https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

E-santé

L'ARS Hauts-de-France ouvre un service numérique régional pour la téléconsultation

0 429

LILLE (TICsanté) - L'agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France a ouvert le 28 juin un service numérique pour la réalisation d'actes de téléconsultation, en partenariat avec l'union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux et l'assurance maladie.

Ce service, développé par le groupement d'intérêt public (GIP) Sant& Numérique de la région Hauts-de-France, fait partie du programme régional de transformation digitale du système de santé intitulé Predice visant à proposer aux professionnels un "bouquet de services numériques".

Il prend la forme d'un logiciel à installer dans les structures de soins et les cabinets des médecins libéraux, afin de pouvoir mener de façon sécurisée une téléconsultation prise en charge par l'assurance maladie "dans le respect des recommandations de la Haute autorité de santé", ont expliqué l'ARS Hauts-de-France et l'URPS médecins libéraux dans un communiqué commun.

Il a déjà été installé dans 24 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de la région, représentant 1.780 résidents, et 56 médecins généralistes se sont pour l'instant portés volontaires pour l'utiliser, ont-elles précisé.

Le logiciel est complété du côté du médecin téléconsultant d’une webcam pour la visioconférence, d’un casque audio pour l’écoute du stéthoscope et d’un scanner pour la prescription.

Dans les structures qui sollicitent une téléconsultation, il est installé sur un PC placé sur un chariot et s’accompagne de dispositifs médicaux communicants (stéthoscope et otoscope), a expliqué à TICsanté l’ARS Hauts-de-France.

L’outil devrait évoluer "d’ici la fin de l’année" vers un dispositif "full web" qui ne nécessitera plus l’installation d’un logiciel sur les postes de travail, a-t-elle ajouté.

L'installation du logiciel est gratuite, a précisé à TICsanté Philippe Chazelle, président de l'URPS médecins libéraux Hauts-de-France.

L'URPS médecins libéraux se charge notamment d'expliquer son fonctionnement aux médecins, et d'être "facilitateur" pour le déploiement de l'outil auprès des professionnels de santé, a-t-il ajouté.

Le service a été testé au sein de deux Ehpad pilotes entre le 15 mars et le 25 juin, avec 66 téléconsultations réalisées pour 32 patients.

Son déploiement sera "progressif", et d'abord concentré en médecine générale "sur les lieux de téléconsultations identifiés en zones dites 'sous-denses'", ont indiqué l'ARS et l'URPS.

Il sera proposé "à partir du second semestre 2019" à d'autres sites, Ehpad, hôpitaux de proximité et structures d'exercice coordonné, et à des médecins spécialistes.

D'autres services devraient être déployés "d'ici quelques semaines" dans le cadre du programme Predice, notamment un outil de télé-expertise en dermatologie concernant actuellement près de 250 médecins libéraux, ont ajouté l'ARS et l'URPS.

Le programme Predice prévoit également la mise à disposition d'un service de prise de rendez-vous en ligne et d'un observatoire des données de santé dans la région en 2020.

Ces services ont vocation à s'adresser aux établissements publics comme privés du sanitaire et du médico-social.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter

E-santé

L'assurance maladie planche sur une plateforme pour alimenter le DMP

STRASBOURG (TICsanté) - A l'occasion de la 6e édition du Hacking Health Camp, la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) a dévoilé un projet de plateforme Ameli destinée à "alimenter le dossier médical partagé (DMP) avec des données issues de dispositifs médicaux connectés ou d'applications qui ne sont pas encore interconnectables avec le dossier", a expliqué Sandrine Lorne, directrice relation clients, marketing et portail Ameli à la Cnam.

0 565

E-santé

Rendez-vous médicaux: DoctoChrono suspend ses services face à la colère de certains médecins

PARIS (TICsanté) - La plateforme DoctoChrono, qui propose un service payant de "conciergerie médicale" pour la prise de rendez-vous en imagerie et dans certaines spécialités, a suspendu ses activités le 9 avril après avoir déclenché la colère de certains médecins dénonçant sur les réseaux sociaux une "marchandisation du soin".

0 580

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 3e colloque sur l'imagerie à l'heure de l'IA

    Le 22/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • SIDO 2020

    Du 12/05/2020 au 13/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020

  • 12e colloque données de santé en vie réelle

    Le 16/06/2020

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020

https://www.universite-esante.com/visiter/