https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniereticsanteseptembresite&utm_term=&utm_content=

Acteurs

CompuGroup Medical France se lance dans la prise de rendez-vous en ligne et vise la téléconsultation

0 768

(Par Wassinia ZIRAR)

NANTERRE (TICsanté) - L'éditeur de logiciels pour les professionnels de santé libéraux CompuGroup Medical (CGM) se lance en France dans la prise de rendez-vous médicaux en ligne avec ClickDoc et prépare son arrivée sur le marché de la téléconsultation avec une offre intégrée à ce service, a expliqué le 18 juin à TICsanté le président de CGM France, Franck Frayer.

Avec 5.000 salariés à travers le monde et un chiffre d'affaires de 717 millions d'euros en 2018, l'allemand CGM est spécialisé dans quatre domaines: l’édition de logiciel pour les professionnels de santé libéraux, l'édition de logiciel pour les laboratoires d'analyse médicale, la connectivité et l’intermédiation.

Après le logiciel d'aide à la prescription Axisanté, le fournisseur d'accès Internet CGM Net, le logiciel de gestion du cabinet HelloDoc ou la messagerie instantanée CGM Connect, CGM France a lancé le 23 mai son service de prise de rendez-vous médicaux en ligne ClickDoc.

"Ce service est la prolongation naturelle de nos produits, nous proposions déjà un agenda médical en ligne à nos clients", a estimé Franck Frayer.

"Nous équipons 40.000 professionnels de santé libéraux en France. Ils nous ont exprimé un réel besoin d'optimiser la prise de rendez-vous médicaux en ligne car, même si la concurrence fait déjà cela très bien, ils étaient souvent confrontés à deux interfaces différentes", a-t-il observé.

Pour les médecins, la grande avancée est donc la synchronisation de ClickDoc avec les logiciels métiers de CGM qu’ils utilisent déjà.

Disponible au prix de 49,99 euros par mois pour les professionnels de santé déjà clients (contre une centaine d'euros par mois pour la concurrence), CGM entend "attirer l'attention des médecins" sur ClickDoc avec ce tarif très concurrentiel.

Pour les patients, l'accès à cette plateforme en ligne sera gratuit et CGM leur offre un service original baptisé "On appelle pour vous". "Le patient indique en ligne ses disponibilités ou préférences pour un rendez-vous médical avec un professionnel. Nos télésecrétaires médicales contactent alors le médecin choisi par le patient et prennent rendez-vous en son nom aux disponibilités qu'il nous aura indiquées", a détaillé le président de CGM France.

Doté d'une équipe dédiée d'une "vingtaine" de téléconseillers, Franck Frayer "compte" sur ce service supplémentaire pour "mieux faire connaître ClickDoc et fluidifier la relation patient-médecin".

Les patients peuvent accéder à ClickDoc via un site internet et une application mobile.

La téléconsultation en septembre

Outre la prise de rendez-vous médicaux en ligne, CGM France se lancera "au mois de septembre" sur le marché de la téléconsultation.

"Notre offre ClickDoc Téléconsultation sera intégrée au service ClickDoc et totalement synchronisée avec l'ensemble de nos produits. Là encore, nous estimons qu'il s'agit de la suite naturelle de notre développement", a commenté Franck Frayer.

Au tarif de 30 euros par mois, ce service de téléconsultation "s'inscrit pleinement dans le cadre de l'avenant n°6 à la convention médicale et ouvre droit au remboursement par l'assurance maladie", a-t-il précisé.

Comme pour son service de prise de rendez-vous médicaux en ligne, le futur service sera accessible via un site internet ou sur mobile. Les rendez-vous pour une téléconsultation pourront être pris sur ClickDoc. Trente minutes avant la téléconsultation, le patient recevra un SMS de rappel.

"Il recevra un lien, dans ce SMS, en cliquant dessus. Il sera alors projeté dans une salle d'attente virtuelle et le médecin sera informé qu'un patient l'attend pour une téléconsultation. La suite du processus est classique, de la consultation en ligne jusqu'à la prescription", a expliqué le président de CGM France.

Dans le cas où le patient aurait un reste à charge à payer au professionnel de santé qu'il consulte, il sera invité à régler le montant en ligne.

De son côté, le professionnel de santé pourra accéder aux informations du patient pendant la téléconsultation "avec une ouverture automatique du dossier". "Nous pouvons potentiellement équiper nos 40.000 professionnels clients", s'est félicité Franck Frayer.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Coronavirus: le ministère de la santé publie une liste de solutions de télémédecine

PARIS (TICsanté) - Le ministère des solidarités et de la santé a publié le 17 mars une liste de solutions de téléconsultation et télésuivi auxquels il a attribué une note de sécurité, a-t-il fait savoir le 19 mars par communiqué.

0 668

Politique

Télémédecine: le Cnom appelle à faire évoluer l'avenant n°6 face à l'épidémie de coronavirus

PARIS (TICsanté) - Le président du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), Patrick Bouet, appelle les partenaires conventionnels à "faire évoluer" l'avenant n°6 à la convention médicale "dans les jours et semaines qui viennent" pour faire face à l'épidémie de coronavirus Sars-CoV-2, a-t-il indiqué à TICsanté le 4 mars.

0 1583
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021