https://vieviewer.com/

Acteurs

Canon Medical Systems équipe le CHU de Dijon du premier scanner doté d'IA en Europe

0 671

(Par Wassinia ZIRAR, Ă  Dijon)

DIJON (Bourgogne) (TICsanté) - Depuis le mois de janvier, le CHU "François Mitterrand" de Dijon s'est équipé d'un scanner Aquilion One Genesis doté d'un module d'intelligence artificielle (IA) fourni par la société Canon Medical Systems qui permet "de réduire le bruit sur les images mais aussi de diminuer considérablement l'exposition aux rayons X des patients", a expliqué le Pr Frédéric Ricolfi, chef du service de radiologie des urgences du CHU.

Avec "entre 50 et 80 patients par jour" qui passent par son service de neuro-radiologie, le CHU de Dijon n'a pas lésiné sur les moyens pour s'équiper.

L'hôpital s'est doté d'un scanner Aquilion One Genesis "il y a quelques mois pour 1 million d'euros", fourni par Canon Medical Systems, et s'est donc vu offrir "gracieusement" un module d'IA par la société technologique.

Baptisé "Aice" (pour "Advanced intelligent clear-IQ engine"), ce module d'IA est "installé par Canon Medical Systems indépendamment de la machine", et "permet d’améliorer les images des scanner en diminuant spectaculairement le bruit dans l'image", a détaillé le Pr Ricolfi.

"Les images sont beaucoup plus nettes, livrées en temps réel et nous pouvons voir s'il y a une anomalie chez un patient plus facilement", a-t-il complété.

Crédit : Canon Medical Systems

Pour parvenir à ce résultat, les équipes de Canon Medical Systems ont entraîné leur algorithme de deep learning (apprentissage profond) sur un jeu de données constitué de "plus de 100.000 photos" provenant "de partout dans le monde où Canon a des partenariats".

"Il a fallu cinq à six ans de développements pour concevoir cet algorithme", a précisé François Vorms, directeur général de Canon Medical Systems qui a expliqué la gratuité du dispositif à Dijon par une volonté de "nouer un partenariat scientifique et démontrer que la technologie performante".

Concomitamment, la réduction du grain dans l'image réserve un autre avantage: une diminution drastique de l'exposition aux rayons X.

Pr Frédéric Ricolfi/CHU Dijon
"En diminuant le bruit dans l'image, nous pouvons diminuer l'irradiation des patients. Cela va de 20% d'exposition en moins pour le corps à 40% pour le cœur."

Cette diminution de l'exposition aux rayons X permet Ă©galement au Pr Ricolfi et ses Ă©quipes de "passer le patient au scanner pour des contrĂ´les, sans crainte d'irradiation" et de couvrir ainsi une plus large zone, voire le corps complet du patient.

"Cela n'a pas modifié notre protocole mais nous pouvons désormais radiographier le crâne, le cou et le cœur du patient, quand avant, nous radiographions le crâne et le cou seuls."

Le CCLC Gustave-Roussy et le CHU de Nancy prochainement équipés

Si le CHU de Dijon est le premier en Europe Ă  se voir Ă©quipĂ© de la technologie "Aice": "deux autres hĂ´pitaux français vont aussi en bĂ©nĂ©ficier : le centre de lutte contre le cancer (CLCC) Gustave-Roussy (Paris) dont la mise en route est prĂ©vue pour mars 2019 et le service ostĂ©o-articulaire du CHU de Nancy qui en sera Ă©quipĂ© en mai 2019", a annoncĂ© François Vorms.

"Canon Medical Systems travaille actuellement au développement de la même IA pour les IRM. Elle permettra aussi une amélioration image mais également du work flow avec un impact sur l'organisation du service. Concrètement, nous allons confier à la machine des tâches qui ont peu de valeur ajoutée et cela permettra aux équipes de passer plus de temps avec patient", a-t-il également déclaré.

En attendant que ces nouveaux développements voient le jour, à Dijon, les équipes du service de radiologie ont été formées à la technologie "durant le week-end du 23 décembre" par Karim Haioun, expert des applications cliniques scanner de Canon Medical Systems, et continuent de se familiariser avec l'IA.

"L'innovation a très bien été reçue par les équipes médicales, ils y ont vu une différence de qualité d'image notable", a expliqué l'expert.

Du côté des manipulateurs en électroradiologie médicale, l'enthousiasme est partagé. "L'IA, en tant que personne lambda, je ne m'y intéressais pas forcément mais elle répond positivement à l'évolution de nos métiers", a témoigné Nathalie Millot.

Bureau des manipulateurs en radiologie du CHU de Dijon.

"Pour nous, elle permet de rendre sa netteté à l'image et elle permet au médecin de passer plus de temps sur les cas les plus complexes", a-t-elle ajouté.

Pour son collègue -également manipulateur en radiologie-, Eric Decorbez "à [leur] niveau, l'IA ne change pas forcément la façon de travailler même s'il a fallu se former sur la nouvelle machine".

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Dijon a recruté un médecin spécialiste de l'intelligence artificielle

DIJON (TICsanté) - Le CHU de Dijon a nommé "pour la première fois en France" un médecin spécialiste en intelligence artificielle (IA), le Dr Davide Callegarin, au sein du laboratoire de génétique chromosomique et moléculaire (GCM) dirigé par le Pr Patrick Callier, a-t-on appris auprès des intéressés en janvier.

0 890

En bref

Le Snitem et la Société française de radiologie créent un observatoire territorial de la radiologie

La Société française de radiologie (SFR) et le Syndicat national de l'industrie des technologies médicales (Snitem) ont lancé un observatoire territorial de la radiologie visant à "mettre en lumière, au niveau du territoire, le rôle contributif de la radiologie aux parcours de prise en charge" grâce à l’analyse de données, a fait savoir le Snitem par dans un communiqué le 19 novembre.

0 538

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org