https://vieviewer.com/

Acteurs

Les services et logiciels comme leviers de croissance du marché de l'imagerie médicale (étude Xerfi)

0 577

PARIS (TICsanté) - La croissance du marché de l'imagerie médicale à l'horizon 2022 "sera surtout portée par les services et les logiciels", selon une étude Xerfi publiée le 24 janvier, sur l'impact des technologies d'intelligence artificielle (IA) sur l'activité des industriels du secteur.

Intitulée "Le marché de l'imagerie médicale à l'horizon 2022 - Quelles perspectives pour le marché et le jeu concurrentiel face à la percée de l'intelligence artificielle?", l'étude anticipe une croissance du marché "bridée à 3%" sur les trois prochaines années "en raison principalement des pressions déflationnistes".

Le cabinet Xerfi fait état d'un contexte de restrictions sur les dépenses de santé et de massification des achats d'équipements par les établissements de santé. Il rappelle que les dépenses remboursées par l'assurance maladie en imagerie médicale en 2017 sont estimées à 6,5 milliards d'euros, dont 4,3 milliards pour le secteur libéral.

Face à cette pression sur les prix "se développent notamment des modèles d'affaires basés sur des partenariats entre hôpitaux et industriels, avec location des équipements et services associés", relève l'étude.

Elle détaille dans deux études de cas l'exemple d'un partenariat signé entre les Hospices civils de Lyon (HCL) et Philips (lire dépêche du 11 mai 2017) et celui de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM), qui a décidé de renouveler progressivement son parc d'imagerie en segmentant son appel d'offres par modalité.

Du côté des industriels, les acteurs "s'adaptent et s'emparent de l'intelligence artificielle pour améliorer les performances de leurs produits", note Xerfi, tout en reconnaissant que l'IA "reste considérée comme 'faible'", c’est-à-dire limitée à des tâches très précises.

Parmi les défis posés par ces technologies, le cabinet d'études mentionne la commercialisation des applications d'IA aux utilisateurs finaux.

"Actuellement, la solution qui prévaut est celle des marketplaces cloud, c’est-à-dire des plateformes permettant d'accéder à différents outils", comme des kits de développement logiciel et des applications élaborées par des universitaires, des éditeurs ou des start-up.

Parmi les "obstacles importants" que doit encore relever le secteur autour de l'IA, l'étude cite la capacité d'accéder à des bases de données structurées et annotées, la réglementation sur la confidentialité et la sécurité des données, et les impacts appréhendés sur les métiers d'imagerie.

Pour Xerfi, "la combinaison des équipements, des logiciels et des services, au sein de business models innovants, permettra de générer de nouvelles sources de revenus pour les industriels".

L'étude souligne d'ailleurs que plusieurs acteurs historiques du marché comme GE Healthcare, Siemens ou Philips, ont développé des plateformes en ligne pour fournir du service informatique.

Pression concurrentielle

Cette convergence des technologies d'imagerie et de l'informatique, soutenue entre autres par le développement de l'IA, n'est pas sans conséquence sur le paysage concurrentiel des équipementiers, qui a tendance à se complexifier.

Xerfi mentionne l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, comme les géants des technologies Alphabet (maison-mère de Google), IBM ou Microsoft, mais aussi les fournisseurs de processeurs, les marketplaces en ligne comme Blackford et EnvoyAI, ou les fabricants de systèmes intelligents comme Analytics 4 Life ou Butterfly.

Ces entrants font souvent office de partenaires pour les équipementiers en apportant leurs ressources informatiques, comme en atteste un récent accord signé entre Guerbet et IBM (lire brève du 11 juillet 2018), mais ils "pourraient bien bouleverser la chaîne de valeur de la filière", prévient Xerfi.

"Conscients que leur position dominante peut être menacée", les acteurs historiques du marché "sont bien présents dans la course à l'IA", poursuit le cabinet, faisant référence aux récentes implantations de centres de R&D sur l'IA en France par plusieurs équipementiers comme Philips ou GE Healthcare.

Les industriels se rapprochent aussi des établissements de santé pour entraîner des technologies d'IA, à l'image de GE Healthcare, qui a signé début janvier un partenariat de cinq ans avec le Vanderbilt University Medical Center à Nashville (Tennessee) pour développer des outils diagnostics d'IA afin de prédire l'efficacité des traitements en immunothérapie.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Trophées de l'e-santé 2019: les lauréats sont...

CASTRES (Tarn) (TICsanté) - Dispositif médical connecté, plateforme en ligne, serious game... les Trophées de l'e-santé, remis le 3 juillet dans le cadre de l'Université d'été de l'e-santé à Castres, ont récompensé quatre projets innovants.

0 697

Acteurs

Lisa Lab, le nouveau think tank qui va aussi plancher sur l'e-santé

PARIS (TICsanté) - Présenté début juin, le nouveau think tank de santé, Lisa Lab, rassemble déjà plus de 120 adhérents (patients, professionnels de santé, associations de patients, chercheurs, financeurs...) décidés "à mieux comprendre les enjeux de notre système de santé et penser les réformes", a expliqué à TICsanté Nesrine Benyahia, secrétaire générale de Lisa Lab.

1 990
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021