https://www.nehs-digital.com

E-santé

Pierre Simon prend sa retraite et rejoint un cabinet de conseil

0 477

PARIS, 14 janvier (TICsanté) - Le Dr Pierre Simon, conseiller général des établissements de santé à la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (Dhos) a fait valoir ses droits à la retraite et a rejoint depuis le 1er janvier le cabinet de conseil Aymara pour lui apporter son expertise en télémédecine, a-t-il indiqué mardi à l'APM.

Diplômé de la faculté de médecine et de droit de Rennes et de la faculté de médecine Descartes à Paris, Pierre Simon a été nommé fin 2007 conseiller général des établissements de santé. Un arrêté publié au Bulletin officiel du 15 juin 2009 a mis fin à ses fonctions à partir du 31 décembre 2009.

Le cabinet Aymara a indiqué mardi dans un communiqué que le Dr Simon avait intégré son équipe en tant que "consultant senior" et "expert en télémédecine". Le cabinet de conseil précise qu’il a été créé en 1982 et "a développé depuis 20 ans d'importantes activités de conseil et de formation dans le domaine de la santé".

Contacté jeudi par TICsanté, Pierre Simon a précisé qu’ayant acquis une certaine expertise en matière de télémédecine, il allait travailler à son déploiement dans le champ de la restructuration de l’offre de soins et dans celui de la télésurveillance à domicile des maladies chroniques. La télémédecine représente un levier pour restructurer l’hôpital, réorganiser la filière de soins et mettre en place une gradation des soins, énonce-t-il.

En tant que conseiller général des établissements de santé, Pierre Simon a aussi travaillé à l'élaboration du projet de décret d’application de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) relatif à l’activité de télémédecine. Un décret qui devra fixer la définition des actes de télémédecine, ainsi que leurs conditions de mise en oeuvre et de prise en charge financière. Soumis à concertation, sa parution était initialement prévue pour fin 2009 mais devrait en fait intervenir avant la fin du mois de janvier, révèle-t-il.

Pierre Simon a également rédigé avec Dominique Acker, conseillère générale des établissements de santé, un rapport sur la place de la télémédecine dans l'organisation des soins, rendu public en janvier 2009 et qui a servi de socle aux dispositions relatives à la télémédecine de la loi HPST.

Avant d'être nommé conseiller général des établissements de santé, il a été en 2001 le promoteur de la première application de la télémédecine au traitement par dialyse et il a présidé en 2006 et 2007 l'Association nationale de télémédecine (Antel).

Il a dirigé le service de néphrologie-dialyse du centre hospitalier de Saint-Brieuc de 1978 à 2007. Dans cet établissement, il a occupé le poste de médecin conciliateur de 1998 à 2002 puis a présidé la commission médicale d'établissement (CME) de 2002 à 2007. Il a présidé la conférence régionale des présidents de CME de CH de Bretagne de 2003 à 2007.

Parallèlement, Pierre Simon a exercé les fonctions d'expert de la commission d'invalidité de première instance de la sécurité sociale (1978-1991), puis celles d'expert près de la Cour d'appel de Rennes pour la néphrologie et la médecine interne (depuis 1991). Il a également présidé la commission nationale d'épidémiologie des maladies rénales (1987-1997).

Au niveau des Côtes-d'Armor, il a présidé le conseil d'administration de l'Association départementale pour l'organisation de la prévention des affections vasculaires et le traitement de l'insuffisance rénale (Adoptir, 1999-2007) et est devenu en 1996 conseiller ordinal départemental./cb/eg/vr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Les bornes numériques du GH Paris Saint-Joseph permettent à une part importante des patients d'être "complètement autonomes"

PARIS (TICsanté) - Le groupe hospitalier (GH) Paris Saint-Joseph a mis en place des bornes numériques facilitant suffisamment le parcours des patients pour qu'une grande partie d'entre eux soient autonomes, ont soutenu Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d'information (DSI) et Bernadette Dureau, DRH et directrice des projets de l'établissement.

0 233

E-santé

La sérialisation inscrite dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies (JO)

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin février au Journal officiel inscrit la "lutte contre la falsification des médicaments", rendue possible grâce au dispositif de sérialisation, dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies.

0 253

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE