https://www.nehs-digital.com

Politique

Médecins libéraux: un téléservice "contact Covid" développé d'ici le 11 mai pour signaler les cas contact (Cnam)

0 1088

PARIS (TICsanté) - Un téléservice "contact Covid" sera développé d'ici le lundi 11 mai pour permettre aux médecins libéraux de signaler les cas contact d'une personne infectée par le Sars-Cov-2, a indiqué Nicolas Revel, le directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) le 29 avril.

Edouard Philippe avait annoncé, devant l'Assemblée nationale, le 28 avril, que les médecins généralistes et infirmiers libéraux seraient impliqués, en première ligne, pour la recherche des cas contact à l'échelon familial, et qu'ils seraient appuyés par des équipes de l'assurance maladie pour assurer la "démultiplication" de l'identification des cas contacts au-delà de la cellule familiale, rappelle-t-on.

Les médecins de ville "auront ainsi la responsabilité pour toute personne symptomatique testée positive de déclencher la recherche de ses contacts", a confirmé Nicolas Revel dans un courrier dont APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICsanté) a eu connaissance.

Pour ce faire, un téléservice, nommé "contact Covid", sera développé d'ici le 11 mai et "sera accessible via Ameli pro". Ce téléservice permettra "de renseigner tout ou partie des cas contacts repérés, et a minima la cellule familiale, avant de laisser la main à une plateforme départementale de l'assurance maladie".

"Cette plateforme ainsi que l’outil 'contact Covid'" bénéficieront d’un cadre juridique ad hoc issu du projet loi urgence sanitaire 2, en cours d’examen, est-il précisé dans ce courrier.

Dans son article 6, ce projet de loi prévoit en effet d'autoriser le ministre chargé de la santé à "mettre en oeuvre un système d’information aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19".

Ces plateformes "seront composées de personnels médicaux et administratifs qui se chargeront de finir le cas échéant l’interrogation du malade sur ses cas contacts, et d’appeler ces derniers dans les 24 heures".

Les agences régionales de santé (ARS) et Santé publique France assureront, elles, "la gestion des chaînes de contamination complexes et des débuts de clusters", à partir de l'outil "contact Covid".

"Ces plateformes internes auront vocation à s’élargir dans les semaines suivantes, et là où cela est possible, à des structures professionnelles capables de nous aider", est-il détaillé dans ce courrier. Sont ainsi cités les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), les plateformes territoriales d'appui (PTA) ou encore les centres Covid.

Les "conditions économiques et juridiques" dans lesquelles ces structures professionnelles viendront en appui seront précisées "très rapidement".

Autre mesure, dans le cas où le médecin souhaiterait "mener le 'contact tracing' au-delà de la cellule familiale (membres du foyer) et enregistrer les données sur 'Contact Covid', il sera prévu une rémunération de 2 ou 4 euros par cas contact, selon que les renseignements saisis pour chacun se limitent à une identification sommaire (prénom, nom, date de naissance) ou vont jusqu’aux coordonnées de contacts (mail ou tel)", apprend-t-on également.

Aurelie Franc

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Vivatech: l'AP-HP et cinq entreprises imaginent "l'hôpital numérique" via leur projet "@HôtelDieu"

(Par Wassinia ZIRAR)

PARIS (TICsanté) - L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) et les sociétés Lifen, Implicity, Nouveal, Withings et Nabla, s'allient autour du projet "@HôtelDieu", "pour accélérer l'adoption des innovations numériques et en intelligence artificielle (IA) dans l'écosystème hospitalier", ont dévoilé les partenaires le 16 juin à TICsanté, à l'occasion du salon Vivatech.

Systèmes d'information

Les modifications du référentiel "Identifiant national de santé" approuvées par arrêté

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié le 8 juin au Journal officiel a approuvé les modifications apportées au référentiel "Identifiant national de santé" (INS) V2, qui encadre l'utilisation du numéro d'inscription au répertoire national d'identification des personnes physiques (dit "NIR" ou numéro de sécurité sociale) comme identifiant national de référence dans le domaine de la santé et la sphère médico-sociale.

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021