https://inovelan.fr/santnetbox/

En bref

La France se dote d'un supercalculateur, avec de potentielles applications dans la santé

1 176

Le gouvernement a signé le 8 janvier le marché d'acquisition de l'un des supercalculateurs les plus puissants d'Europe, avec de potentielles applications dans de nombreux domaines dont la biologie et la santé.

Une cérémonie a été organisée en présence de la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, a indiqué le ministère dans un communiqué. Le montant de l'investissement n'a pas été communiqué. Il devrait tourner autour de 30 millions d’euros, selon L'Usine nouvelle.

Installé "début 2019" au centre de calcul Idris du CNRS, sur le plateau de Saclay (Essonne), le supercalculateur a été construit par Hewlett Packard Enterprise (HEP) et est financé par Genci, société publique chargée de l’équipement national en calcul intensif.

La machine, qui possède une puissance de calcul supérieure à 14 petaflops par seconde (soit 14 millions de milliards d’opérations par seconde), "étendra les usages classiques du calcul à haute performance à de nouveaux usages pour l’intelligence artificielle", a commenté le ministère.

"L’acquisition de ce nouveau supercalculateur s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de recherche en IA, présentée par le gouvernement fin novembre 2018 [voir dépêche TICpharma du 30 novembre 2018].

Guillaume Bietry

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le rapport Villani présage une "réorganisation des pratiques médicales" à l'heure de l'IA

PARIS, 29 mars 2018 (TICsanté) - Le rapport de la mission Villani sur l'intelligence artificielle (IA) remis le 28 mars à l'exécutif anticipe une "réorganisation des pratiques médicales" et formule une série de recommandations pour adapter le système de santé et soutenir le développement de l'IA dans le secteur.

0 131

Systèmes d'information

Médecine et intelligence artificielle: les professionnels ne doivent pas se sentir "dépossédés" (Jean-Claude Ameisen)

PARIS, 26 mars 2018 (TICsanté) - Le recours à l'intelligence artificielle (IA) en santé pose des "questions fondamentales" sur l'évolution de l'exercice de la médecine, mais ne doit pas conduire les professionnels à "se sentir dépossédés par des approches techniques", a défendu le Pr Jean-Claude Ameisen en ouverture d'un cycle d'auditions au Sénat sur la bioéthique.

0 121

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/
http://www.corwin.eu/logiciel-sante.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fevrier2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Hacking Health Camp 2019

    Du 22/03/2019 au 24/03/2019

  • 7ème Congrès national de l'Apssis

    Du 02/04/2019 au 04/04/2019

  • Congrès Pro Digital Health

    Du 04/04/2019 au 05/04/2019

  • 2e Forum Derm@to Connecté

    Le 17/05/2019

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59èmes Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019