https://vieviewer.com/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

0 541

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

Ce partenariat annoncé dans les locaux de l'établissement de santé breton en présence du secrétaire d’Etat en charge du numérique, Cédric O, s'articule autour de trois volets.

Concrètement, le CHU de Rennes va utiliser des solutions distribuées par Incepto, dont l’application Qure.ai destinée à l’interprétation des radiographies thoraciques. Cette application -développée par une start-up indienne et distribuée par Incepto- permet de lire et d'analyser rapidement des radios thoraciques standards pour faire gagner du temps aux équipes médicales.

Le CHU et Incepto ont également annoncé un projet de cocréation d'applications dotées d'IA pour le diagnostic du cancer de la prostate.

Le cancer prostatique est le cancer masculin le plus fréquent avec plus de 70.000 nouveaux cas par an en France et il représente l'une des premières causes de mortalité par cancer dans le monde. Les équipes médicales d’imagerie et d’urologie du CHU de Rennes vont collaborer avec les spécialistes d’Incepto pour créer une application d’IA dans le domaine de l’IRM prostatique afin d'aider les cliniciens à établir un diagnostic.

Enfin, la jeune pousse a signé un partenariat "pour renforcer le leadership national du CHU de Rennes en matière de données massives en santé", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

L'établissement dispose d’un entrepôt de données de santé (EDS) adossé au logiciel eHop développé in situ par les équipes du Pr Marc Cuggia en partenariat avec Enovacom, filiale d'Orange Business Services.

Dans le cadre du partenariat, Incepto va intégrer sa plateforme de données d’imagerie et d'IA pour appuyer les travaux de recherche des équipes rennaises. "L’intégration des données d’imagerie enrichies à l'EDS constitue ainsi une perspective prometteuse pour la recherche médicale et le développement de nouveaux outils d'IA", ont souligné le CHU de Rennes et Incepto.

Un partenariat gagnant-gagnant

Ce partenariat s'inscrit dans la stratégie de développement du numérique et de l'IA du CHU.

"Cette initiative participe également à la politique de soutien de l'établissement en faveur de l'innovation dans tous les domaines: nous consacrons ainsi chaque année une enveloppe de 300.000 euros à l'accompagnement de projets innovants portés par les équipes médicales et soignantes du CHU, au-delà des 8 à 10 millions d’euros investis annuellement dans les technologies numériques", a commenté Frédéric Rimattei, directeur général adjoint du CHU breton, cité dans le communiqué.

De son côté, Cédric O s'est félicité d'un partenariat qui "montre comment l'application de l'IA est aujourd'hui porteuse d’innovation dans le domaine de la santé et donne des perspectives de traitement de pathologie dans les années à venir".

Le secrétaire d'Etat chargé du numérique a également rappelé que cette alliance "s'inscrit dans la stratégie du gouvernement en faveur d’un leadership français en matière d'IA", présentée en mars 2018 par le président de la République.

Dans la lignée de ce plan de soutien à l'IA en France, Emmanuel Macron a annoncé le 18 septembre un investissement de 5 milliards d'euros sur trois ans de la part d'investisseurs institutionnels afin de favoriser l'émergence de start-up françaises, comme Incepto.

Créée en janvier 2018, la société Incepto est née de la rencontre de Gaspard d’Assignies, radiologue, Florence Moreau, ingénieure passée par General Electric (GE), et Antoine Jomier, ex-dirigeant de GE Healthcare.

Lauréate du concours mondial d’innovation, la jeune pousse a annoncé le 24 septembre avoir bouclé une levée de fonds de 5,6 millions d'euros auprès d'Axa Venture Partners, du fonds Patient autonome de Bpifrance et de CapDecisif.

Interrogé par TICsanté en février dernier, Antoine Jomier déclarait faire le choix de "construire des outils d'IA avec les professionnels de santé pour développer de nouvelles applications adaptées à leurs besoins spécifiques".

Le cofondateur de la start-up n'avait par ailleurs pas caché son ambition de faire d'Incepto "une sorte de Netflix de l'imagerie médicale".

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

La start-up Incepto lève 5,6 millions d'euros

La jeune pousse Incepto, qui édite une plateforme de cocréation d'applications dotées d'intelligence artificielle (IA), a annoncé le 24 septembre avoir bouclé une levée de fonds de 5,6 millions d'euros.

0 498

E-santé

Le Lab e-santé publie un livre blanc sur l'élaboration des chatbots en santé

PARIS (TICsanté) - Dans un livre blanc publié le 1er juillet, le Lab e-santé, think tank spécialisé dans les sujets de santé numérique, a dressé un état des lieux et formulé cinq recommandations pour accompagner les acteurs de santé dans l’élaboration d’un agent conversationnel ou "chatbot".

1 739
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021