https://www.nehs-digital.com

E-santé

Télésurveillance en Basse-Normandie: bonne adhésion des insuffisants cardiaques

0 533

PARIS, 23 novembre (TICsanté) – Le Dr Annette Belin, cardiologue au CHU de Caen, a rendu compte la semaine dernière, lors de la 2ème journée de l'ANTEL (Association nationale de télémédecine), de l’expérience menée en Basse-Normandie en matière de télésurveillance à domicile de patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique (ICC). Le dispositif de suivi clinique à domicile (SCAD) mis en place se révèle très prometteur.

La région Basse-Normandie n’échappe pas à la règle: le nombre de patients atteints de maladies chroniques est croissant et le taux de recours à l’hospitalisation augmente. "Nous avons 2.600 nouveaux cas d’insuffisance cardiaque diagnostiqués par an. 80% des patients ont plus de 70 ans; la durée moyenne des séjours d’hospitalisation est de 11 jours et 34% des patients sont réhospitalisés dans l’année", indique le Dr Belin (d’après les chiffres du registre Bas-Normand PICAN 2006).

Les causes de réhospitalisation sont généralement relatives à une éducation insuffisante du patient et de son entourage, ainsi qu'à des erreurs de traitement. Or la majorité des réhospitalisations serait évitable. La prise en charge de l'IC est complexe: longue, souvent difficile et coûteuse. C’est pourquoi, la Basse-Normandie s’est lancée dans la mise en oeuvre d’un dispositif de suivi clinique à domicile (SCAD), développé par la société montréalaise New IT Santé (aujourd'hui Telus) et déjà expérimenté sur plusieurs sites au Québec, pour différentes pathologies.

Une étude de faisabilité a d’abord été conduite en 2006 auprès de 41 patients insuffisants cardiaques, hospitalisés au CHU de Caen, puis admis en centre de réadaptation cardiaque. A la sortie, ils ont été équipés à leur domicile d’un terminal afin d’assurer leur suivi. Le SCAD est un SI avec plusieurs interfaces: une application qui est installée sur le PC d’un gestionnaire de suivi (infirmier d’un CH ou d’un centre de réadaptation cardiaque); un terminal à écran tactile au domicile du patient et un accès sécurisé pour le médecin traitant ou le cardiologue avec l’accord du patient, explique le Dr Belin.

Selon un protocole clinique validé, "nous avons pu organiser une relation de suivi et d’éducation du patient au quotidien, comprenant des paramètres de suivi clinique, des conseils et informations sur la maladie, des règles hygiéno-diététiques, le traitement de l’insuffisance cardiaque et des incitations à garder un bon niveau de capacité physique" via le SCAD, mentionne-t-elle.

Les résultats de l’étude se sont révélés très satisfaisants, rapporte-t-elle. Ils ont montré qu’il est possible de poursuivre la réadaptation cardiaque à domicile via un support de télémédecine, développe-t-elle. En 2009, le SCAD est ainsi déployé sur la région: au CHU de Caen, aux CH de Cherbourg et de Flers, ainsi que dans des centres de réadaptation cardiaque.

L’éducation thérapeutique est une étape indispensable de la prise en charge du patient, affirme la cardiologue. Eduquer le patient sur sa maladie et sur le rôle des médicaments permet d’optimiser l’adhérence au traitement, souligne-t-elle. Dans ce cadre, le suivi du patient est réalisé par le généraliste, le cardiologue de ville et le patient lui-même. La télémédecine permet donc un décloisonnement entre l’hôpital et la ville.

L’objectif du dispositif n’est pas de limiter le nombre de consultations mais d’amener les patients à consulter avant d’avoir décompensé et à identifier les signes d’une aggravation de la maladie. De fait, "on espère réduire ou faire reculer le délai des réhospitalisations", commente le Dr Belin.

La mise en place du SCAD a permis de généraliser l’éducation thérapeutique dans les services de cardiologie des hôpitaux concernés, observe-t-elle. Au 30 octobre 2009, il y a eu au CHU de Caen et aux CH de Cherbourg et de Flers 422 patients IC éduqués et 75 équipés de l’outil. Leur ressenti après 3 mois de suivi cardiaque à domicile est dans l’ensemble positif. La majorité estime que le système de suivi est facile à utiliser et qu’il ne comporte pas de contraintes (bien que le suivi soit quotidien, à l’exception du dimanche), rapporte le Dr Belin.

Les patients considèrent, en outre, que le dispositif est utile à leur prise en charge et certains d’entre eux affirment même avoir acquis de nouvelles connaissances. Avec le grand âge, une diminution de la motivation peut toutefois être constatée. Il peut également y avoir un risque de dépendance au dispositif pour des personnes très âgées et très malades, souligne la spécialiste. Du côté des professionnels, les infirmières se sont emparées du système avec une facilité étonnante, note-t-elle.

Le coût moyen du dispositif est évalué à 589 euros par patient. "Ce n’est pas élevé, puisqu'il s’agit d’un outil d’éducation thérapeutique, qui doit permettre de diminuer le nombre de séjours d’hospitalisation, sachant que le montant d’une journée d’hospitalisation en cardiologie est de l’ordre de 887 euros", souligne-t-elle./eg/ar

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Les bornes numériques du GH Paris Saint-Joseph permettent à une part importante des patients d'être "complètement autonomes"

PARIS (TICsanté) - Le groupe hospitalier (GH) Paris Saint-Joseph a mis en place des bornes numériques facilitant suffisamment le parcours des patients pour qu'une grande partie d'entre eux soient autonomes, ont soutenu Christophe Nicolaï, directeur des systèmes d'information (DSI) et Bernadette Dureau, DRH et directrice des projets de l'établissement.

0 233

E-santé

La sérialisation inscrite dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies (JO)

PARIS (TICsanté) - Un arrêté publié fin février au Journal officiel inscrit la "lutte contre la falsification des médicaments", rendue possible grâce au dispositif de sérialisation, dans les bonnes pratiques de dispensation dans les pharmacies.

0 253

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://mailchi.mp/groupepsih.com/hospivision-offre-resah

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 22/06/2021 au 23/06/2021

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICSANTE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE