https://vieviewer.com/
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante_LP-01-Page-dinscription.html?utm_campaign=FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante&utm_source=TicSante&utm_content=webinar&utm_medium=display

Acteurs

Comment InnovHealth veut booster le déploiement de son passeport médical numérique

4 1666

PARIS (TICsanté) - Lancé en 2018, PassCare est un passeport numérique de santé personnel développé par la start-up InnovHealth pour "permettre aux patients de récupérer et maîtriser toutes leurs informations de santé et les partager avec les professionnels de santé de leur choix", a expliqué à TICsanté le fondateur de la jeune pousse, le Dr Adnan El Bakri, qui veut désormais proposer aux médecins d’être "prescripteurs de l’offre".

Imaginée dès 2016 par le Dr Adnan El Bakri, urologue et fondateur de la start-up InnovHealth, le PassCare est un "passeport numérique de santé" qui se présente sous la forme d'une carte munie d'un QR code et d'un numéro de clé unique.

La start-up rémoise compte 25 salariés et a déjà levé 3 millions d'euros auprès d'investisseurs privés.

"L'idée de PassCare m'est venue lors de mon internat d'urologie et de mes recherches en big data et IA. J'ai constaté qu'il y avait une absence de partage des données de santé et de leur structuration, nécessaire pour créer des modèles et générer des algorithmes fiables de prédiction", a expliqué à TICsanté le fondateur.

Pour répondre à cette problématique, le médecin et fondateur de la jeune pousse a relié sa carte à une plateforme collaborative dotée d'IA, hébergée dans le cloud Rainbow d'ALE, et sécurisée par une blockchain privée (ChainForHealth). Cette carte -pas plus grande que la carte Vitale- permet au patient d'accéder "instantanément" à l'ensemble de ses informations de santé et de les partager "avec les professionnels de santé de [son] choix".

Pour cela, le patient remet son PassCare au professionnel de santé qui, après avoir entré le numéro de clé unique du patient sur la plateforme web PassCare, peut accéder à sa fiche médicale via l'application web dédiée et y ajouter les informations relatives à sa consultation. "Rien n'est physiquement stocké sur la carte, elle n'est qu'une clé d'accès aux informations", a précisé le Dr El Bakri.

Le patient peut ainsi accéder à ses informations de santé, les enregistrer dans un coffre-numérique dont il est le seul à détenir la clé (via son numéro de clé unique) et les partager avec des professionnels de son choix, qui peuvent donc enrichir le PassCare sans installer d'outils supplémentaires ou installer un logiciel.

"J'ai voulu inverser la tendance et permettre aux citoyens de récupérer leurs données à la sortie d'une consultation et de les partager, s'ils le veulent, avec qui ils le veulent. Pour cela, nous proposons d'extraire la donnée à la source et de créer un flux de données sans avoir à dépendre des logiciels métier des professionnels de santé", a-t-il complété, sa solution étant nativement interopérable.

InnovHealth a également engagé une démarche pour devenir DMP-compatible et permettre l'envoi d'information depuis le PassCare vers le dossier médical partagé de l'assurance maladie (DMP).

Un "pont numérique" entre professionnels de santé et patients

Les données, elles, sont chiffrées et anonymisées pour être ensuite stockées sur la plateforme PassCare et sécurisées par la blockchain privée.

"Le patient peut aussi structurer sa donnée, seul, grâce à des bases de données validées selon les standards internationaux, et la rendre exploitable pour la recherche", a souligné le fondateur de la société. "25% des données présentes sur cette plateforme sont déjà structurées."

Sur cette plateforme dotée d'IA, des algorithmes peuvent alors s'entraîner sur ces données. Ils offrent "un suivi personnalisé du patient", avec le développement des deux axes "majeurs" de développement du PassCare selon InnovHealth: "permettre de faire de la prévention et du dépistage", a insisté le Dr El Bakri.

Concrètement, grâce à l'IA, le PassCare propose aux patients des programmes de prévention, des campagnes de dépistage ciblées, une gestion de sa vaccination, un suivi de sa maladie chronique ou encore des entretiens nutritionnels, via des notifications par SMS ou push sur l'application web.

Par ailleurs, l'application PassCare comprend également plusieurs "facilitateurs" de communication patient-médecin pour "se faire le pont numérique entre eux".

"Une offre smart-télémédecine permet au patient et son professionnel de santé de communiquer en visioconférence; une solution similaire est offerte aux pharmaciens qui souhaitent faire du téléconseil et un module "PhotoCare" permet, lui, au patient de partager une photo avec les professionnels de santé sur, par exemple, une plaie ou une cicatrice dans le cadre du suivi d'une lésion", a détaillé le patron de la start-up.

Le "médecin-prescripteur" pour un nouveau business model

Depuis un an, le patient peut disposer gratuitement d'un PassCare grâce à un tiers: entreprise, collectivité, assureur, association de patients, pharmacie d'officine etc. ou demander, lui-même, son passeport numérique moyennant un abonnement mensuel de 2,99 euros par mois.

L'entité qui fournit le PassCare à ses salariés, clients, adhérents, paie elle "entre 10.000 et 100.000 euros d'abonnement annuel, en fonction de son volume et du nombre de personnes à équiper", a précisé Magedouline N'Gaïri, directrice des opérations d'InnovHealth. Mais la start-up veut faire émerger une nouvelle offre économique. "Nous ne faisons pas de business autour de la data. Elle ne se vend pas, ni ne s'achète. Nous vendons un accès à une plateforme et à une communauté mais soumis au consentement du patient."

Pour booster son passeport médical numérique, le Dr El Bakri vise désormais un nouveau mode de déploiement et compte sur les professionnels de santé.

"Nous avons répondu à une demande des professionnels de santé intéressés par notre passeport numérique. Ils peuvent proposer et distribuer nos PassCare eux-mêmes à leurs patients contre un abonnement mensuel à tarif réduit: 89 euros par mois et les patients, eux, n'auront pas à s'acquitter d'un abonnement", a expliqué le patron de la start-up.

Une trentaine de médecins "expérimentent déjà cette offre en France et nous devrions la généraliser en septembre".

En attendant, la jeune pousse revendique déjà plus de 154.000 utilisateurs de son PassCare et compte des clients comme Alcatel-Lucent, L'Oréal ou encore l'association de patients France AVC... et même un parrain, star du grand écran, Christophe Lambert.

A l'international, la start-up ne chôme pas non plus et après s'être implantée en Suisse, au Sénégal, au Maghreb (Maroc et Tunisie), elle s'apprête à équiper le Gabon de sa solution, "en guise de 'carte Vitale numérique' gabonaise" et se lancera aux Etats-Unis en septembre, s'est félicité le Dr El Bakri.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Préadmission: Jouve dévoile sa solution de dématérialisation pour l'hôpital

PARIS (TICsanté) - Le groupe Jouve a présenté le 10 décembre "Know your patient", "une solution de dématérialisation des processus d'admissions à l'hôpital qui est déjà testée dans plusieurs établissements des Hauts-de-France", a expliqué David Gruson, directeur du programme santé de la société de services numériques.

0 801

Acteurs

Comment Mdoloris peut mesurer la douleur grâce à l'intelligence artificielle

LILLE (TICsanté) - Fondée en 2010, la start-up lilloise Mdoloris développe un dispositif médical qui évalue la douleur chez le patient hospitalisé "afin de calibrer la dose de produits antidouleur et éviter les effets indésirables d'un sur ou sous-dosage de ces drogues", a expliqué à TICsanté le fondateur de la jeune pousse, Fabien Pagniez.

0 893

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (4)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021