https://www.nehs-digital.com

Acteurs

La Cnam souhaite pouvoir mieux tracer les chirurgies robot-assistées

0 1229

PARIS (TICsanté) - La Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) a fait savoir, dans son rapport annuel "charges et produits" paru début juillet, qu'elle souhaitait pouvoir mieux identifier le recours à l'assistance robotique en chirurgie dans les systèmes d'information de facturation des établissements de santé, pour pouvoir mieux encadrer cette pratique.

Dans ce document de 209 pages, l'assurance maladie prévoit la réalisation de 2,07 milliards d'euros d'économies sur les dépenses d'assurance maladie en 2020 dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

Elle consacre aussi un chapitre à la chirurgie robot-assistée, qui se diffuse dans les établissements de santé depuis le milieu des années 1980 (en particulier en urologie), sans que cette technique ne fasse l'objet d'aucune mesure de régulation ou autorisation.

La décision d’acquérir un robot relevant exclusivement des établissements de santé, il n’existe aucun décompte officiel de ces machines. "De même, le recours à une assistance robotique lors d’une intervention chirurgicale n’est pas tracé dans les circuits de facturation, que ce soit lorsque l’acte est codé ou lorsque le séjour est facturé, empêchant tout décompte précis de cette activité", pointe la Cnam.

Malgré ce manque de données, le nombre de procédures chirurgicales robot-assistées se situerait entre 25.000 et 35.000 chaque année en France, "un effectif probablement croissant du fait de l’augmentatio

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous ĂŞtes dĂ©jĂ  inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce Ă  la publicitĂ©, que ce site est financĂ© et que les articles rĂ©digĂ©s par nos journalistes sont mis Ă  votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Guillaume Bietry

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Covid-19: augmentation de la capacité quotidienne de tests pour faire face à la surcharge de Sidep

PARIS (TICsanté) - Alors que depuis le début de l'année, de nombreux pharmaciens d'officine et biologistes ont témoigné de difficultés pour accéder au système d'information (SI) de dépistage Sidep, la direction générale de la santé (DGS) a fait savoir à TICsanté le 7 janvier que "la surcharge" est due "à des saisies trop conséquentes sur un temps très court, souvent liées à des robots non autorisés ou des tentatives d'attaque en déni de service" et que les capacités de tests vont être "multipliées" pour y faire face.

0 233

Politique

Mon espace santé: seulement 0,03% de fermetures dans les départements pilotes

PARIS (TICsanté) - Le taux de fermeture de Mon espace santé est de seulement 0,03% dans les trois départements pilotes que sont la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne et la Somme, selon un document de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) présenté au réseau de l'assurance maladie en décembre et dont TICsanté a obtenu copie.

0 314

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site