https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

En bref

DIM: Didier Theis (CHU de Lille) élu à la tête de la Société francophone de l'information médicale (Sofime)

0 655

PARIS (TICsanté) - Didier Theis, médecin responsable du département de l’information médicale (DIM) du CHU de Lille et du groupement hospitalier de territoire (GHT) Lille Métropole Flandre intérieure, a été élu président de la Société francophone de l'information médicale (Sofime) pour un mandat de 3 ans, selon un communiqué diffusé le 9 décembre.

Lors de son assemblée générale organisée le 26 novembre 2019, la Sofime a renouvelé son conseil d’administration, son bureau (7 membres) et son président.

Didier Theis succède à Gabriel Nisand qui avait créé en 2013 cette société savante des DIM.

Didier Theis

Titulaire d’un master d’économie de la santé, Didier Theis (48 ans) est médecin de santé publique au CHU de Lille depuis 14 ans et responsable du DIM du territoire couvert par le GHT Lille Métropole Flandre intérieure.

Il est par ailleurs président du comité technique régional de l’information médicale (Cotrim) des Hauts-de-France et vice-président du collège régional des DIM (Coredim Hauts-de-France).

Il est également membre du bureau du collège des DIM de CHU et du comité scientifique de la Banque nationale de données maladies rares (BNDMR).

Contacté par APMnews (site du groupe APM international dont fait partie TICsanté, il a indiqué s'être "impliqué depuis plusieurs années dans l’ensemble des réformes concernant le recueil des données médicales et leur exploitation épidémiologique, médico-économique et stratégique, les évolutions des métiers de l’information médicale et du financement de la santé en France, notamment récemment dans le cadre de 'Ma santé 2022'".

Deux vice-présidents ont également été élus lors de l'assemblée générale.

Véronique Gilleron (55 ans), médecin de santé publique, est responsable du DIM de territoire du GHT Alliance de Gironde et de l’unité de coordination et d’analyse de l’information médicale (Ucaim) au sein du pôle de santé publique du CHU de Bordeaux.

VĂ©ronique Gilleron

Titulaire d’une thèse en épidémiologie et intervention en santé publique, elle exerce dans un DIM depuis plus de 25 ans.

Elle est membre de la commission spécialisée "système de santé et sécurité des patients" du Haut conseil de la santé publique (HCSP), présidente du collège national des médecins de DIM de CHU et présidente du collège régional d’information médicale d’Aquitaine (Crima).

Pierre Métral est directeur de l’information médicale du centre hospitalier Saint-Joseph-Saint-Luc à Lyon depuis octobre 2019.

Pierre MĂ©tral

Après avoir été chef du projet PMSI (programme de médicalisation des systèmes d'information) en soins de suite et de réadaptation (SSR) à la direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (Dhos, désormais DGOS) de 1999 à 2002, il a piloté le département médico-économique de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) de 2006 à 2010, selon son profil LinkedIn.

Il a ensuite rejoint le groupe mutualiste lyonnais Resamut comme responsable de la production de l'information médicale, conseiller médical du directeur général et délégué à la protection des données (2010-septembre 2019).

Pierre Métral est par ailleurs conseiller technique médical auprès de la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés non lucratifs (Fehap), président du collège des DIM d'Auvergne-Rhône-Alpes (Craim) et vice-président de l'Association des utilisateurs de nomenclature internationale en santé (Aunis). Il participe en tant qu'expert au groupe de travail sur la certification des comptes des établissements de santé depuis 2015.

Health Data Hub et recueil de données pour le financement

La Sofime rappelle que sa vocation est d'assurer la représentation des médecins d’information médicale auprès des institutions et des acteurs de santé.

"Elle a pour objectif de faire évoluer les référentiels et méthodes, et d’être en position d’apporter des réponses collégiales, et expertes, aux nombreuses demandes qui sont adressées aux professions de l’information médicale tant sur le plan de la production de données, que celui de l’analyse à visée stratégique, médico-économique, ou épidémiologique, celui du pilotage, des systèmes d’information, du dossier patient informatisé, de la confidentialité des données médicales, etc.", ajoute-t-elle.

Lors de l'assemblée générale, l'action du président sortant a été saluée. La Sofime est "désormais connue et reconnue" et "associée systématiquement aux travaux nationaux relatifs à l’information médicale menés par les institutions" (direction générale de l'offre de soins -DGOS-, ATIH et Haute autorité de santé -HAS).

Elle a travaillé avec la DGOS sur la création des DIM de territoire, "que ce soit pour la production d’un corpus d’outils d'aide à leur formalisation (modèle de charte, de règlement intérieur, FAQ), ou encore pour obtenir à cette occasion une clarification des missions du médecin responsable de l’information médicale dans le code de santé publique".

Elle a également participé à la rédaction d’un "guide d'auditabilité des recettes T2A [tarification à l'activité] en MCO [médecine, chirurgie, obstétrique]" pour accompagner le déploiement de la certification des comptes.

Depuis un an, la société savante rappelle qu'elle s'est mobilisée notamment sur le décret du 26 décembre 2018 fixant les modes d’organisation de la fonction d’information médicale.

Elle a aussi travaillé sur les forfaits pathologies chroniques et sur la gradation des soins ambulatoires.

Le nouveau bureau indique qu'il "restera particulièrement attentif aux impacts des évolutions nationales tant sur les modèles de financement, que sur les types et modalités de recueil, sur les systèmes d’information et la confidentialité des données médicales personnelles, ou encore sur les professions de l’information médicale".

Il entend par ailleurs "renforcer ses actions autour de la mise en place du Health Data Hub (plateforme des données de santé) et engager une réflexion avec le ministère sur les données susceptibles d’être recueillies par les établissements de santé à des fins de financements, devant la multiplication et le problème de cohérence des recueils".

Caroline Besnier

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Création d'un diplôme universitaire de "technicien santé connectée"

Air Liquide Healthcare, l’université Paris-Descartes et l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) créent un diplôme universitaire de technicien santé connectée dont la première promotion sera ouverte pour l’année universitaire 2020-2021, a annoncé l'industriel dans un communiqué diffusé le 26 novembre.

0 729

En bref

Le premier "grand prix mondial" de l’Académie francophone de télémédecine se prépare

L’Académie francophone de télémédecine remettra son premier "grand prix mondial pour la télémédecine" le 5 décembre à l’Académie nationale de médecine, a-t-elle annoncé dans un communiqué le 25 novembre.

0 608

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021