https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

E-santé

Ouverture d'une "clinique de consultations médicales à distance" à Nancy

0 262

NANCY (TICsanté) - La société Hopimédical a ouvert le 18 mars sa "première clinique de consultations médicales à distance en milieu urbain" dans le centre-ville de Nancy, accueillant des patients pour des téléconsultations avec des médecins généralistes de la région, a expliqué à TICsanté son cofondateur, Damien Uhlrich.

Dotée de trois salles de téléconsultation, la structure promet un service de consultations de qualité "au moins équivalente à celle d'une consultation physique", a souligné Damien Uhlrich à l'occasion du salon Cité Santé, organisé à Nancy les 15 et 16 mars.

Après avoir pris rendez-vous en ligne, les patients sont accueillis à la clinique par une infirmière qui les "prépare" à la téléconsultation et prend plusieurs paramètres comme le poids, la tension et le motif de la visite qu'elle transmet au médecin.

Le patient est ensuite mis en relation avec le médecin par visio-conférence. Plusieurs dispositifs médicaux à disposition dans la salle de téléconsultation (dermatoscope, orthoscope, stéthoscope, échographe-Doppler) et manipulés par l'infirmière permettent au médecin d'avoir les mêmes possibilités d'examen physique qu'à son cabinet.

Sur une interface développée par Hopimédical, le médecin peut créer ou alimenter le dossier médical partagé (DMP) du patient et transmettre une ordonnance au patient.

"L'avantage de ce type de téléconsultation est que le patient n'est pas laissé à lui-même et que le médecin profite d'un vrai assistant médical", a mis en avant Damien Uhlrich, tout en relevant que ce rôle d'assistant assumé par l'infirmière n'est toujours pas valorisé financièrement alors que l'avenant n°6 à la convention médicale a permis le remboursement de droit commun des téléconsultations (lire dépêche du 14 août 2018).

Pour l'instant, les infirmières de la clinique de Nancy sont salariées d'Hopimédical, et les médecins qui téléconsultent sont des libéraux ou des salariés de centres de santé avec lesquels la société signe une convention.

Hopimédical a commencé à passer des accords avec des mutuelles pour qu'elles prennent en charge une partie de l'acte infirmier.

"Nous démarrons en proposant des actes totalement gratuits pour le patient, sans demander de remboursement à la sécurité sociale, pour montrer que le concept fonctionne et faire que les médecins s'en emparent", a expliqué Damien Uhlrich.

Les téléconsultations réalisées dans le cadre de l'avenant n°6 avec le médecin traitant ou un médecin d'une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) de la région feront par la suite l'objet d'un remboursement.

"Notre vision de la télémédecine est qu'il vaut mieux concentrer l'investissement sur un endroit physique et sur la formation d'infirmières 'assistantes de téléconsultation' plutôt que sur l'éparpillement des solutions entre les établissements, que nous voyons comme un marché transitoire", a poursuivi le cofondateur d'Hopimédical.

Créée en 2005 par Damien Uhlrich et Jacques Cinqualbre, ex-chirurgien des hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), Hopimédical a déjà ouvert plusieurs cliniques de consultations médicales à distance en milieu rural à La Walck (Bas-Rhin), Ploumilliau (Côtes-d'Armor), Saint-Dizier (Haute-Marne) et à Laigneville (Oise).

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://www.axigate-france.fr/welcome.html

E-santé

Pharmagest accélère la diffusion de ses services numériques de santé

(Par Raphaël MOREAUX)

PARIS, 19 octobre 2018 (TICsanté) - La société Pharmagest (groupe Welcoop) est entrée dans "l'ère des partenariats" avec les différents acteurs de santé afin d'accélérer le déploiement de ses services numériques de suivi des patients et de coordination des professionnels de santé, a expliqué à TICsanté son directeur général, Dominique Pautrat, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe.

0 428

E-santé

Télémédecine: le Cnom épingle la plateforme de télésanté Qare pour sa campagne publicitaire

PARIS, 16 octobre 2018 (TICsanté) - Le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) a annoncé le 8 octobre "mettre en demeure" la plateforme de télésanté Qare de cesser la publication de publicités relatives à la télémédecine, les jugeant susceptibles d'induire en erreur les patients sur les conditions de son remboursement.

0 301

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019