Une opération de maintenance est prévue jeudi 22 Avril 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://www.nehs-digital.com

E-santé

Partenariat TIC et Santé entre trois pôles de compétitivité

0 481

PARIS, 25 janvier (TICsanté) – Emmanuel Canet, Henri Verdier et Dominique Vernay, respectivement présidents des pôles de compétitivité Medicen Paris Région, Cap Digital et System@tic Paris Région, ont présenté le partenariat TIC et Santé lancé vendredi dernier lors d’un symposium organisé à l’Institut Pasteur.

Les présidents des trois pôles de compétitivité ont insisté sur la nécessité d’établir un partenariat "inter-pôles" et sur l’importance de mutualiser leurs diverses compétences, afin de "favoriser l'innovation collaborative et de travailler entre écosystèmes". Les axes prioritaires fixés dans le cadre de ce partenariat concernent "la gestion des connaissances et la modélisation et simulation en biologies, pharmacie et médecine", "les dispositifs médicaux et la robotique", "l’imagerie numérique", ainsi que "l’e-santé et la télémédecine".

Cap Digital est un pôle de compétitivité des contenus, des services et des médias numériques, "plutôt impliqué dans la robotique et les jeux vidéos", indique son président, Henri Verdier. Pour le pôle System@tic Paris Région, l'activité des 450 établissements d'Ile-de-France qu'il représente se focalise sur la conception, la réalisation et la maîtrise des systèmes complexes. Selon son président, Dominique Vernay, "les logiciels et systèmes embarqués, la sécurité des SI, ainsi que les capteurs et les technologies de l’Internet et du Web 2.0, font partie des technologies clés de System@tic". Quant à Medicen Paris Région, c’est un pôle de compétitivité consacré aux hautes technologies pour la santé et aux nouvelles thérapies, regroupant "plus d’une centaine d’entreprises dans le domaine de la pharmacie, de l’imagerie et des biotechnologies", souligne son président, Emmanuel Canet.

Ce partenariat doit permettre "le renforcement des sociétés de Medicen, System@tic et Cap Digital", avec notamment une accélération du développement des sociétés de Medicen par intégration des technologies disponibles dans System@tic et/ou Cap Digital, détaille Dominique Vernay. Il doit aussi permettre "la création de nouvelles entreprises dans le domaine de l’e-santé", souligne-t-il. Alors qu'il s'agit d'un domaine dont on parle depuis longtemps, il n'y a pas encore selon lui "une assise industrielle suffisamment forte". L'association des trois pôles devrait assurer "le développement de nouveaux outils pour la recherche médicale".

Selon le président de Medicen Paris Région, Emmanuel Canet, les enjeux de ce partenariat sont d’une part, de faciliter l’accès à l’innovation et d’accroitre le transfert de l’innovation des organismes de recherche vers le secteur industriel et d’autre part, d’accélérer la mise sur le marché de ces innovations. Il s’agira alors de "soutenir le développement des filières des industries de la santé", de "favoriser l’émergence d’une communauté de pensée, d’objectifs et d’actions, centrée sur l’innovation".

La stratĂ©gie du partenariat est axĂ©e autour de trois prioritĂ©s pour la recherche et le dĂ©veloppement: la mĂ©decine translationnelle, les outils biologiques Ă  usage industriel et le bionumĂ©rique, ainsi que la bioinformatique, Ă©numère Emanuel Canet. Trois axes importants ont Ă©tĂ© Ă©tablis pour la bioinformatique : intĂ©gration et modĂ©lisation, dĂ©veloppement des interfaces cerveau-machine et e-santĂ©. Le domaine de l’e-santĂ© est "essentiel", affirme le prĂ©sident de Medicen Paris RĂ©gion. "Il ouvre la voie Ă  des changements majeurs dans l’organisation des soins, dans les pratiques mĂ©dicales et les pratiques industrielles".

Il y a une forte complémentarité entre les trois pôles compte-tenu des enjeux et spécificités des acteurs, note Emanuel Canet. "Ce partenariat est en effet une opportunité de rapprocher nos cultures industrielles et d’avoir une meilleure connaissance réciproque des offres et des besoins". C’est aussi une occasion "de mieux décloisonner l’écosystème, d’être à même de bien définir les priorités et de faire en sorte de faire émerger les projets co-labellisés à l’échelon de ces trois pôles", souligne-t-il.

Le plan d’actions 2010 de ce partenariat se fractionnera en trois étapes, précise Dominique Potier, directeur Recherche et Technologie, System@tic. La première a eu lieu vendredi avec le "workshop d’émergence de propositions innovantes TIC et Santé". "Une quarantaine d’idées de projets sont mises sur la table et nous visons pour échéance les prochains appels à projets Feder 4 (Fonds Européen de Développement Régional) et FUI 10 (Fonds Unique Interministériel) qui devraient être lancés fin février", avance-t-il.

La seconde étape aura lieu de janvier à mai 2010. Elle sera relative à des travaux d’approfondissement des différents thèmes afin de préciser leurs périmètres et identifier leurs priorités. Un groupe de réflexion va être mis en place et organisé en sous groupes (un par thématique). "Avec le soutien d’un cabinet de consultant, un document commun d’une quinzaine de pages précisant notre feuille de route pour les prochaines années va être élaboré pour chacun des quatre axes", informe Dominique Potier. Enfin, au cours de la dernière étape, il s’agira de conduire un second "workshop d’émergence de propositions" avec comme échéance fixée le second appel à projets FUI 11 et Feder 5./eg/vr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Plus de 300.000 e-prescriptions délivrées en 19 mois

PARIS (TICsanté) - Fin février, plus de 300.000 e-prescriptions avaient été délivrées par les médecins participant à l'expérimentation menée dans trois départements depuis juillet 2019, selon un document de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) présenté en mars et dont TICsanté a eu connaissance.

0 119

E-santé

Les bornes numériques du GH Paris Saint-Joseph permettent à une part importante des patients d'être "complètement autonomes"

PARIS (TICsanté) - Le groupe hospitalier (GH) Paris Saint-Joseph a mis en place des bornes numériques facilitant suffisamment le parcours des patients pour qu'une grande partie d'entre eux soient autonomes, ont soutenu Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d'information (DSI) et Bernadette Dureau, DRH et directrice des projets de l'établissement.

0 261

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021