https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

En bref

L'Elysée projette de nommer Marie-Laure Denis à la tête de la Cnil

0 423

Le président de la République envisage de nommer Marie-Laure Denis, conseillère d'Etat et ex-membre de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), à la présidence de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), a annoncé l'Elysée le 18 janvier dans un communiqué.

Proposé sur une décision de Matignon, le projet de nomination de Marie-Laure Denis doit encore être soumis à l'Assemblée nationale et au Sénat.

Photo Marie-Laure Denis (CSA)
Agée de 51 ans, la conseillère d'Etat, ancienne directrice de cabinet de Christian Jacob au ministère délégué à la famille et directrice adjointe du cabinet de Jean-François Mattei (2002-2004), alors ministre de la santé, doit remplacer l'actuelle présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin, nommée le 17 janvier par l'exécutif comme "garante" du grand débat national.

Nommée membre de la Cnil en 2004, Isabelle Falque-Pierrotin avait été élue à sa présidence en 2011 et assurait son troisième mandat consécutif à la tête de l'autorité.

Licenciée en droit, diplômée de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris et ancienne élève de l'Ecole nationale d'administration (ENA), Marie-Laure Denis a occupé diverses fonctions au Conseil d'Etat et en cabinets ministériels avant de rejoindre le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en 2004, puis l'Arcep en 2011.

Elle est, depuis mars 2017, membre titulaire du Comité de règlement des différends et des sanctions (Cordis), entité chargée de régler les différends sur l'accès aux réseaux publics d'électricité et de gaz et de sanctionner les infractions au code de l'énergie.

Raphael Moreaux
raphael.moreaux@apmnews.com

https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter

En bref

RGPD: première amende aux Pays-Bas contre un établissement de santé

L'autorité néerlandaise de protection des données a infligé une amende de 460.000 euros à l'hôpital Haga de La Haye pour violation de données en application du règlement général européen relatif à la protection des données (RGPD), a relayé le 19 juillet la cellule d'accompagnement cybersécurité des structures de santé (ACSS) sur son site internet.

0 428

E-santé

La FHF et la Cnil planchent sur un "code de conduite" dans l'application du RGPD

PARIS (TICsanté) - Le comité des délégués à la protection des données (DPO) de la Fédération hospitalière de France (FHF) travaille actuellement avec la Cnil à l'élaboration d'un "code de conduite" pour aider les établissements sanitaires et médico-sociaux à appliquer le règlement général européen relatif à la protection des données personnelles (RGPD), a-t-on appris le 22 mai lors de la Paris Healthcare Week.

0 696

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 5 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 13/04/2021