https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Entrepôts de données de santé: l'AP-HM mise sur son dossier patient informatisé

0 188

MARSEILLE (TICsanté) - L'entrepôt de données de santé (EDS) de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) repose en partie sur les données issues du dossier patient informatisé (DPI) qui servent à "l'amélioration de la prise en charge patients et à l'optimisation du pilotage médico-économique", a expliqué à TICsanté le Pr Pierre Champsaur, radiologue, président de la commission "système d'information et DPI" à l'AP-HM.

Depuis le 26 septembre, TICsanté propose chaque semaine un bilan des travaux engagés par les établissements de santé pour constituer des entrepôts de données hospitaliers à des fins de recherche, à partir d'entretiens réalisés auprès des équipes des CHU en charge de ces projets (lire dépêche du 25 septembre sur l'AP-HP, et dépêche du 3 octobre sur le CHU de Nantes et le Grand Ouest).

"Le projet d'EDS de l'AP-HM a démarré le 21 septembre 2015. Initialement, le projet baptisé 'Iatros' était principalement un moteur de recherche full-text. Progressivement, le système a été enrichi avec l'intégration de bases de données multiples", a expliqué le Pr Champsaur.

"L'entrepôt contient aujourd'hui les données issues du DPI depuis 2013", a-t-il précisé. Cette base intégrée à l'entrepôt compte les données de près de 1,3 million de patients et de plus de 5,5 millions de séjours pour un volume total de 4 téraoctets.

"Elle contient les notes médicales, les documents soumis à validation (comptes rendus de radiologie, de chirurgie, d'électrophysiologie, etc.), le dossier de soin infirmier et les documents externes 'scannés'. Des formulaires permettent également de structurer une partie de l’information."

Dans le détail, l'entrepôt stocke déjà les prescriptions médicales des services de l'AP-HM depuis 2009; les comptes rendus d'examens de laboratoires en biologie, bactériologie, sérologie, virologie, parasitologie, anatomopathologie depuis 2016 et les données du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) depuis 2013.

Depuis le début de l'année, les prescriptions médicales des réanimations sont "progressivement intégrées". D'autres informations sont, elles aussi, "en cours d'intégration": les données de biologie antérieures à 2016; les données médicales et du PMSI "avant 2014"; les données de prescription de chimiothérapie et les données des scopes des réanimations, issues du projet "Reascopy" initié en 2009 qui contient plus de 200.000 journées de réanimation enregistrées.

L'AP-HM n'a pas sollicité d'autorisation de la Cnil pour mettre en oeuvre un traitement automatisé de données à caractère personnel dans le cadre de cet entrepôt de données de santé, mais elle lui a déterminé plusieurs usages.

Deux axes de travail sur la prise en charge et la codification des actes

"L'EDS est utilisé pour retrouver rapidement des informations pertinentes à partir de données structurées ou non structurées, comme le texte libre", a expliqué Pierre Champsaur.

Pour utiliser plus efficacement cette mine d'informations, l'AP-HM a dégagé deux "axes de travail" qui portent sur l'amélioration de la prise en charge des patients dans le DPI et un suivi temps réel; et sur l’exhaustivité de la codification des actes ou séjours hospitaliers.

"Le premier axe peut être développé en générant, par exemple, des alertes grâce à des outils dotés d'intelligence artificielle (IA)", a développé le maître d'ouvrage du DPI à l'AP-HM. L'établissement utilise pour DPI le logiciel Axigate, racheté par Pharmagest (groupe Welcoop) en 2017, rappelle-t-on.

Deuxième axe de travail de l'AP-HM, la codification des actes est centrale pour tout établissement de santé. Compte tenu de la tarification à l'activité (T2A), le codage des actes médicaux est obligatoire à l'hôpital mais aussi stratégique. "L'amélioration de l'exhaustivité de la codification est une fonctionnalité majeure et rentable pour l'AP-HM", a ainsi confirmé le Pr Champsaur.

Les données relatives aux hospitalisations pourront permettre aux établissements marseillais d'aboutir à une optimisation de leur codification. La description d'un séjour hospitalier se faisant d'abord dans le DPI, l'outil est gage d'une meilleure gestion médico-économique.

Un troisième axe d'usage est également prévu pour la recherche clinique. "Il permettra de sélectionner rapidement de larges cohortes de patients, il servira également à améliorer la pertinence des résultats avec l'intégration d'algorithmes d'IA pour, notamment, diminuer le nombre de faux-positifs."

"Nous travaillons actuellement sur une indexation 'temps réel' afin de pouvoir aider les soignants dans leur pratique quotidienne. L'analyse de signaux faibles pourrait permettre de créer des alertes intelligentes et guider le médecin dans sa prise de décision", a ajouté le radiologue. "La sécurité et la qualité des soins devraient être améliorées tout en réduisant les coûts."

Des accès tranchés en commission

"Nous avons créé une commission d'accès aux données de santé en 2017, c'était le premier point à établir. C'est elle qui, aujourd'hui, établit les règles d'accès à l'EDS conformément à la charte éthique qu'elle a établie et soumise à la gouvernance de l'AP-HM", a expliqué le président de la commission "système d'information et DPI" des hôpitaux marseillais.

"Pour cela, nous avons mené un gros travail pendant deux ans pour poser un socle de règles communes d'accès aux données de l'EDS et créé un portail pour gérer ces demandes et les tracer", a-t-il complété.

Seules les demandes des professionnels de l'AP-HM "qui travaillent sur le médico-économique et la production d’éventuelles alertes dans le DPI" sont actuellement reçues mais le Pr Champsaur a constaté que la demande est "très forte du côté des hospitaliers et des chercheurs" et également "chez quelques industriels adossés à des projets de recherche". "Nous réfléchissons encore à la meilleure manière d'ouvrir cet accès mais de toutes les façons, cela passera devant la commission."

Si ce sont les effectifs de la direction des systèmes d'information (DSI) de l'AP-HM qui pilotent l'entrepôt de données, les hôpitaux marseillais devraient aussi recruter.

"L'AP-HM a financé la totalité du projet. Il est difficile de chiffrer le coût car les infrastructures informatiques et le personnel étaient déjà présents et l'équipe s'est développée à partir de ressources internes. Il n'y a pas encore eu d'embauche sur ce projet mais l'équipe en charge de l'EDS devrait être renforcée prochainement", a expliqué Pierre Champsaur.

L'AP-HM ambitionne de mettre en oeuvre un plan de modernisation de 300 millions d'euros pour lequel elle espère un financement de 50% de l'Etat. Déclaré "éligible" début 2018, ce plan doit être présenté fin 2019 au comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins hospitaliers (Copermo) pour validation. L'institution est par ailleurs dans une situation financière difficile.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Entrepôts de données de santé: l'AP-HP en phase d'industrialisation

PARIS (TICsanté) - Depuis la mise en place de son entrepôt de données de santé (EDS) en 2017, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a multiplié les travaux informatiques pour faciliter la recherche et industrialiser l'intégration de nouveaux flux d'informations, a expliqué à TICsanté Elisa Salamanca, directrice du département web innovation et données de l'AP-HP.

0 372

E-santé

La Cnil valide la création de l'entrepôt de données de santé du CHU de Lille

PARIS (TICsanté) - La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a validé la conformité de l’entrepôt de données de santé (EDS) du CHU de Lille au règlement général européen sur la protection des données (RGPD), a annoncé l'établissement de santé dans un communiqué le 11 septembre.

0 415

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://www.corwin.eu/actualite/rencontresfhp2019.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fhp2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Révolution Pharmatech

    Le 09/12/2019

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020