https://vieviewer.com/
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante_LP-01-Page-dinscription.html?utm_campaign=FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante&utm_source=TicSante&utm_content=webinar&utm_medium=display

E-santé

Télémédecine: l’Asip santé publie un état des lieux des services et des besoins

0 1028

PARIS (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) a publié le 13 novembre plusieurs études proposant un état des lieux de l'offre de service de télémédecine et des besoins pour développer ces pratiques.

Ces travaux répondent à une demande du ministère des solidarités et de la santé, dans le cadre de la feuille de route sur le numérique en santé présentée en avril dernier, qui prévoit notamment un accompagnement des professionnels dans le déploiement de la télémédecine et du télésoin.

Ils ont été réalisés à partir d'enquêtes et d'échanges avec les agences régionales de santé (ARS), les groupements régionaux d'appui au développement de l'e-santé (Grades), l'assurance maladie, la direction générale de l'offre de soins (DGOS) et des représentants des industriels et professionnels de santé.

Dans la synthèse de ses études, l'Asip santé constate que le basculement dans un financement de droit commun des actes de téléconsultation en septembre 2018 a provoqué une "augmentation exponentielle du nombre d’actes réalisés".

Elle décrit une complexification du secteur, composé de plateformes régionales conçues comme des projets expérimentaux et d’acteurs qui n’ont pas de cadre de référence leur permettant d’évaluer la qualité des offres proposées.

Elle a compté 21 plateformes régionales et plus de 400 services de télémédecine développés pendant la période des expérimentations, avant septembre 2018.

L'agence a identifié deux principaux besoins pour "sécuriser, rendre cohérent et accompagner le déploiement de la télémédecine":

  • "rationaliser, accompagner et rendre lisible l’offre de tĂ©lĂ©mĂ©decine sur le territoire"
  • "observer les pratiques, valoriser la donnĂ©e pour suivre et anticiper le dĂ©ploiement, les usages et les applications de la tĂ©lĂ©mĂ©decine".

Pour y répondre, elle recommande la mise en place d’un processus de normalisation de type label ou certification pour les solutions de télémédecine, afin de mieux accompagner à la fois les éditeurs du secteur, les professionnels de santé et les patients.

Elle préconise de mettre en place un "centre d’observation de la télémédecine" permettant de consolider et exploiter les données produites par la télémédecine, afin de mieux comprendre et analyser le déploiement des pratiques médicales à distance, d’anticiper les évolutions et d’accompagner les professionnels de terrain.

L'Asip santé restitue par ailleurs 14 cas d'usage de télémédecine (téléconsultation et téléexpertise) à partir de retours d'expérience d'établissements de santé et médico-sociaux.

Elle décrit les modalités d'échange entre professionnels de santé et patients dans le cadre d'une téléconsultation, et détaille les différents moyens d'assurer la sécurité des données partagées.

Référentiel socle soumis à concertation

L'agence a également publié une étude comparative sur le développement de la télémédecine à l'international, qui constate que ces pratiques à distance constituent actuellement "un axe prioritaire de développement des systèmes de santé".

Elle relève que les pays les plus avancés en la matière se sont dotés d'une gouvernance unifiée et d'une "structure de pilotage et/ou de coordination nationale dédiée à la télémédecine".

L'Asip santé a aussi mis en ligne mercredi le "référentiel fonctionnel socle" de télémédecine prévu par la feuille de route du ministère des solidarités et de la santé.

Il décrit le schéma cible d'architecture et d'urbanisation d'un système d'information de télémédecine et précise les exigences fonctionnelles à remplir par les plateformes. Il fait l'objet d'une concertation publique jusqu'au mardi 31 décembre.

L'agence a prévenu qu'elle mettrait "bientôt" en concertation le volet du cadre d'interopérabilité des systèmes d'information de santé (CI-SIS) sur les échanges de données de santé intervenant lors des actes de télémédecine.

AccĂ©der aux documents publiĂ©s sur le site de l'Asip santĂ© 

LĂ©o Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Corse: création du groupement régional d'appui au développement de l'e-santé (Grades)

L'agence régionale de santé (ARS) Corse a annoncé dans un communiqué le 31 janvier la création du groupement régional d'appui au développement de l'e-santé (Grades), baptisé Corse e-santé, afin de "mettre en oeuvre la stratégie régionale e-santé".

0 665

Politique

La certification des systèmes d'information hospitaliers confirmée pour 2020 (DGOS)

PARIS (TICsanté) - La direction générale de l'offre de soins (DGOS) a annoncé le 19 décembre la création en 2020 d'une certification des systèmes d'information (SI) des établissements de santé "pour évaluer la maturité des SI", à l'occasion d'un point d'avancement de la feuille de route du numérique en santé du gouvernement au ministère des solidarités et de la santé.

0 863

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021