https://vieviewer.com/

Acteurs

Le CHU de Nancy et Philips présentent une solution pour la surveillance prédictive en unité de soins conventionnels

0 653

PARIS (TICsanté) - Le CHU de Nancy et la société Philips ont développé ensemble une suite complète d’outils dotés d'intelligence artificielle (IA) pour détecter précocement des signes de détérioration de patients hospitalisés en unités de soins conventionnels, a-t-on appris le 22 mai à l'occasion de la Paris Healthcare Week.

Pour rappel, cet événement regroupe à la porte de Versailles, du mardi 21 au jeudi 23 mai, les trois salons de la Fédération hospitalière de France (FHF) que sont Hôpital Expo, GerontHandicap Expo et Health-IT (HIT), ainsi que le Salon infirmier.

Ce partenariat autour de l'intelligence artificielle (IA) a été noué entre le CHU de Nancy et Philips en novembre 2018.

Le CHU de Nancy devient ainsi "le premier établissement de santé français" à s'équiper de l'outil Philips IntelliVue Guardian et sa suite complète d’outils intelligents de surveillance permettant une détection précoce des signes de détérioration de patients hospitalisés en unités de soins conventionnels.

Concrètement, après une intervention chirurgicale, ou lors d’un séjour en unité conventionnelle, certains patients sont sujets à des risques de complications. "Des signes d’instabilité clinique sont visibles et mesurables avant la dégradation de l’état de santé du patient. Ceux-ci apparaissent souvent six à huit heures avant un événement", a précisé le CHU dans un communiqué.

Pour éviter tout allongement des durées de séjour et une augmentation de la mortalité, la mise en place d’outils de surveillance prédictive dans ces secteurs d’hospitalisation a été décidée pour anticiper et gérer les signes de détérioration du patient.

"Il y a 10% des patients en unité de soins conventionnels qui connaissent ces complications", a précisé Bertrand Humez, chargé des produits informatiques de Philips, lors de la présentation de ce partenariat.

Une solution personnalisable grâce à l'IA

Personnalisable, la solution IntelliVue Guardian de Philips, développée avec le CHU lorrain, doit aider les professionnels de santé à anticiper les risques et optimiser le parcours patient grâce à:

  • une suite de logiciels basĂ©e sur l'IA dont un algorithme prĂ©dictif qui anticipe les Ă©vĂ©nements critiques des patients et personnalise le diagnostic (dans le moniteur patient)
  • des objets connectĂ©s pour faciliter la surveillance des signes vitaux (patch de surveillance)
  • la notion de scores d’alertes prĂ©coces pour avertir les professionnels de santĂ© en urgence
  • un système de notification qui alerte les professionnels de santĂ©.

Le CHU de Nancy va déployer cette solution "à compter de cet été" au sein de l'unité de post-urgences polyvalente (Upup), a-t-on appris.

Ce service compte actuellement 39 lits et accueille des patients en provenance des urgences avant leur transfert vers un service de spécialité, une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) ou le domicile.

"Dans le cadre de ce partenariat, nous nous plaçons sur le terrain du pilote pour évaluer la solution et mesurer ses impacts", a souligné Jean-Christophe Calvo, directeur des systèmes d'information du CHU.

L'entreprise Philips n'a pas fourni d'éléments concernant les modalités commerciales conclues entre elle et le CHU de Nancy -avec lequel elle a conçu ce produit- mais a déclaré à APMnews "réfléchir à une solution du type abonnement à l'avenir".

Il ne s'agit pas de la première collaboration entre le CHU lorrain et Philips. Pour rappel, l'hôpital a installé fin 2017 deux TEP-Scan Vereos du fabricant, équipement doté de la technologie brevetée de comptage numérique de photons permettant de se passer du signal analogique (cf APM SL3P3JAK3).

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

SmartMedicase: la solution qui propose (déjà) la vidéo à distance pour les services d'urgence

PERIGUEUX (Dordogne) (TICsanté) - La start-up Alrena Technologies fabrique la valise connectée SmartMedicase et la distribue aux pompiers et au Samu en Dordogne, "une solution pour désengorger les urgences hospitalières et couvrir les déserts médicaux, comme l'a appelé de ses vœux la ministre Agnès Buzyn", a expliqué à TICsanté Julia Barrel, directrice de projets de la jeune pousse.

0 583

Acteurs

La DGS et le CHU de Bordeaux accompagnés par l'Etat pour expérimenter l'intelligence artificielle

PARIS (TICsanté) - La direction générale de la santé (DGS) et le CHU de Bordeaux ont été sélectionnés dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêt (AMI) afin de bénéficier d'un "accompagnement technique et stratégique" dans la mise en place de projets faisant appel à l'intelligence artificielle (IA), ont annoncé le 17 juillet les services de Matignon et du ministère de l'action et des comptes publics.

0 574
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021