https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

E-santé

Withings lance un nouveau tensiomètre connecté "3 en 1"

0 479

PARIS (TICsanté) - La société Withings a débuté le 17 juillet la commercialisation de son nouveau tensiomètre d'automesure connecté "3 en 1" intitulé BMP Core, intégrant un électrocardiogramme (ECG) et un stéthoscope connectés pour le suivi de l'hypertension et la détection de la fibrillation auriculaire et des valvulopathies.

Tensiomètre connecté BPM Core Withings
Le dispositif marqué CE a été récompensé par un Innovation Award lors de l'édition 2019 du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. Il est proposé au prix de 249,95 euros sur le site du fabricant et sur l'Apple store, et devrait être disponible "dans le courant de l'été" chez Amazon, Fnac, Darty et Boulanger, a précisé Withings.

Il marque la volonté du fabricant français, racheté par le groupe finlandais Nokia en 2016 et revendu deux ans plus tard à son fondateur, Eric Carreel, de mettre l'accent sur les outils connectés de médecine préventive, avait expliqué Charlotte Puechmaille, chargée de la stratégie santé de Withings, en janvier lors d'un entretien accordé à TICpharma (site d'information du groupe APM international dont fait partie TICsanté).

BPM Core est le premier dispositif associant les fonctions de tensiomètre, d'ECG et de stéthoscope, a mis en avant le fabricant dans un communiqué de presse.

Il permet un accès à des mesures "habituellement réservées au milieu hospitalier" dans un objectif de détection et de suivi des différentes pathologies cardiovasculaires et de "prévention de l'apparition de complications graves", a-t-il souligné.

Les trois fonctionnalités de BPM Core ont été validées cliniquement.

Sa précision pour mesurer la pression artérielle a été évaluée lors d'un essai clinique mené auprès de 85 participants de tous les niveaux de tension artérielle. Pour chacun, trois mesures ont été prises avec BPM Core et comparées avec celles acquises selon la méthode de Korotkoff.

L'erreur moyenne constatée est de -2,7 mmHg pour la tension systolique et de 1,3 mmHg pour la tension diastolique, avec un écart type de l'erreur respectivement de 7 mmHg et 5,5 mmHg, correspondant aux critères de la norme d'évaluation des tensiomètres établie par la Société européenne d'hypertension et la British Hypertension Society.

La précision de l'ECG à une piste compris dans BPM Core a été validée lors d'un essai mené auprès de 115 participants, en comparaison avec un ECG à 12 dérivations. Les résultats montrent une sensibilité de 92% pour la classification de la fibrillation auriculaire et une spécificité de 98,4% pour la classification du rythme sinusal, selon les chiffres transmis à TICsanté par Withings.

Evaluée sur 106 participants, la précision du stéthoscope connecté a été comparée à celle d'un échocardiographe Doppler. La sensibilité dans la classification des valvulopathies de stade 3 et 4 était de 81,25% et la spécificité de 95%.

Le tensiomètre de BPM Core peut être utilisé avec l'algorithme d'aide à l'interprétation des automesures Hy-Result, développé par l'unité d'hypertension artérielle de l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP, AP-HP, Paris).

Les mesures enregistrées par l'ECG et le stéthoscope sont également analysées par des algorithmes pour détecter une fibrillation auriculaire ou une valvulopathie, et l'ensemble des résultats est stocké sur l'application mobile Health Mate, associée au dispositif.

Différences entre dépistage, détection, suivi et diagnostic

Contacté par TICsanté, le Dr Nicolas Postel-Vinay, médecin à l'HEGP ayant développé l'algorithme Hy-Result et fondateur du site automesure.com, a rappelé que pour l'hypertension artérielle (HTA), qui touche un tiers de la population mondiale, des études ont démontré depuis les années 2000 la supériorité de l'automesure par rapport à la mesure réalisée au cabinet médical.

Dans ce domaine, "l'appareil utilisé par une personne active en bonne santé fait plutôt du dépistage, alors que chez des personnes plus âgées et traitées, c'est du contrôle de la qualité du traitement", a-t-il observé.

Pour les fibrillations auriculaires, il a noté que les dispositifs utilisés à domicile comme BPM Core peuvent permettre un dépistage des troubles du rythme "et non pas un diagnostic". Aucune étude n'a à ce jour montré que les ECG à une piste permettent d'avoir une séquence de soins favorable jusqu'au bout", c’est-à-dire conduisant à la confirmation de la pathologie par un médecin et à une prise de traitement, a-t-il expliqué.

Il a notamment rappelé que certains patients peuvent présenter de "petites irrégularités" du rythme détectables par un ECG mais ne conduisant pas forcément à une prise de traitement.

De la même façon, le médecin a dit manquer de données pour déterminer la performance et l'impact de l'automesure de la valvulopathie par un stéthoscope connecté sur la consommation de soins.

Interrogé par TICsanté sur le risque d'angoisser les utilisateurs qui disposent directement d'interprétations médicales de leurs mesures, il a répondu que des études avaient démontré l'absence de risque pour l'automesure de la pression artérielle. Toutefois, "nous n'avons pas assez de recul pour dire que l'utilisation grand public d'un ECG est génératrice d'anxiété", a-t-il souligné.

"Ce n'est pas très grave si l'anxiété permet une consultation médicale utile, mais c'est plus embêtant si le trouble détecté n'est finalement pas confirmé par le médecin", a-t-il ajouté.

"A l'évidence, une personne âgée anxieuse ne tirera pas bénéfice de ce type d'outils, mais quelqu'un qui a déjà une culture numérique saura mieux s'en servir", a-t-il également observé, tout en rappelant que le nombre de personnes touchées par les maladies cardiovasculaires est "bien plus important" chez les sujets plus âgés.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://4axes.fr/?xtor=SEC-200

En bref

Le CHU de Lille déploie le moteur de recherche "éthique et engagé" Lilo

Le CHU de Lille a déployé sur l'ensemble de ses postes informatiques le moteur de recherche français Lilo depuis juin, annonce-t-il dans un communiqué diffusé début août.

0 225

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 876

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://www.corwin.eu/actualite/rencontresfhp2019.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fhp2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Révolution Pharmatech

    Le 09/12/2019

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020