https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://www.medica-tradefair.com/

Systèmes d'information

Medasys dévoile l'avenir "modulaire" du dossier patient informatisé DxCare

0 345

PARIS (TICsanté) - L'éditeur Medasys va lancer cette année le dossier patient informatisé (DPI) DxCare Evo, une "évolution modulaire" de DxCare qui doit offrir aux établissements de santé plus de souplesse dans le déploiement des différentes fonctionnalités de l'outil, a expliqué le 22 janvier Frédéric Vaillant, président du directoire de Medasys, à l'occasion de journées organisées par l'éditeur à Paris.

Frédéric Vaillant est intervenu lors des journées D4 Evolution organisées par Medasys et son actionnaire majoritaire, le groupe Dedalus, afin de présenter la stratégie de l'éditeur et son portefeuille de nouveaux produits.

Figurant parmi les principaux éditeurs de systèmes d'information hospitaliers (SIH) en France, Medasys développe une myriade d'outils allant du DPI à la gestion administrative du patient en passant par les systèmes d'information de radiologie et de laboratoires de biologie.

Il est présent, avec au moins un de ses outils, dans "100% des GHT" (groupements hospitaliers de territoire), a mis en avant Frédéric Vaillant, précisant que le dossier DxCare est actuellement utilisé dans "43% des CHU-CHR" et près de 200 hôpitaux.

En part de marché, il est le deuxième éditeur présent dans les sites supports de GHT avec 24 établissements à son actif, derrière Maincare Solutions mais devant Cristal-Net (dossier informatisé commercialisé par le groupement d'intérêt économique Hopsis) et Agfa Healthcare, selon un décompte présenté par le président du directoire de Medasys.

En 2018, l'éditeur a concentré ses efforts sur les systèmes d'information (SI) des plateaux techniques, et en particulier sur les SI des laboratoires de biologie, en finalisant les acquisitions des éditeurs Infologic-Santé et DL Santé, spécialisés dans ce domaine (lire brève du 29 octobre 2018). Cela lui a permis d'atteindre une part de marché de 55% sur les laboratoires publics et privés, a souligné Frédéric Vaillant.

En 2019, l'éditeur va "se concentrer sur son coeur de métier" qui est le dossier patient, avec le lancement du DPI DxCare Evo comme principal objectif. Ce dernier, présenté comme une évolution de DxCare, pourra être installé "module par module".

Face à un dossier patient vieillissant, et alors que ses utilisateurs "ont pu souffrir des dernières migrations de versions", Frédéric Vaillant a expliqué que l'éditeur n'a pas choisi de repartir sur le développement complet d'un nouveau DPI, mais sur la construction de "nouveaux modules plus ergonomiques" qui viendront remplacer, "petit à petit", les différentes parties du dossier DxCare.

Cela doit permettre de maintenir une partie des outils déjà utilisés dans les hôpitaux et d'éviter "un déploiement en mode big bang", qui consiste à changer radicalement de SI.

"Nous allons changer un module, vous pourrez le tester, et quand vous estimerez qu'il sera à la hauteur de vos attentes, vous pourrez migrer un service, puis un deuxième, etc.", a souligné Frédéric Vaillant.

Une "rétro-compatibilité", c'est-à-dire une compatibilité des modules de DxCare Evo par rapport aux précédentes versions de DxCare, sera maintenue.

S'adapter aux enjeux de chaque GHT

"La première problématique d'un SIH est de réduire le nombre de solutions qui le composent et de bâtir une structure plus centralisée et plus facile à gérer", a relevé Frédéric Vaillant, déplorant le "niveau d'intégration insuffisant" des applications des SIH.

"On continue à viser un SI intégré, mais pour le rendre modulaire", a-t-il poursuivi, en référence à la stratégie adoptée par Medasys avec DxCare.

Il a fait valoir l'"approche projet" de l'éditeur, qui consiste à "définir une trajectoire d'intégration qui doit être industrielle, mais qui sera unique pour chaque GHT", du fait des enjeux différents soulevés dans les différents groupements.

Les principaux chantiers ouverts dans les groupements répondent à des besoins d'uniformisation des plateaux techniques, de définition de moyens d'échange et de partage d'information, d'optimisation de la relation ville-hôpital et de convergence des outils informatiques, a-t-il énuméré.

Reconnaissant que les "deux dernières années ont été un peu difficiles" pour Medasys, Frédéric Vaillant s'est montré très optimiste pour l'avenir, mettant en avant les bons résultats enregistrés en 2018, avec un niveau de commandes qui a doublé par rapport à 2017.

Il a aussi assuré que le rachat de Medasys en 2016 par le groupe Dedalus, qui détient 82,5% de son capital, a permis à l'éditeur de retrouver des capacités d'investissement.

Selon des chiffres encore provisoires, Medasys a enregistré en 2018 environ 33 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit une hausse de 44% par rapport à l'an passé, qui s'explique notamment par ses opérations de croissance externe et un excédent brut d'exploitation (EBE, au sens de l'Ebitda) autour de 7 millions d'euros.

Au-delà des travaux sur le DPI, Medasys va poursuivre en 2019 et 2020 ses efforts pour équiper des laboratoires de biologie médicale (avec son logiciel KaliSIL) et d'oncologie (avec plusieurs produits comme le logiciel de gestion du cycle de chimiothérapie DxChimio, le robot de préparation des chimiothérapies Pharmoduct et de nouveaux outils pour l'informatisation de l'anatomopathologie).

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

http://www.axigate-france.fr/welcome.html

Acteurs

Intelligence artificielle: les Hospices civils de Lyon renforcent leur infrastructure technologique avec Microsoft

PARIS (TICsanté) - L'hébergement du dossier patient informatisé (DPI) Easily* développé par les Hospices civils de Lyon (HCL) sur le cloud public de Microsoft et la mise à disposition des professionnels de l'établissement de technologies d'intelligence artificielle (IA) vont permettre d'"industrialiser" la production et l'usage d'outils numériques innovants, a expliqué le 23 mai la direction santé de Microsoft France dans un entretien à TICsanté à l'occasion de la Paris Healthcare Week.

0 342

Acteurs

Les HCL cherchent un "partenaire" pour "pérenniser" les évolutions du dossier Easily

LYON (TICsanté) - Les Hospices civils de Lyon (HCL), propriétaires du dossier patient informatisé (DPI) Easily diffusé par le groupement d'intérêt économique (GIE) Hopsis, souhaitent se rapprocher d'ici la fin de l'année d'un "partenaire" spécialisé dans les systèmes d'information de santé pour "pérenniser" les évolutions du logiciel, a indiqué le 24 mai à TICsanté Patrick Déniel, secrétaire général des HCL.

0 331

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019