https://www.nehs-digital.com

En bref

Docavenue lance la téléconsultation en officine

0 1170

La start-up Docavenue (groupe Cegedim) lance sa solution de téléconsultation en officine assistée par un pharmacien, a-t-elle annoncé le 28 mars dans un communiqué.

Lancé par Cegedim en 2015, Docavenue, qui édite une solution de téléconsultation et développe une plateforme de prise de rendez-vous médicaux en ligne, revendique "10.000 praticiens connectés à un agenda en ligne".

La start-up affirme, par ailleurs, accompagner "500 médecins téléconsultants", à la suite du lancement réussi de son offre de téléconsultation en novembre 2018. Cette fois, elle lance sa solution de téléconsultation en officine.

"Suite à l'avenant n°15 de la convention pharmaceutique, la téléconsultation peut être effectuée dans l'officine, assistée par un pharmacien. Réalisée par visioconférence, dans un local garantissant la confidentialité des échanges et l'intimité du patient, le pharmacien met à disposition un plateau technique comprenant un oxymètre, un tensiomètre, un stéthoscope connecté et un otoscope connecté", a rappelé la société dans son communiqué.

La solution de Docavenue, comprenant une application web et des instruments connectés,

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous ĂŞtes dĂ©jĂ  inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce Ă  la publicitĂ©, que ce site est financĂ© et que les articles rĂ©digĂ©s par nos journalistes sont mis Ă  votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Covid-19: augmentation de la capacité quotidienne de tests pour faire face à la surcharge de Sidep

PARIS (TICsanté) - Alors que depuis le début de l'année, de nombreux pharmaciens d'officine et biologistes ont témoigné de difficultés pour accéder au système d'information (SI) de dépistage Sidep, la direction générale de la santé (DGS) a fait savoir à TICsanté le 7 janvier que "la surcharge" est due "à des saisies trop conséquentes sur un temps très court, souvent liées à des robots non autorisés ou des tentatives d'attaque en déni de service" et que les capacités de tests vont être "multipliées" pour y faire face.

0 217

En bref

Officine: le Conseil Constitutionnel censure les pénalités pour non-respect de l'obligation de sérialisation

Le Conseil constitutionnel a censuré le 16 décembre 27 dispositions de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2022 considérées comme des "cavaliers sociaux", dont les pénalités pour non-respect de l'obligation de sérialisation prévues à l'article 67.

0 332
https://esante.interaction-healthcare.com/?utm_medium=banner#inscription

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site