https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Le CHU de Rennes teste un standard de gestion des flux vidéo en temps réel au bloc opératoire

0 350

RENNES (TICsanté) - Un standard de gestion des flux vidéo en temps réel, en cours d'élaboration par l'Institut de recherche technologique (IRT) b<>com, a été testé pour la première fois en janvier dans un bloc opératoire du CHU de Rennes afin de combiner et de synchroniser les images générées par plusieurs équipements médicaux, a expliqué à TICsanté Emmanuel Cordonnier, directeur e-santé de l'IRT b<>com.

L'IRT b<>com planche depuis 2017 à la création de ce standard international de la vidéo chirurgicale sur réseau IP (Internet Protocol), en lien avec l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad) et l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Strasbourg et au sein du comité international du standard DICOM (Digital Imaging and Communications in Medicine), rappelle-t-on (lire dépêche du 21 juillet 2017).

Intitulé DICOM-RTV, il doit être approuvé d'ici l'été par un vote officiel des membres du comité international pour la retransmission des images des endoscopies, microscopies et caméras vidéo, a indiqué Emmanuel Cordonnier. Il pourrait être étendu à l'imagerie ultrasonore et à la fluoroscopie dans un délai d'un à deux ans.

Il a été testé pour la première fois le 16 janvier par les équipes médicales et paramédicales du CHU de Rennes au sein d'un bloc pour des opérations au laser sous endoscopie sur cinq patients en urologie.

Ces opérations nécessitent une "double synchronisation" de la part du chirurgien. "Il faut qu'il pilote son endoscope, et qu'il contrôle le laser pour le faire rentrer et sortir de l'embout de l'endoscope, et le faire tourner", a relayé Emmanuel Cordonnier.

Le recours au standard DICOM-RTV et à un logiciel développé par l'IRT b<>com pour combiner les vidéos des équipements utilisés et y ajouter les métadonnées relatives au patient opéré a permis de diffuser sur un écran et en temps réel les images synchronisées de l'endoscopie et de l'ultrason permettant de guider l'endoscope.

"On a rajouté au bloc un moniteur pour le chirurgien, mais pour le patient ça n'a rien changé", a expliqué le directeur e-santé de l'IRT b<>com, précisant qu'il s'agissait d'une "démonstration technologique".

"Le fait de pouvoir voir les images de la main du chirurgien synchronisées très précisément avec l'imagerie de l'endoscopie, de façon à ce qu'il puisse guider son collègue dans un contexte de formation, avec la possibilité ensuite de former même à distance, est d'une grande valeur", a-t-il mis en avant.

Cité dans un communiqué de presse diffusé par le CHU de Rennes et l'IRT, le Dr Sébastien Vincendeau, chirurgien spécialiste de la prostate ayant testé la technologie le 16 janvier, a qualifié cette synchronisation en temps réel de "fondamentale dans l'apprentissage de nos élèves".

A terme, l'IRT b<>com souhaite que ce standard, ainsi que le logiciel permettant de synchroniser en temps réel des images de différentes sources, soit utilisé par les équipementiers d'imagerie médicale pour éviter d'avoir à recourir à des convertisseurs pour traiter les flux vidéo. Emmanuel Cordonnier a assuré être déjà en discussion avec certains industriels.

L'IRT continue à travailler avec des équipes hospitalières autour d'applications à forte valeur ajoutée rendues possibles par le standard DICOM-RTV, "en particulier dans le domaine de la réalité augmentée".

Le standard DICOM-RTV sera également utilisé dans le cadre du projet Condor (Connected Opitimized Network and Data in Operating Rooms) porté par l'Ircad et l'Institut de chirurgie guidée par l'image de Strasbourg, dont l'objectif est de concevoir une "tour de contrôle" de la chirurgie qui centralise et exploite les flux d'imagerie et enregistre les paramètres du geste chirurgical.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

Politique

E-santé: la feuille de route ministérielle saluée malgré des interrogations sur le financement

PARIS (TICsanté) - Plusieurs représentants des industriels, éditeurs de logiciels, établissements et professionnels de santé contactés par TICsanté ont salué la feuille de route pour le numérique en santé présentée la semaine dernière par la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, tout en se disant vigilants sur la capacité des pouvoirs publics à débloquer des financements à la hauteur des ambitions.

0 319

En bref

Rofim déploie une plateforme sécurisée d'échanges pour la télé-expertise

Créé par le chirurgien vasculaire David Bensoussan, la start-up Rofim déploie depuis fin 2018 une plateforme sécurisée d'échanges de fichiers entre médecins permettant de solliciter une télé-expertise auprès d'un confrère.

0 263

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/salon-sfar2019-palais_des_congres.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=sfar2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019