https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Prédiction des soins urgents non programmés: l'ARS Ile-de-France fait le bilan de son datathon

0 815

PARIS (TICsanté) - L'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France a "beaucoup avancé" sur son outil de prédiction des soins urgents non programmés grâce à un "datathon" organisé en novembre, a confié Axelle Menu, responsable du département traitement de l'information et études à la direction de l'innovation, à TICsanté le 6 janvier.

L'ARS Ile-de-France avait annoncé en mars 2019 son ambition de développer un outil de prédiction de l'activité de soins urgents non programmés en recourant à l'intelligence artificielle (IA), rappelle-t-on.

Elle a organisé un "datathon" du 25 au 27 novembre 2019 pour faire avancer ses travaux. L'évènement a rassemblé "professionnels des urgences, directeurs d'établissements de santé, codeurs, designers et data scientists", a-t-elle vanté dans un communiqué de presse.

Sollicitée par TICsanté, Axelle Menu s'est dite "très satisfaite" des premiers résultats.

Les données utilisées étaient issues "des dossiers de régulation médicale des Samu, des pompiers et de SOS Médecins", ainsi que "des activités des services d’urgence d'une centaine d'établissements de la région avec un historique à 10 ans", a-t-elle précisé.

"Sachant qu'il y a 3 à 4 millions de passages aux urgences par an dans la région, ça représentait le plus important volume de données", a-t-elle souligné.

Ont également été utilisées "des données relatives aux ventes des médicaments disponibles sans ordonnance en Ile-de-France issues d'Ospharm, des données météorologiques et des données de la préfecture relatives aux évènements rassemblant plus de 5.000 personnes" comme les concerts et rencontres sportives.

Le volume total des données était de 1,3 Go.

Il "n’est pas extrêmement important car nous avions au préalable agrégé les données granulaires sources pour gagner en temps de traitement lors du datathon et pour mettre à disposition des données à un format de type open data", a précisé l'ARS.

Les participants devaient répondre à six défis représentant les besoins pré-identifiés, tels que la prédiction du flux de passages aux urgences en corrélation avec les "évènements régionaux", "des facteurs environnementaux externes et l’audit de données pertinentes" issues de Google trends, l'outil permettant de connaître la fréquence des recherches sur Google, ou "sur la base des données épidémiologiques" à court et à long termes.

"On retient que la mobilisation des seules données de passages aux urgences et du Samu, sans croiser d'autres données, permet de prédire l'affluence aux urgences avec des marges inférieures à 10%. Cela a déjà été démontré, mais on voulait l'objectiver", a souligné Axelle Menu.

L'agence a également constaté qu'une augmentation des appels aux services d'urgence se répercutait sur les passages aux urgences dans les jours qui suivaient. "C'est connu à partir des données de SOS Médecins et des urgences, mais moins en utilisant également les données du Sdis [service départemental d'incendie et de secours, ndlr] 91 et du Samu. Ça nous encourage à faire un outil multi-sources", a commenté la responsable.

L'utilisation de données de Google trends insatisfaisante

En revanche, l'utilisation de données de Google trends n'a pas été satisfaisante. Le datathon "voulait vérifier que l'augmentation de recherche des mots-clés liés à des symptômes permettent d'observer quelques jours plus tôt le début d'un phénomène comme une épidémie de grippe sur plusieurs années".

"Nous n'avons pas observé ce phénomène", a expliqué Axelle Menu. "On aurait dû: la région rassemble un cinquième de la population française, elle est assez connectée." Le problème est venu "d'une limitation technique: Google agrège les données à la semaine en open data, or nous aurions eu besoin de données au jour. Mais nous allons continuer à creuser."

Concernant les données "très nombreuses" de climatologie, "nous avons sous-estimé le temps nécessaire pour construire les indicateurs", a-t-elle poursuivi.

"On sait que le verglas fait augmenter les passages aux urgences, mais le verglas n'est pas une donnée, c'est un risque lié à l'humidité et à une chute brutale des températures. On a manqué de temps pour construire ce type d'indicateurs, mais les données pourraient quand même être utiles, donc nous n'allons pas baisser les bras."

L'ARS ne souhaite pas seulement "anticiper l'activité des services d'urgence, et en particulier les pics très concentrés", mais "prédire le nombre de passages aux urgences par type de patients différenciés en catégories d'âge", a souligné Axelle Menu.

Cet outil devra pouvoir "être employé par les professionnels de santé d'établissements de santé, les médecins régulateurs du Samu ou du Sdis et l'ARS", a-t-elle précisé.

Les résultats du datathon sont toujours "en phase de digestion" et devraient être présentés au comité de pilotage fin février. "Si le développement de l'outil est priorisé en termes de ressources, on pourrait avoir une version de test à la fin de l'été", a-t-elle déclaré.

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

"Comme l'hygiène sanitaire, l'hygiène numérique doit rentrer dans les mœurs des professionnels de santé" (Anssi)

PARIS (TICsanté) - "Comme l'hygiène sanitaire, l'hygiène numérique doit rentrer dans les mœurs des professionnels de santé", a souligné Bernard Cassou-Mounat, coordonnateur santé à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) à l'occasion d'un "Data Coffee" organisé le 18 septembre par la start-up Dr.Data sur la protection des données de santé.

0 708

E-santé

Plus de 60.000 téléconsultations facturées à l'assurance maladie en un an

PARIS (TICsanté) - Plus de 60.000 actes de téléconsultations auront été facturés à la Caisse nationale d'assurance maladie au 15 septembre, un an après l'entrée en vigueur du remboursement de droit commun, a estimé la Cnam dans un communiqué diffusé jeudi.

0 1163
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
5 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021