https://vieviewer.com/
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante_LP-01-Page-dinscription.html?utm_campaign=FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante&utm_source=TicSante&utm_content=webinar&utm_medium=display

Systèmes d'information

Informatique hospitalière: le Mipih diversifie son offre pour créer des passerelles ville-hôpital

0 1474

AMIENS, TOULOUSE (TICsanté) - Le groupement d'intérêt public (GIP) Mipih (Midi Picardie informatique hospitalière), a poursuivi sa croissance en 2019 et a choisi de "diversifier son offre en investissant dans de nouveaux cas d'usages à destination de la médecine de ville pour décloisonner l'hôpital", a expliqué à TICsanté son directeur général, Pierre Maggioni.

Le GIP Mipih, structure publique de coopération interhospitalière créée en 1994, développe et diffuse des logiciels aux établissements sanitaires et médico-sociaux, principalement dans le domaine administratif, rappelle-t-on.

L'année fiscale 2019 du GIP s'est clôturée "avec un chiffre d'affaires de 88 millions d'euros", s'est félicité Pierre Maggioni. "C'était une très bonne année, nous avons aujourd'hui 610 adhérents et une cinquantaine de clients. Sur le plan interne, nous avons prévu de recruter 42 personnes en 2020 et sans doute un peu plus car nous avons déjà embauché une dizaine de salariés qui sont actuellement mobilisés pour travailler sur Medicam, notre outil de téléconsultation", a-t-il détaillé le 18 mars à TICsanté.

Medicam est une plateforme de téléconsultation réalisée avec l'union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux Occitanie. Elle était à l'origine disponible gratuitement exclusivement pour les praticiens libéraux de cette région mais le Mipih a choisi de la proposer gratuitement "à tous les médecins disposant d’une adresse MSSanté" [messagerie sécurisée de santé] sur l'ensemble du territoire national dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

La bonne santé financière du GIP s'explique aussi par sa présence dans les groupements hospitaliers de territoire (GHT). "Nous équipons à peu près 80 établissements supports de GHT dont 66 sont entièrement équipés de nos solutions pour la gestion administrative des malades (GAM). Parmi tous ces établissements, nous comptons 17 CHU, nous venons -par exemple- d'équiper les Hospices civils de Lyon (HCL) de notre suite Prodige pour l'administratif et le PMSI [programme de médicalisation des systèmes d'information]", a expliqué le DG du Mipih.

Pierre Maggioni a également annoncé que, de façon globale, "38 GHT sont équipés de Prodige" dont quatre nouveaux groupements hospitaliers qui ont choisi les solutions de gestion administrative du patient du Mipih en 2019: le GHT du Loiret (Orléans) et ceux de Centre Franche-Comté (Besançon), 94 Nord (Saint-Maurice) et Grand Paris Nord-Est (GPNE).

Par ailleurs, les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), tout comme l’institut Gustave-Roussy ont fait le choix de Pastel et de Capitools pour leur codage PMSI.

Toujours concernant le PMSI, par le biais du GIP SIB Santé informatique Bretagne (SIB), partenaire du Mipih, le GHT de l’Orne, le GHT Aude Pyrénées et le GHT des Pyrénées ariégeoises se sont équipés de Capitools, la solution destinée aux directions de l'information médicale (DIM) pour le recueil d’activité et codage de l'activité hospitalière, a-t-on aussi appris.

Le directeur général du Mipih a également salué les premières retombées du partenariat noué avec l'éditeur Softway Medical en mai 2019. Pour rappel, le GIP distribue le dossier patient informatisé (DPI) de Softway, Hôpital Manager, à ses adhérents et l'offre a déjà séduit le GHT Cœur-Grand Est, le centre hospitalier Isarien-EPSM de l’Oise, le GHT Santé 41 et le GHT des Alpes du Sud, a-t-on appris.

Un catalogue Ă©largi pour ouvrir l'hĂ´pital sur la ville

Si, "historiquement", l'activité du Mipih se concentre et s'adresse aux établissements de santé du sanitaire et du médico-social, le GIP a choisi aujourd'hui de "diversifier son offre en investissant dans des nouvelles technologies et de nouveaux cas d'usages à destination de la médecine de ville pour décloisonner l'hôpital", a expliqué Pierre Maggioni.

"Nous sommes très sollicités par la médecine de ville et même si, à l'origine, nos offres s'adressaient plutôt aux hôpitaux, nous savons aujourd'hui que l'hôpital sans la ville, ça ne peut pas fonctionner. C'est le principe même du parcours patient et de la coordination des soins que de faire communiquer l'hôpital et la médecine de ville", a-t-il poursuivi.

Ainsi, pour répondre aux pratiques médicales coordonnées pluriprofessionnelles et accompagner l'installation des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), le Mipih s'appuie notamment sur son bouquet de services Medipeps.

Cette plateforme est notamment composée de Medimail, la messagerie sécurisée de santé (MSSanté) du GIP (et de sa déclinaison Medimail Patients pour échanger avec les patients "à l'initiative du médecin") mais aussi de la messagerie instantanée Infinity et d'un module de téléconsultation.

"Dans Medipeps, on retrouve d'autres outils. Par exemple, il a permis de créer EarlyBot, un chatbot destiné à repérer les premiers signes d’autisme chez l’enfant dès 6 mois. Ce projet a été coconstruit avec la Croix-Rouge française, le Centre régional d’éducation et de services pour l’autisme en Midi-Pyrénées (Ceresa) et le Centre de ressources autisme Ile-de-France (Craif)", a illustré Pierre Maggioni.

"L'idée est qu'en 2020 nous poursuivions l'accompagnement de l'ouverture de l'hôpital sur la ville. C'est aussi un des points phares de la loi "Ma santé 2022" que nous appliquons là", a-t-il ajouté.

Justement, "Ma santé 2022" et son volet numérique en santé ont aussi été salués par Pierre Maggioni qui y voit "une vraie prise de conscience" de la part des pouvoirs publics.

"L'année 2019 a été l'année de la prise de conscience de l'importance du numérique en santé par tous les acteurs. C'est aussi très largement dû au travail de terrain accompli par Laura Létourneau et Dominique Pon et c'est une très bonne chose, tout le monde a joué le jeu, les pouvoirs publics comme les éditeurs, maintenant il faut continuer à mettre toute cette stratégie en œuvre."

Dans le secteur de l'informatique hospitalière, les choses changent aussi depuis quelques mois et le marché se redessine. L'éditeur de logiciels Dedalus (ex-Medasys) et le groupe belge Agfa-Gevaert ont signé un accord d'achat en vue de l’acquisition d’une partie de l'activité logiciels de santé d'Agfa fin janvier, rappelle-t-on.

Face aux alliances internationales qui naissent, le directeur général du Mipih s'est montré dubitatif. "Certains acteurs misent beaucoup sur la croissance externe, y compris à l'international, pour compléter leurs offres mais nous voyons bien que l'intégration de ces outils est disparate ou ne se fait pas. Acquérir une société et -mal- ou ne pas intégrer ses outils, ça n'a pas d'intérêt", a-t-il expliqué.

Pas intéressé par ces visées internationales qui bousculent le marché de l'informatique en santé, le Mipih se prépare à la succession de son DG dont la retraite est prévue le 6 août 2020. Le choix du nouveau directeur général du GIP sera arrêté "dans les prochains mois" pour "permettre la passation", a précisé Pierre Maggioni.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Stéphan Martino élu à la présidence du Mipih

Le GIP Mipih (Midi Picardie informatique hospitalière), fournisseur de logiciels et de prestations informatiques aux établissements sanitaires et médico-sociaux, a annoncé le 12 février l'élection de son nouveau président, Stéphan Martino, directeur général du CH de Clermont-de-l'Oise.

0 1211

Systèmes d'information

Le GHT Grand Paris Nord-Est accélère la convergence de ses systèmes d'information

MONTFERMEIL (Seine-Saint-Denis) (TICsanté) - Quelques mois après son arrivée à la tête de la direction des systèmes d'information (DSI) du groupement hospitalier de territoire (GHT) Grand Paris Nord-Est (GPNE; ex-93 Est), Quentin Demanet fait le point sur les chantiers de convergence à mener et revient sur le projet avorté de "DSI commun à deux GHT" avec le groupement hospitalier de la Plaine de France.

2 714

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021