https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniereticsanteseptembresite&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

L'informatisation du médico-social trop centrée sur les fonctions de gestion (Anap)

0 739

PARIS (TICsanté) - L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a appelé à "dépasser" une approche du système d'information (SI) "centrée sur les fonctions de gestion", dans son premier état des lieux national de l'usage du numérique dans le secteur médico-social mis en ligne en février.

Cet état des lieux a été élaboré à partir de l'analyse des données renseignées par les établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour alimenter le tableau de bord de la performance du secteur publié en juillet 2018 (lire dépêche du 30 août 2018), complétée d'entretiens réalisés avec des acteurs du secteur (fédérations, organismes gestionnaires, directions et agences de l'Etat).

Le premier "élément marquant" de cette analyse est "le positionnement du SI comme facilitateur des fonctions administratives et de gestion", souligne l'Anap.

Elle déplore toutefois une approche qui "demeure essentiellement gestionnaire", avec un manque d'informatisation des activités "coeur de métier" jugé "préjudiciable" à la mise en place des parcours et à la coordination de l'accompagnement de l'usager.

"La plupart des directeurs semble considérer ce sujet plutôt sous l'angle technique pour la comptabilité et le suivi macroscopique des ressources humaines", observe l'agence. "Les enjeux stratégiques ne sont pas suffisamment identifiés; les besoins en ressources d'ingénierie informatique sont par conséquent sous-évalués", poursuit-elle.

L'état des lieux de l'Anap distingue quatre "facteurs discriminants" de la transformation numérique du secteur médico-social: le statut juridique de l'organisme gestionnaire, la capacité d'accueil de l'ESMS ou de l'organisme gestionnaire, la présence ou non d'un organisme gestionnaire, et le champ d'intervention des structures.

Le pilotage du SI apparaît ainsi plus avancé dans le secteur privé commercial, tandis que les établissements privés non lucratifs sont "en retard" sur l'informatisation du dossier de l'usager (réalisée à 64% contre 83% du public et 94% du secteur privé).

Une capacité d'accueil des structures de 100 places marque "un premier seuil" au-delà duquel l'informatisation est plus présente, constate également l'agence, et l'existence d'un SI "réellement structuré" est plus forte dans les établissements qui contiennent au moins 800 places.

La présence d'un organisme gestionnaire est considérée comme un "élément favorable" à la structuration du SI.

Le champ d'activité de la structure (personnes âgées ou personnes handicapées) est quant à lui un "élément déterminant", avec une "avance" pour les établissements accueillant des personnes âgées sur l'informatisation du dossier de l'usager, de l'admission et du pilotage.

Un "manque d'expression" des besoins

Parmi les "pistes d'action" présentées par l'Anap pour mieux tirer profit de l'informatique dans le médico-social figurent la formation et l'accompagnement des professionnels au sein des structures et l'amélioration de la connaissance du SI.

Constatant que les éditeurs de logiciel "éprouvent régulièrement des difficultés à identifier les orientations majeures et structurantes" du secteur, notamment par "manque d'expression de besoins structurés", l'agence propose de "faciliter" leur travail "en proposant un cahier des charges national".

L'Anap estime qu'il faut "poursuivre l'amélioration des données" du tableau de bord de la performance construit à partir d'informations uniquement déclaratives. "Il serait pertinent de pouvoir disposer d'un contrôle des informations transmises et d'une validation de ces données par un organisme indépendant", écrit-elle.

Elle invite à s'interroger sur le contenu du recueil des données qui "n'engage pas suffisamment la réflexion sur le rôle stratégique et de pilotage que doit jouer un système d'information adapté".

Elle suggère aussi d'engager "une réflexion sur les données demandées dans le tableau de bord" afin de "tendre vers des indicateurs d'usage du SI et ses moyens alloués plutôt que de couverture fonctionnelle".

Usage du numérique dans le secteur médico-social - 1er état des lieux national (Anap)

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

La DGOS publie un nouvel appel Ă  projets pour accompagner la convergence informatique des GHT

PARIS (TICsanté) - Une instruction datée du 6 septembre définit les thématiques éligibles à l'appel à projets, doté d'un montant de 14 millions d’euros pour 2019-2020, et destiné à "soutenir la traduction opérationnelle" de la convergence des systèmes d’information (SI) des groupements hospitaliers de territoire (GHT).

0 845

Systèmes d'information

Entrepôts de données de santé: le CHU de Nantes avance avec les établissements du Grand Ouest

NANTES (TICsanté) - Le CHU de Nantes dispose depuis 2018 d'un entrepôt de données de santé couvrant 2,6 millions de patients et poursuit ses efforts en réseau avec l'ensemble des hôpitaux universitaires du Grand Ouest qui ont opté pour une même architecture technologique, a expliqué dans un entretien à TICsanté Pierre-Antoine Gourraud, responsable de la "clinique des données" de l'établissement.

0 819
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021