le codage lui prenait une partie de ses vendredis après-midi alors qu’il avait "complètement autre chose à faire", a-t-il observé.

Il a expliqué avoir montré il y a quelques années, dans le cadre de son rapport sur le financement des établissements de santé "qu’on perdait l’équivalent de 5% à 6% des équivalents temps plein [ETP] de certaines professions paramédicales en soins de suite et de réadaptation [SSR] pour faire du codage et expliquer quels étaient les actes qu’ils avaient réalisés".

"Ça devient shadokien", a estimĂ© Olivier VĂ©ran, en rapportant que la rĂ©flexion sur le codage faisait partie des sujets du SĂ©gur de la santĂ

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous ĂŞtes dĂ©jĂ  inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce Ă  la publicitĂ©, que ce site est financĂ© et que les articles rĂ©digĂ©s par nos journalistes sont mis Ă  votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Caroline Besnier
Vincent Granier
https://www.enovacom.fr/lp-offre-hds-aws

Politique

La dématérialisation des prescriptions doit monter en puissance sans renoncer aux bénéfices envisagés (Cour des comptes)

PARIS (TICsanté) - Les chantiers de dématérialisation des prescriptions doivent monter en puissance, mais sans renoncer aux bénéfices qu'elle laisse envisager en matière de qualité, de sécurité et de maîtrise des dépenses, estime la Cour des comptes dans son rapport annuel sur la sécurité sociale publié le 5 octobre.

Politique

Données de santé, télésurveillance, médecine des "5P": les pouvoirs publics injectent 650 millions d'euros supplémentaires pour la santé numérique

PARIS (TICsanté) - Après les 2 milliards d’euros alloués au numérique en santé par le Ségur, les pouvoirs publics ont décidé de consacrer au secteur 650 millions d'euros d'investissements nouveaux après la 9e réunion du Conseil stratégique des industries de santé (Csis), conclue le 29 juin à l'Elysée. Objectif: "décloisonner", "simplifier, "accélérer" la transformation du secteur et rattraper le retard français.

0 1471

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (2)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
https://www.phast.fr/aide-a-la-codification-loinc/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site
https://www.santexpo.com/infos-pratiques/obtenez-badge-visiteur/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE