https://www.nehs-digital.com

E-santé

Télémédecine: un avenant signé pour encadrer le recrutement d'assistants médicaux dans les centres de santé

0 1200

PARIS (TICsanté) - L'assurance maladie et des représentants des centres de santé ont signé le 4 février un troisième avenant à leur accord national permettant le recrutement d'assistants médicaux et le déploiement de la télémédecine, a annoncé la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans un communiqué.

Cet avenant modifie l'accord national des centres de santé du 8 juillet 2015, enrichi de stipulations tirées de l'accord-cadre interprofessionnel (ACI) du 20 avril 2017 et de la convention médicale.

Le nouveau texte décline aux centres de santé les mesures d'aides au recrutement d'assistants médicaux figurant à l'avenant n°7 de la convention médicale.

Ainsi est-il prévu d'accorder une aide financière dégressive, d'un montant de 36.000 euros pour un assistant médical à plein temps la première année, de 27.000 euros la deuxième année et de 21.000 euros maximum à partir de la troisième année.

En contrepartie, le centre de santé doit justifier de l’embauche de 0,5 équivalent temps plein (ETP) d’assistant médical maximum pour un médecin plein temps quelle que soit sa spécialité, et ce dans la limite de 4 assistants médicaux par centre de santé, précise la Cnam.

Les premiers contrats pourraient être signés au printemps, en fonction de la date d'approbation de l'avenant par les ministres en charge de la sécurité sociale.

Une série de mesures doivent permettre d'"aider les centres de santé à acquérir des équipements permettant le déploiement des actes de téléconsultation (équipement notamment des postes infirmiers au sein des centres de santé pour permettre à ces derniers d’accompagner, le cas échéant, les médecins lors de téléconsultations)".

Une aide financière est aussi prévue pour les centres de santé ayant recours à des télé-expertises.

Enfin, l'avenant met en oeuvre "de nouveaux contrats démographiques applicables aux centres de santé dentaires et infirmiers comportant des aides financières significatives pour favoriser l’installation de ces centres en zones sous-denses en offre de soins", et prévoit une revalorisation de l'aide financière associée au contrat d’aide à l’installation pour les centres de santé médicaux et polyvalents.

L'accord concerne potentiellement 1.621 centres de santé et devrait entrer en vigueur dès 2020, mais les rémunérations ne seraient versées qu'en 2021.

Vincent Granier

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Numérique en santé mentale: "un facteur d'émancipation" pour les patients (Frank Bellivier)

PARIS (TICsanté) - Le développement des outils numériques et des nouvelles technologies dans le champ de la santé mentale est "un facteur d'émancipation" et de développement du "pouvoir d'agir" des patients, a fait valoir le délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie, Frank Bellivier, lors du 2e symposium Management & psychiatrie (Maps), organisé en visioconférence début juin.

E-santé

Numérique en santé mentale: le CCOMS préconise de développer un outil pour référencer les dispositifs existants

PARIS (TICsanté) - Il manque des outils de référencement des solutions numériques existantes en santé mentale, a constaté le Dr Déborah Sebbane, directrice du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS), lors du 2e symposium Management & psychiatrie (Maps), organisé en visioconférence le 2 juin.

0 250

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021