https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Acteurs

CES 2020: Hygia va exposer son fauteuil médical connecté à Las Vegas

0 1076

TOULOUSE (TICsanté) - Présente au CES de Las Vegas en janvier prochain, la start-up toulousaine Hygia va présenter son application mobile et web "Hygia Care" et son fauteuil médical connecté "Hygia Pulse" destinés à "rendre le patient acteur de sa santé et à faire gagner du temps de visite au médecin", a expliqué à TICsanté Pierre-Jean Brousset, fondateur de la jeune pousse.

Les sites d'information du groupe APM international couvriront le Consumer Electronics Show (CES), qui se tiendra du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas. D'ici là, TICsanté.com vous présente déjà des start-up françaises du domaine de la santé et du numérique qui feront le voyage aux Etats-Unis pour présenter leurs innovations.

Pour "renforcer l’alliance thérapeutique entre médecins et patients", la start-up toulousaine Hygia a conçu "Hygia Care", une application mobile et web pour patients et professionnels, reliée à un siège médical connecté "Hygia Pulse", qui mesure les signes vitaux dans la salle d’attente des médecins.

"L'objectif est de rendre le patient actif dès la salle d'attente et faciliter le travail des médecins lorsqu'ils enchaînent les visites au cabinet", a expliqué à TICsanté, Pierre-Jean Brousset.

"La plupart du temps, les médecins ne savent pas pourquoi le patient vient. Ici, ils seront prêts avant la consultation."

Concrètement, pour préparer un rendez-vous chez le médecin ou juste suivre l’évolution de sa santé, Hygia -via son outil "Hygia Care"- propose aux patients de "rentrer des informations eux-mêmes".

Doté d'un compte personnel, le patient peut aussi stocker tous ses documents de santé sur un "cloud santé sécurisé", gérer ses rendez-vous et mettre à jour son profil médical (maladies chroniques, allergies, antécédents, traitements en cours, etc.).

"Toutes les données seront stockées sur un serveur sécurisé et certifié 'hébergeur de données de santé' (HDS), nous sommes en train de choisir l'éditeur HDS", a détaillé le dirigeant de la société toulousaine.

S'il ne dispose pas de l'appli, le patient peut aussi fournir l'ensemble de ces informations et décrire ses symptômes en amont de la consultation médicale, directement via un écran fixé au siège médical. Il s’agit d’une première étape, puisque le fauteuil connecté "Hygia Pulse" mesure, ensuite, les constantes (poids, température, pouls, etc.) du patient.

Ainsi, lorsque le médecin reçoit le patient, "il a déjà toutes les informations sur son ordinateur et la vue synthétique sur la situation lui permet de commencer plus rapidement l’examen et dresser un diagnostic plus qualitatif".

Un fauteuil "made in France"

Âgé de 57 ans, ingénieur informaticien de formation, Pierre-Jean Brousset est aussi fondateur et dirigeant depuis sept ans de la société occitane Eole Consulting.

Ce sont les équipes d'ingénieurs de sa première entreprise qui ont travaillé "à faire naître Hygia" en novembre 2018.

A Las Vegas, la start-up -dont le nom rend hommage à la déesse grecque de la santé, Hygée- espère avoir un maximum de retours des curieux qui testeront le fauteuil médical connecté "pour l'améliorer encore", a indiqué Pierre-Jean Brousset.

La technologie du fauteuil, justement, est née de la collaboration entre la douzaine de salariés d'Hygia, l'école d'ingénieurs castraise Isis et son living lab, le Connected health lab (CHL).

"Sa fabrication a été confiée à industriel de la région Occitanie. Notre fauteuil est made in France, seuls les composants électroniques sont importés d'Asie du Sud-Est mais ils sont assemblés ici", a détaillé le patron de la jeune pousse.

Pour l'heure, le fauteuil est déjà en test chez un médecin occitan. "Cinq autres sièges sont en cours de fabrication et une dizaine seront opérationnels d'ici fin janvier, après le CES", a-t-il précisé.

"Nous espérons en commercialiser 1.000 d'ici la fin de l'année 2020. En 2025, nous souhaitons que 15.000 professionnels (médecins généralistes, pharmaciens d'officine, médecins du travail et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) soient équipés. En moyenne, chaque médecin a 1.000 patients donc cela toucherait 15 millions de personnes, soit un quart de la population."

"A terme", Hygia espère également équiper les services d'urgences "publiques et privées", a noté Pierre-Jean Brousset.

En attendant, la société a engagé les démarches nécessaires à l'obtention d'une certification "dispositif médical" et elle est prête à mettre son application "au service du futur Espace numérique de santé (ENS) pour qu'elle intègre son store".

Un module d'intelligence artificielle (IA) doit également être prochainement intégré "pour permettre de faire de la médecine prédictive", a précisé le fondateur de la start-up.

Un business plan déjà prêt

Pour s'équiper du fauteuil médical et accéder à l'appli Hygia Care, chaque professionnel de santé intéressé devra souscrire à un abonnement mensuel de 120 euros hors taxes.

Par ailleurs, la start-up engage les professionnels "par contrat" Ă  utiliser leurs technologies "pour trois ans".

"Cela est nécessaire si nous souhaitons avoir un retour sur investissements et éprouver notre technologie", a expliqué Pierre-Jean Brousset.

"Pour ce que tout cela fonctionne, il faut que les professionnels s'en emparent. La réussite du projet passera par là", a-t-il complété.

Deux millions d'euros ont été investis "depuis mai-juin 2018" dans ces développements, dont 1 million d'euros provenant d'un financement de la région Occitanie. La jeune pousse ne prévoit pas encore de levée de fonds "même si [elle] y pense".

Le reste des investissements est, pour l'heure, assuré par Eole Consulting, maison-mère de la start-up. Son fondateur espère, néanmoins, qu'Hygia "franchira la barre des 3 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 3 ans".

D'ici-là, la société prévoit déjà son expansion et "quatre à cinq recrutements" devraient avoir lieu au cours de l'année 2020 pour -notamment- "renforcer les équipes commerciales d'Hygia", a conclu Pierre-Jean Brousset.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

CES 2020: Withings veut devenir "le premier fournisseur de données de santé aux industriels"

LAS VEGAS (TICsanté) - De retour dans le giron français, la société Withings s'expose à partir de mardi au Consumer Electronics Show (CES) avec deux nouveaux dispositifs médicaux connectés et l'ambition de "devenir le premier fournisseur de données de santé aux industriels", a expliqué à TICsanté son directeur général, Mathieu Letombe.

0 983

Acteurs

CES 2020: comment la santé prépare son show à Las Vegas

PARIS (TICsanté) - Année après année, la santé se taille la part belle au Consumer Electronics Show (CES) et pour cette édition 2020, ce sont une cinquantaine de start-up françaises du monde de la santé qui feront le voyage à Las Vegas pour dévoiler leurs innovations et se mettre en quête de partenaires.

0 1029

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021