https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/hexalis/
http://vieviewer.com/

Politique

Des experts plaident en faveur d'"un plan e-santé" pour lutter contre les addictions (rapport)

0 68

PARIS (TICsanté) - Le président du Fonds actions addictions, le Pr Michel Reynaud, et le conseiller e-santé du fonds, le Dr Jean-Pierre Thierry, préconisent la création d'une task force pour définir un "plan e-santé" visant à répondre aux problématiques d'addiction grâce aux outils numériques, dans un rapport remis le 13 mai à la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Le Pr Michel Reynaud et le Dr Jean-Pierre Thierry ont été missionnés par le président de la Mildeca, Nicolas Prisse, afin de proposer un panorama et une première analyse des bénéfices attendus d'une utilisation de l'e-santé dans la lutte contre les addictions.

Dans leur rapport remis mardi, ils estiment que la lutte contre les drogues et les conduites addictives "ne peut pas se passer de l'apport de l'e-santé", qu'ils jugent susceptible d'améliorer le service médical rendu dans "la prévention, le repérage, le diagnostic et le traitement des addictions".

Ils considèrent "indispensable" la définition d'un "plan pour le déploiement progressif et intégré des solutions d'e-santé", et formulent plusieurs recommandations en ce sens, dont la création de la task force chargée d'inclure les outils numériques dans les programmes publics de lutte contre l'addiction.

Cette équipe d'experts, qui devra "rechercher l'engagement des usagers et des représentants des patients", sera également garante du respect de règles nationales et européennes sur la confidentialité et la sécurité des données personnelles.

Le "plan e-santé" devra encourager le développement de contenus s'adressant aux adolescents et jeunes adultes, définir un cadre pour le développement, la sélection et l'intégration d'applications mobiles dans une bibliothèque d'outils "validés", et développer des plateformes pour la prise en charge médicalisée et la gestion de données nominatives.

Les auteurs du rapport appellent à étudier, en relation avec l'assurance maladie, la mise en place d'une "nouvelle tarification des échanges à distance avec des psychologues et des patients experts".

Ils recommandent aussi de sélectionner "deux ou trois régions sanitaires pilotes" pour expérimenter une "intégration territoriale" de l'e-santé afin d'améliorer la qualité de la coordination des soins et du parcours des patients.

Diversité des usages et des outils

Michel Reynaud et Jean-Pierre Thierry rappellent que les expériences réalisées en France et dans le monde fournissent un "niveau de preuve satisfaisant" pour le déploiement d'outils comme les réseaux communautaires et sociaux, les applications mobiles, certains objets connectés dits "compagnons", ou encore le recours à la téléconsultation.

Ils notent toutefois que l'efficacité en vie réelle des agents conversationnels, ou chatbots, des jeux sérieux (serious games) ou de la réalité virtuelle "doit être mieux établie".

Dans leur rapport, ils procèdent à une classification des usages e-santé en quatre niveaux, en fonction de la complexité de mise en oeuvre des outils numériques et de la nature des informations utilisées, le niveau 4 comprenant les outils les plus complexes à mettre en place.

Les deux premiers niveaux concernent les sites web et applications d'information des usagers, traitant de données non nominatives, tandis que les niveaux 3 et 4 se rapportent à des outils utilisables par les médecins et soignants dans le cadre d'une prise en charge médicalisée.

Pour chacun de ces niveaux, les auteurs formulent des "recommandations techniques" et des "recommandations d'actions", comme la définition des besoins en interopérabilité pour alimenter des bases de données régionales et nationales sur l'addiction, ou la certification des applications de prise en charge et de traitement.

Promouvoir l'intelligence artificielle et l'analyse de données

Le rapport déplore le "retard significatif" pris par l'Hexagone dans l'analyse de données agrégées issues de multiples sources, dont les dossiers patients informatisés (DPI), alors que "le big data et l'intelligence artificielle jouent un rôle majeur dans la redéfinition des pratiques de recherche clinique et en santé publique".

Pour développer et promouvoir le recours à ces techniques, il préconise d'associer les régions porteuses de projets dans le champ des addictions dans la dynamique d'enrichissement du Health Data Hub pour créer des bases de données populationnelles.

Il invite par ailleurs à inclure le thème des addictions et l'analyse des troubles comportementaux dans le champ des instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle (3IA) labellisés en avril, à "stimuler la recherche médicale recourant aux différentes composantes de l'e-santé" et à "encourager la recherche multidisciplinaire pour la maîtrise des enjeux autour du développement rapide du profilage comportemental".

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

https://bit.ly/2Vj0l5M

Politique

Internet et les écrans, "vecteurs" d'accès aux substances addictives (rapport)

PARIS (TICsanté) - Le président du Fonds actions addictions, le Pr Michel Reynaud, et le conseiller e-santé du fonds, le Dr Jean-Pierre Thierry, ont pointé les écrans et internet comme des "vecteurs" d'exposition et de recherche de substances addictives licites et illicites, dans un rapport remis le 13 mai à la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Systèmes d'information

Softway Medical s'affiche comme "la première alternative" aux éditeurs historiques de SIH

AIX-EN-PROVENCE, 29 juin 2018 (TICsanté) - Figurant parmi les derniers éditeurs à avoir adressé le marché de l'informatique hospitalière, Softway Medical compte sur la "profondeur fonctionnelle" de son logiciel Hopital Manager* pour accroître sa présence dans le secteur public afin de devenir "la première alternative" aux acteurs historiques des systèmes d'information hospitaliers (SIH), a expliqué le directeur de la division établissements de l'éditeur, Gilles Juin, dans un entretien à TICsanté.

0 266
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-01-Page-de-contact-HIT.html?utm_medium=email&utm_campaign=FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-salon-HIT-2019&utm_source=Event&utm_term=&utm_content=contact

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/
https://mipih.fr/

Les offres APMjob.com

https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/events/parishealthcareweek2019.html?cid=7010W000002O459QAC&cn=EHM-IP-20190320-PHW19&ls=Inbound%20Inquiry&rs=TICSANTE

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59es Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019

  • Cercle Anap "Le numérique en santé"

    Le 13/06/2019

  • 10es Rencontres ac@DM

    Du 13/06/2019 au 14/06/2019

  • Université d'été de la e-santé 2019

    Du 02/07/2019 au 04/07/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019