https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

Acteurs

DocteGestio veut mettre l'intelligence artificielle au service des médecins DIM

0 546

PARIS (TICsanté) - Le groupe DocteGestio et le List, l'un des trois instituts de la direction de la recherche technologique du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), ont engagé un projet de recherche visant à mettre l'intelligence artificielle (IA) au service des médecins responsables des départements d'information médicale (DIM), a annoncé le groupe d'établissements de santé et médico-sociaux en février dans un communiqué.

Ce projet de recherche, baptisé DimIA, porte sur l'utilisation de l'IA à des fins de "codifications PMSI [programme de médicalisation des systèmes d'information] automatisées des séjours patients, et ce à partir des données médicales du DPI [dossier patient informatisé]".

"Ce projet est le premier à vouloir mettre l'IA au service des médecins responsables des DIM pour les assister notamment dans leur mission de codification du séjour patient", indique DocteGestio.

Le groupe, qui gère notamment 11 cliniques et hôpitaux et un service d'hospitalisation à domicile (HAD) sous sa marque Doctocare, explique que "le principal objectif de ce projet de recherche est de libérer du temps médical pour d'autres activités à forte valeur ajoutée (recherche, qualité, sécurité, amélioration des organisations...) pour les établissements de santé et les organismes de contrôle".

"Les objectifs secondaires sont la diminution des coûts de collecte et de contrôle des informations. Il s'agit aussi de mieux maîtriser et fiabiliser la chaîne de facturation des actes médicaux", ajoute-t-il.

Concrètement, une "archive de cas clinique anonymisée" (Acca) sera créée pour chaque établissement de santé du groupe.

"Elle sera constituée par l'appariement, pour chaque séjour patient, du document de codification PMSI et des documents médicaux liés à ce séjour: compte rendu opératoire, compte rendu d’hospitalisation, lettre de sortie, compte rendu anatomopathologique". Afin de préserver l’anonymat, chaque appariement sera doté d'un numéro unique "sans création d’un fichier de transcodification".

Les données utilisées ne seront "ni directement, ni indirectement nominatives", assure DocteGestio.

Ce projet DimIA est l’un des trois projets en cours lancés par DocteGestio dans le champ de l’IA. Le premier concerne également sur la santé et consiste à utiliser l’IA "pour rédiger une note de synthèse du dossier médical partagé (DMP) afin d’éviter qu’il devienne 'un cimetière' de données de santé". Un autre "porte sur l’ensemble des activités du groupe et vise à ranger automatiquement tous les dossiers internes dans le cadre d’une GED (gestion électronique des documents) automatisée".

Le projet mené avec le List "positionne notre groupe comme un acteur de R&D en santé en créant un laboratoire commun d'IA en santé" avec ce partenaire scientifique, commente Bernard Bensaid, président de DocteGestio, cité dans le communiqué.

"La vocation de ce 'lab IA' sera de répondre à des appels à projets nationaux sur l’IA en santé. Nous nous positionnons ainsi comme un acteur de la construction" du Health Data Hub, fait-il valoir.

Cette plateforme nationale d'exploitation des données en santé a lancé début février un appel visant à sélectionner les premiers projets qui bénéficieront d’un accompagnement, rappelle-t-on (lire dépêche TICpharma du 8 février 2019).

Maryannick Le Bris

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Coronavirus: les groupes de cliniques privées misent sur les outils digitaux pour gérer la crise épidémique

PARIS (TICsanté) - Alors que les pouvoirs publics ont assoupli les dispositions relatives au télésoin et appellent à l'usage d'outils digitaux dans le cadre exceptionnel de lutte contre l'épidémie de Covid-19, plusieurs groupes privés d'hospitalisation ont annoncé la mise en place de solutions numériques pour aider professionnels et patients à traverser la crise sanitaire.

0 472

Acteurs

Le Mipih inaugure son nouveau data center amiénois (vidéo)

AMIENS (TICsanté) - Avec 1.200 m² de superficie et "plusieurs dizaines de pétaoctects de capacité de stockage", le nouveau data center amiénois du groupement d'intérêt public (GIP) Mipih (Midi Picardie informatique hospitalière) forme "l'un des plus grands centres de stockage de données de santé de France", s'est félicité Pierre Maggioni, directeur général du GIP, lors de l'inauguration du nouveau bâtiment le 5 juin.

0 641

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 4 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 13/04/2021