https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.medica-tradefair.com/

E-santé

"Un médecin 116 117", une application pour désengorger les urgences dans le Grand Est

0 321

STRASBOURG (TICsanté) - L'union régionale des professionnels de santé-médecins libéraux (URPS-ML) et l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est ont lancé fin mars "Un médecin 116 117", une application pour faciliter la prise en charge de soins non programmés par la médecine de ville dans le Bas-Rhin.

Le Dr Guilaine Kieffer-Desgrippes, présidente de l'URPS-ML Grand Est, et Christophe Lannelongue, directeur général de l'ARS, ont présenté le 18 mars à Strasbourg ce dispositif conçu pour désengorger les urgences hospitalières.

L'initiative permet de coupler le numéro national d'appel unique pour la permanence des soins ambulatoires 116 117 avec l'application Entr'Actes.

Cette application permet aux médecins régulateurs du 116 117 d'envoyer une notification sur les téléphones mobiles des médecins du secteur abonnés à la plateforme et géolocalisables, si ceux-ci ont indiqué qu'ils pouvaient prendre en charge des soins non programmés.

Dès qu'un médecin accepte de prendre en charge le patient, le médecin régulateur libéral fixe un rendez-vous selon les disponibilités.

"C'est un système basé sur le volontariat, les médecins choisissent quand ils sont disponibles et s'ils souhaitent prendre en charge un patient", a souligné Christophe Lannelongue, contacté par APMnews (site du groupe APM International, dont fait partie TICsanté).

Pour inciter les médecins libéraux à participer à la prise en charge des soins non programmés, ils bénéficient pour chaque acte d'un intéressement de 13 euros versés en fin de mois, auxquels s'ajoutent 2 euros versés en fin d'année.

Désengorger les urgences des hôpitaux de Strasbourg

Ce dispositif a été lancé dans le Bas-Rhin fin novembre 2018 et compte 120 médecins inscrits, essentiellement au sein de l'Eurométropole de Strasbourg.

"L'objectif premier, c'est de limiter les arrivées aux urgences des HUS [Hôpitaux universitaires de Strasbourg]", a noté le directeur général de l'ARS Grand Est, en soulignant que grâce à une prise de rendez-vous rapide par le 116 117, les patients s'évitaient également une attente trop longue aux urgences.

Avec le lancement d'"Un médecin 116 117", l'agence espère stopper la hausse constante d'activité au service d'urgence du CHU de Strasbourg, alors qu'entre "20% et 40%" des passages sont évitables.

"Les HUS ont été très engagés et associés au groupe de travail qui a préparé le lancement de l'application", a rapporté Christophe Lannelongue.

Des coopérations à plusieurs niveaux sont prévues entre le 116 117 et le CHU strasbourgeois. Les infirmiers d'accueil et d'orientation des urgences des HUS ont désormais la possibilité de proposer aux patients ne relevant pas des urgences hospitalières d'appeler le 116 117.

Par ailleurs, si près de "20% des appels" passés au Samu-Centre 15 du Bas-Rhin sont déjà réorientés vers le 116 117, les deux organismes sont en train de finaliser l'interopérabilité de leurs systèmes d'information afin de faciliter le transfert des données patient.

Un projet à 750.000 euros

L'ARS a intégralement financé le déploiement de cette solution, à hauteur de près de 750.000 euros: 92.000 euros pour déployer l'applicatif, 350.000 euros pour la régulation médicale et non médicale, et 300.000 euros pour une campagne de communication en direction des professionnels et du public.

La plateforme numérique de coordination de parcours de soins primaires Entr'Actes a été développée par Medi'Call et déployée pour la première fois dans l'Essonne fin 2016.

Elle rassemble aujourd'hui plus de 1.000 professionnels de santé dans le département francilien, et pourrait également être déployée en Normandie, Occitanie, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), notamment pour accompagner la montée en puissance des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).

Geoffroy Lang

http://www.axigate-france.fr/welcome.html

Acteurs

Echange de documents médicaux: la start-up Lifen lève 20 millions d'euros

PARIS (TICsanté) - La start-up Lifen, spécialisée dans l'échange sécurisé de documents médicaux entre les établissements de santé et la médecine libérale, a annoncé le 13 juin une levée de fonds de 20 millions d'euros menée auprès des fonds Partech, Idinvest, Majyccs eSanté et de ses investisseurs historiques Serena et Daphni.

0 325

E-santé

L'URPS médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes ouvre sa plateforme de prise de rendez-vous en ligne

LYON, 5 décembre 2018 (TICsanté) - L'union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes a ouvert en novembre sa propre plateforme de prise de rendez-vous en ligne, première brique d'un "écosystème informatique libéral aux mains des médecins" qui devrait s'enrichir d'autres services numériques de santé, a expliqué à TICsanté son président, le Dr Pierre-Jean Ternamian.

0 348

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
6 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019