Une opération de maintenance est prévue vendredi 21 juin 2019 entre 12h30 et 13h. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/hexalis/
http://vieviewer.com/

Acteurs

Le Samu de l'Isère veut sauver plus de vies grâce à l'application Sauv Life

0 324

PARIS (TICsanté) - Les professionnels du Samu 38 espèrent sauver 40 à 50 victimes d'arrêt cardiaque de plus chaque année en Isère grâce à un ensemble d'interventions comprenant l'utilisation de l'application smartphone Sauv Life, officiellement lancée dans le département la semaine dernière.

En cas d'arrêt cardiaque, l'idéal est d'intervenir dans les 3 minutes, a expliqué le responsable du Samu 38, Guillaume Debaty, à APMnews (site du groupe d'information APM International, dont fait partie TICsanté). Or, le temps moyen d'intervention des secours professionnels est de 14 minutes.

Dans ce contexte, la réalisation, par les témoins d'un arrêt cardiaque, d'un massage cardiaque avant l'arrivée des secours, permet de multiplier par 3 la survie, a pointé le médecin urgentiste du CHU de Grenoble Alpes.

Ce dernier coordonne l'étude multicentrique Dispatch, qui a pour objectif d'évaluer l'intérêt d'une combinaison d'interventions visant à augmenter le nombre de patients bénéficiant d'un massage cardiaque avant l'arrivée des professionnels des secours, en cas d'arrêt cardiaque.

Cette étude randomisée et contrôlée prévoit d'inclure 2.000 patients en 2 ans et va impliquer un total de 15 Samu en France, qui, après une phase d'observation, basculeront en phase d'intervention de façon échelonnée.

L'étude comprend 2 interventions principales, qui sont une formation des assistants de régulation médicale (ARM) à la reconnaissance téléphonique précoce de l'arrêt cardiaque (dans le cadre notamment d'un programme de formation en ligne qui comprend l'écoute régulière de bandes de régulation) et l'utilisation de l'application mobile Sauv Life.

Une application téléchargeable gratuitement

L'appli est gratuite et téléchargeable sur Google Play (Android) et l'AppStore (Apple).

"Tous les citoyens volontaires sont invités à l'installer", a souligné Guillaume Debaty, précisant qu'en Isère, "l'appli a déjà été téléchargée par 4.000 personnes".

En cas d'arrêt cardiaque identifié par le Samu, l'appli géolocalise les personnes capables d'intervenir avant l'arrivée des secours et les guide vers la victime et vers le défibrillateur automatique le plus proche. Le personnel du Samu assiste les témoins par téléphone pour la réalisation des premiers gestes d'urgence.

Guillaume Debaty s'est réjoui de la grande participation des associations de secourisme, des professionnels de santé et des étudiants en santé. "Plus on a de monde et plus on a de chances que quelqu'un soit géolocalisé à côté d'un arrêt cardiaque."

Alors que 500 arrêts cardiaques se produisent chaque année en Isère et que le taux de survie y est de 10%, l'urgentiste espère que le passage du Samu 38 en phase d'intervention, opéré le 17 janvier, permettra de sauver 40 à 50 vies supplémentaires chaque année dans le département.

S'il n'y a pas encore d'indication pour que l'application Sauv Life soit utilisée sur l'ensemble du territoire (80.000 personnes l'ont installée en France mais elle n'est pas active partout), une cinquantaine de Samu se sont montrés intéressés, a rapporté Guillaume Debaty.

Il espère que les résultats de son étude permettront de promouvoir l'utilisation de l'appli ainsi que la formation des ARM partout en France.

Sylvie Burnouf

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Le CH Alpes-Isère adopte le moteur de recherche Lilo

Le centre hospitalier Alpes-Isère (CHAI), spécialisé en santé mentale, a choisi d'installer le moteur de recherche français et éthique Lilo sur l'ensemble de son parc informatique, soit 1.400 postes environ, annonce-t-il dans un communiqué de presse diffusé le 29 janvier.

0 301

En bref

Premières utilisations de la plateforme ViaTrajectoire Handicap en Auvergne-Rhônes-Alpes

Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) des départements de la Loire et du Puy-de-Dôme ont commencé à utiliser la plateforme en ligne ViaTrajectoire pour gérer et suivre les demandes d'orientation dans les établissements médico-sociaux et sociaux, a indiqué l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes le 21 novembre.

0 323

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Université d'été de la e-santé 2019

    Du 02/07/2019 au 04/07/2019

  • 1er colloque de télémédecine CHU de Limoges/GHT du Limousin

    Le 04/07/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019