https://www.nehs-digital.com

Acteurs

Pharmagest mise sur sa "passerelle numérique de santé" pour connecter ville, hôpital et domicile

0 1105

VILLERS-LES-NANCY (Meurthe-et-Moselle) (TICsanté) - Initialement spécialisée dans l'informatique officinale, la société Pharmagest (groupe Welcoop) s'est développée par croissance externe en ville, à l'hôpital et dans le médico-social, et mise désormais sur sa nouvelle "passerelle numérique de santé" connectant les différents acteurs de la prise en charge, a expliqué la semaine dernière le président de son conseil d'administration, Thierry Chapusot, dans un entretien à TICsanté.

Cette passerelle a été présentée pour la première fois fin septembre à l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM).

Elle a été développée sur les fonds propres de Pharmagest, pour un coût estimé "entre 4 et 5 millions d'euros" par Thierry Chapusot.

Elle permet de connecter, avec l'accord du patient et du médecin, les informations sur la personne prise en charge comprises dans les différents logiciels de la société et dans les outils de l'éditeur Cegedim, utilisés par les médecins de ville, avec qui un partenariat a été signé fin 2018.

Pour rappel, Pharmagest est présent dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) depuis l'acquisition de Malta informatique en 2009, dans l'hospitalisation à domicile (HAD) et les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) depuis le rachat de la société Dicsit en 2016, et à l'hôpital avec le dossier patient informatisé (DPI) Axigate, acquis en 2017.

Le président du conseil d'administration a revendiqué 40% de parts de marché sur l'informatisation des HAD, 30% sur les Ehpad et les Ssiad, et 44% sur les officines avec ses logiciels historiques, en plus d'une "cinquantaine de 'gros' hôpitaux" équipés d'Axigate.

"Cela nous a permis de devenir une force de frappe importante dans les logiciels de santé, et d'atteindre une taille critique pour lancer la passerelle", a-t-il souligné.

A l'AP-HM, l'outil permet par exemple aux urgentistes de consulter, via le DPI Axigate, les ordonnances du patient en cours, alors qu'il leur fallait parfois "un temps phénoménal" pour récupérer ces informations, a-t-il relevé.

D'autres services ont été développés, comme la transmission automatique de la lettre de sortie d'hospitalisation depuis le système d'information hospitalier (SIH) vers le logiciel Cegedim du médecin traitant, mais aussi l'envoi du compte rendu d'imagerie, du dossier de liaison d'urgence des Ehpad.

La transmission de l'ordonnance de sortie du patient à son pharmacien ou la création de fonctionnalités de "mise en relation avec l'équipe soignante" comme la pré-admission en ligne, devraient suivre.

Dans les Bouches-du-Rhône, Pharmagest et Cegedim sont présents dans 5 structures de HAD, 13 Ssiad, 203 pharmacies d'officine, 80 Ehpad et 750 cabinets de ville. La passerelle assure la transmission d'informations sur "environ 300.000 patients", a indiqué Thierry Chapusot.

Le service est fondé sur un nouveau modèle économique qui consiste à vendre aux éditeurs concurrents un "connecteur" à la passerelle, permettant d'y brancher leurs propres logiciels. "Nous avons déjà des accords verbaux de certains", a noté le président du conseil d'administration de Pharmagest, mettant en avant "l'avantage concurrentiel" que constitue l'outil.

Expansion en Italie

La société poursuit en parallèle sa stratégie de croissance externe. Elle a annoncé le 8 octobre l'acquisition de 70% du groupe ICT, éditeur et hébergeur pour les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) par sa filiale Malta informatique, pour un montant non dévoilé.

Cela lui permet de mettre également un pied dans les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), alors que la stratégie "Ma santé 2022" portée par le gouvernement ambitionne la création d'un millier d'entre elles dans les trois ans.

Pharmagest maintient aussi ses ambitions européennes, avec l'objectif d'équiper 20% du marché italien des officines d'ici 2023. Après s'être implanté de l'autre côté des Alpes l'an dernier avec l'acquisition majoritaire de Macrosoft, elle a annoncé début octobre le rachat d'un autre concurrent italien, Svemu, équipant 800 pharmacies d'officine en Italie.

Thierry Chapusot a expliqué "continuer à étudier" des opérations de rachat, précisant "regarder des dossiers à l'étranger". Il a rappelé que sa société dispose de plus de 100 millions d'euros de trésorerie et reste "peu endettée".

Déploiement de la télémédecine en officine

L'essor de la télémédecine est également vu par Pharmagest comme un levier de croissance, notamment depuis la publication, en septembre, de l'avenant à la convention pharmaceutique permettant aux pharmaciens d'accompagner les patients lors d'une téléconsultation.

La société équipe actuellement "plus de 140 officines" et "200 Ehpad" de son module de téléconsultation. "Il faut amener l'outil aux pharmaciens, mais aussi le connecter aux médecins autour", a observé Thierry Chapusot, expliquant assurer une prospection commerciale commune dans le cadre du partenariat avec Cegedim.

"Il y a déjà des pharmacies qui font 7 à 8 téléconsultations par semaine", a-t-il partagé.

Il s'est félicité du "fort démarrage" qu'a connu la division e-santé de Pharmagest au premier semestre 2019, atteignant un chiffre d'affaires de 7,85 millions d'euros, en hausse de 29,2% par rapport à l'année passée et représentant désormais plus de 10% de l'activité globale du groupe.

Elle rassemble ses différentes plateformes et applications mobiles de suivi des patients ou d'aide à l'observance comme l'outil de télésurveillance de l'insuffisance rénale chronique eNephro, ou ses "box" NoviaCare et CareLib pour le domicile et les Ehpad.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Plus de 300.000 e-prescriptions délivrées en 19 mois

PARIS (TICsanté) - Fin février, plus de 300.000 e-prescriptions avaient été délivrées par les médecins participant à l'expérimentation menée dans trois départements depuis juillet 2019, selon un document de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) présenté en mars et dont TICsanté a eu connaissance.

En bref

Pharmagest annonce un chiffre d'affaires 2020 en progression de 8,32%

La société spécialisée dans l'informatique des professionnels de santé Pharmagest a publié le 4 février un chiffre d'affaires 2020 en progression de 8,32% à 171,75 millions d'euros (M€), soutenu par sa stratégie de croissance externe.

0 365

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE