https://vieviewer.com/
https://www.enovacom.fr/notre-offre/

Systèmes d'information

Comment Maincare s’appuie sur ses plateformes territoriales pour rester leader du marché de l’informatique hospitalière

0 1111

PARIS (TICsanté) - Après avoir enregistré un chiffre d’affaires en hausse en 2019, l'éditeur Maincare Solutions compte sur sa présence dans les GHT et ses plateformes territoriales pour "continuer à s’imposer dans un marché de l'informatique hospitalière en pleine restructuration", a expliqué à TICsanté son président, Christophe Boutin.

La mutualisation de la fonction informatique au sein des 135 groupements hospitaliers de territoire (GHT) créés en 2016 n’aura pas eu raison des bons résultats financiers de Maincare Solutions.

"Nous avons fini notre année fiscale 2019 avec 78 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 68 millions en 2018. C’est un bon résultat et nous prévoyons encore 10% de croissance en 2020", a d’emblée annoncé Christophe Boutin à TICsanté.

Fort de "700 collaborateurs", l’éditeur profite du dynamisme du marché qui, depuis la mise en place des GHT, "se redessine et redéfinit les trajectoires des industriels avec la mise en place des GHT, les stratégies de parcours et le déploiement de la télémédecine".

Pour le président de Maincare Solutions, le projet "le plus significatif" de son entreprise est le déploiement actuel du système de gestion administrative des malades (GAM) et de facturation M-GAM à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP).

Pour rappel, Maincare Solutions a été retenu par les hôpitaux parisiens pour un déploiement de ce système dans tous ses établissements à partir de 2019. Il doit permettre de simplifier le parcours administratif des patients, depuis leur accueil jusqu’aux processus de facturation et de recouvrement.

"Nous communiquerons là-dessus plus amplement lors du salon SantExpo. A l’heure actuelle, 16 sites de l’AP-HP ont déjà migré vers notre solution -dont l’hôpital Cochin- et 14 autres sites seront livrés cette année", a détaillé Christophe Boutin.

Outre ce déploiement à l’AP-HP, l’éditeur de logiciels a également salué les avancées de son plan de codéveloppement sur 24 mois "Performance GELF", proposé par Maincare Solutions à la demande de l’association Synergie-Santé pour répondre aux enjeux des professionnels des achats, de la logistique et des finances.

"Nous travaillons à ce projet avec 18 GHT et 30 établissements de santé. C’est un important projet sur la partie logistique et achats dans les territoires", a-t-il commenté. "Le rachat de la solution Copilote* il y a deux ans nous a aussi permis d’asseoir notre leadership sur les thématiques de logistique dans les établissements de santé", a également noté Christophe Boutin.

Du côté du codage PMSI, le président de Maincare Solutions s’est félicité "d’équiper la moitié des établissements supports de GHT" de sa suite Cora PMSI.

Pour rappel, cette suite logicielle permet notamment de répondre aux besoins du département de l’information médicale (DIM) et des professionnels de santé impliqués dans le codage de l'activité: recueil adapté au contexte métier pilotage, contrôles qualité et propositions de codage liées au contexte patient.

Des solutions territoriales 3.0

Concernant le "volet médical" de l’informatique hospitalière, Maincare Solutions profite de la refonte des GHT pour diffuser ses solutions.

"Nous déployons massivement notre nouvelle solution Ideo, qui est la seule plateforme à combiner un dossier patient informatisé (DPI) nouvelle génération et des applications de parcours et de télémédecine", a souligné Christophe Boutin.

Ce "DPI de territoire 3.0" a déjà été intégré dans 35 projets de GHT, a-t-on appris.

"Aujourd’hui, nous avons aussi plusieurs dizaines de grands projets sur lesquels il y a un remplacement de DPI à la clé, notamment via notre plateforme territoriale Maincare IC. Nous avons déjà annoncé cela dans le GHT du Douaisis, celui de La Rochelle (GHT Atlantique 17) ou encore dans les Landes", a précisé le président de Maincare Solutions.

A la fin du deuxième trimestre 2020, l’éditeur informatique prévoit d'ailleurs de publier une nouvelle version de son logiciel Maincare IC pour la gestion populationnelle.

"C’était très attendu et cette mise à jour est importante pour les projets que nous portons dans les territoires", a insisté Christophe Boutin. Parmi ceux-là, le président de Maincare Solutions a notamment évoqué le projet "Predice" dans les Hauts-de-France.

Le programme régional de transformation digitale du système de santé (Predice) mis en place dans les Hauts-de-France va notamment recourir aux plateformes de Maincare Solutions répondant aux enjeux de gestion populationnelle.

Dans les 14 GHT de la région et 70 établissements, le Predice vise à favoriser les coopérations interprofessionnelles dans le cadre des parcours de soins via une plateforme de services mutualisés et interopérables, rappelle-t-on.

"Nous avons une stratégie à double détente. Le DPI seul, c’est fini. Nous commercialisons notre plateforme territoriale de services complète intégrant les solutions pour l’hôpital mais qui permet aussi d’assurer la liaison ville-hôpital, avec les patients, les partenaires, etc.", a indiqué Christophe Boutin.

Evoluer pour s’adapter au nouveau marché

Concernant son DPI M-Crossway, le président de Maincare a rassuré: il se porte bien, restera actif et sera mis à jour pendant au moins les 5 à 10 prochaines années.

Un clin d’œil à la concurrence alors que l'éditeur spécialisé dans l'informatique de santé Cerner arrête la vente de son dossier patient informatisé (DPI) Millenium aux établissements de santé français, comme l'a révélé TICsanté le 12 février.

"La société est en pleine évolution, nous sommes passés d’une vision d’éditeur de solutions hospitalières et produits à une vision d’intégrateur de santé", a analysé Christophe Boutin qui explique la bonne santé financière de Maincare par sa capacité à "se réformer et à s’adapter".

"Nous avons une industrie française très sous-structurée, avec beaucoup de petits acteurs dans un marché qui se transforme et grandit", a-t-il analysé.

"Les ambitions et les niveaux d’exigence sont de plus en plus forts et les clients de plus en plus matures. Tous les acteurs traditionnels ne sont pas encore prêts à ces transformations", a-t-il complété.

Le 2 décembre 2019, l'éditeur de logiciels Dedalus (ex-Medasys) déposait une "offre ferme" et entamait des "négociations exclusives" en vue de l’acquisition d’une partie de l'activité logiciels de santé du groupe Agfa-Gevaert.

Alors que le marché continue à se redessiner et donne naissance à des alliances internationales, Christophe Boutin a estimé que le marché français devait encore évoluer pour accueillir de grands groupes internationaux.

"Les niveaux de prix sont encore trop bas en France, même quand nous avons de bons résultats financiers, il faut avoir les reins solides pour tenir", a-t-il expliqué.

Pour autant, le président de Maincare Solutions vise toujours le leadership européen.

"A terme, nous irons ailleurs en Europe mais nous le ferons toujours via des fusions-acquisitions et, surtout, sans jamais lâcher le marché français qui nous offre déjà de belles opportunités", a-t-il réaffirmé.

Une feuille de route ministérielle saluée

Christophe Boutin a également salué la feuille de route numérique en santé -et son volet consacré aux systèmes d’information hospitaliers (SIH)- annoncée par l'ancienne ministre des solidarités et de la santé le 25 avril 2019.

"Il y a un gros travail qui est mené actuellement par la délégation du numérique en santé (DNS), c’est très positif et nous nous sommes naturellement alignés sur cette feuille de route", a-t-il souligné.

Concernant le programme Hop’EN, le président de Maincare Solutions a également estimé que "cela va dans le bon sens", déplorant néanmoins un timing parfois serré. "Demander le remplacement des DPI en deux ans, ce n’est pas réaliste", a-t-il illustré.

"Tous ces programmes de transformation numérique du monde de la santé sont très positifs, nous en avons besoin pour rendre le paysage industriel français lisible pour tous les acteurs."

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Grand Est: l'e-santé en fer de lance pour lutter contre l'épidémie de Covid-19

NANCY, STRASBOURG (TICsanté) - Dans le Grand Est, région fortement touchée par l'épidémie de Covid-19, l'ARS, le groupement régional d’appui au développement de l'e-santé (Grades) Pulsy et plusieurs hôpitaux et entreprises ont allié leurs forces "pour apporter une réponse numérique à la crise sanitaire", a expliqué le Dr Pascal Charles, président de Pulsy.

0 786

Systèmes d'information

Le Resah attribue un nouveau marché sur le dossier patient informatisé dans les GHT

PARIS (TICsanté) - Le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) a notifié le 30 décembre 2019 un nouveau marché sur "la fourniture, le déploiement et la maintenance" du dossier patient informatisé (DPI) dans les groupements hospitaliers de territoire (GHT) à sept éditeurs de logiciels, a-t-on appris le 7 janvier auprès du réseau.

0 609
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://www.eventbrite.fr/e/billets-webinar-de-presentation-du-certificat-management-hospitalier-119422677443

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021