https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Politique

La certification des systèmes d'information hospitaliers confirmée pour 2020 (DGOS)

0 967

PARIS (TICsanté) - La direction générale de l'offre de soins (DGOS) a annoncé le 19 décembre la création en 2020 d'une certification des systèmes d'information (SI) des établissements de santé "pour évaluer la maturité des SI", à l'occasion d'un point d'avancement de la feuille de route du numérique en santé du gouvernement au ministère des solidarités et de la santé.

La DGOS avait indiqué en avril dernier étudier l'hypothèse de la mise en place d'une telle certification comprenant l'ensemble des exigences liées à l'informatisation des établissements de santé, rappelle-t-on.

Les premiers groupes de travail démarreront en janvier 2020, et l'élaboration du dispositif est prévue au premier semestre, a-t-elle précisé.

La certification aura plusieurs objectifs: "améliorer la qualité du service rendu par l'organisation informatique, s'assurer du niveau de sécurité requis et garantir le bon niveau d'utilisation du numérique".

La démarche, qui sera progressive, correspond à l'action n°22 de la feuille de route du numérique en santé.

Cette annonce est intervenue lors d'une présentation de l'état d'avancement des 26 actions réparties en cinq orientations de la feuille de route, un exercice de "totale transparence" qui aura lieu régulièrement, a assuré Dominique Pon, responsable ministériel du numérique en santé.

Philippe Loudenot, fonctionnaire à la sécurité des systèmes d'information (FSSI) du ministère des solidarités et de la santé également présent jeudi, a pour sa part annoncé plusieurs nouveautés relatives à la sécurité des SI (action n°9).

Tout d'abord, l'obligation de déclaration des incidents de cybersécurité sera étendue "aux établissements médico-sociaux (ESMS) et à l'ensemble des acteurs de la santé" en 2020.

Des "audits de cybersurveillance" dans tous les GHT

Au premier trimestre 2020, des "audits de cybersurveillance" seront lancés dans l'ensemble des groupements hospitaliers de territoire (GHT) et un rapport de l'observatoire national de la cybersurveillance "présentera un panorama des vulnérabilités les plus critiques" pour les différents types d'établissements de santé, ainsi que des données chiffrées relatives à la cybersécurité.

Annie Prévot, directrice de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé, a annoncé que l'année 2020 verrait "la généralisation des identités numériques" (action n°4) à tous les acteurs de santé, y compris du secteur médico-social. L'intégration des infirmiers dans le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) "sera accélérée".

Elle a également fait le point sur l'avancée de la dématérialisation de l’authentification des professionnels de santé (action n°5).

Un "outil de mesure de conformité et de convergence aux principes d'urbanisation inscrits dans la doctrine technique", actuellement développé par l'Asip santé (action n°8), sera disponible pour les agences régionales de santé (ARS) et les groupements régionaux d'appui au développement de l'e-santé (GRADeS) en mars, puis aux acteurs de l'industrie en mai, a-t-elle déclaré.

Un "environnement de test d'interopérabilité national" sera mis à disposition en septembre.

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

Les fédérations hospitalières globalement satisfaites du programme Hop'EN

PARIS (TICsanté) - Les représentants des cinq fédérations hospitalières ont fait part le 24 janvier de leur satisfaction sur l'avancement du programme Hop'EN (Hôpital numérique ouvert sur son environnement), lors d'une journée consacrée à ce sujet au ministère des solidarités et de la santé.

0 1033

Politique

L'IA, une "rupture" mais qui ne remplacera pas la relation médecin-patient (Jean-François Mattei)

PARIS (TICsanté) - L'intelligence artificielle en médecine devient une aide à la décision indispensable pour les médecins et constitue une "rupture" dans les pratiques médicales, mais ne remplacera pas le médecin lui-même car la relation humaine avec le patient reste essentielle, a estimé le Pr Jean-François Mattei, nouveau président de l'Académie de médecine.

0 897
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021