https://vieviewer.com/

Acteurs

Précisions techniques sur la surveillance du don de sang par les infirmiers

0 618

Un arrêté publié au Journal officiel le 4 juillet apporte des précisions sur le moyen de communication permettant aux infirmiers d'échanger avec un médecin à distance lorsqu'ils sont amenés à surveiller un don de sang.

Les infirmiers ont été autorisés à surveiller un don en l'absence physique d'un médecin à la suite de la publication d'un décret en février. Pour ce faire, ils doivent notamment "bénéficier d'un moyen de communication pour joindre à tout moment un médecin".

L'arrêté publié le 4 juillet précise que les infirmiers doivent être dotés d'un équipement portable de communication disposant d'une caméra, d'un système audio et d'un logiciel de communication vidéo.

Chaque équipe qui effectue les prélèvements de sang total doit disposer d'au moins deux équipements, mis à disposition par l'Etablissement français du sang (EFS). Ces dispositions valent aussi pour les entretiens pré-don de sang, que les infirmiers sont autorisés à réaliser depuis mars 2017, lorsque le médecin n'est pas physiquement présent sur le site.

"Les collectes de sang total en l'absence d'un médecin sur le site ne peuvent être organisées que dans les zones qui bénéficient d'une couverture de réseau internet ou de téléphonie mobile suffisante pour garantir la qualité des échanges qui se tiennent par l'intermédiaire du moyen de communication", est-il indiqué dans l'arrêté, qui est signé par le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon.

Avant toute collecte, l'EFS doit évaluer la bonne qualité du réseau dans la salle dévolue aux prélèvements et l'ensemble des locaux consacrés à la collecte, en vérifiant par un appel test la connexion avec le médecin joignable à distance.

Il doit aussi s'assurer qu'un médecin est joignable durant les horaires d'ouverture de chaque collecte, et le cas échéant, jusqu'au départ du dernier donneur. "Il organise la continuité et la permanence de la réponse."

Les appels aux médecins à distance seront tracés afin d'évaluer l'efficacité et la qualité du dispositif.

(Journal officiel, jeudi 4 juillet, texte 11)

Guillaume Bietry

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Comment InnovHealth veut booster le déploiement de son passeport médical numérique

PARIS (TICsanté) - Lancé en 2018, PassCare est un passeport numérique de santé personnel développé par la start-up InnovHealth pour "permettre aux patients de récupérer et maîtriser toutes leurs informations de santé et les partager avec les professionnels de santé de leur choix", a expliqué à TICsanté le fondateur de la jeune pousse, le Dr Adnan El Bakri, qui veut désormais proposer aux médecins d’être "prescripteurs de l’offre".

4 1445

Acteurs

Trophées de l'e-santé 2019: les lauréats sont...

CASTRES (Tarn) (TICsanté) - Dispositif médical connecté, plateforme en ligne, serious game... les Trophées de l'e-santé, remis le 3 juillet dans le cadre de l'Université d'été de l'e-santé à Castres, ont récompensé quatre projets innovants.

0 702
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021