https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

En bref

La France se dote d'un supercalculateur, avec de potentielles applications dans la santé

1 635

Le gouvernement a signé le 8 janvier le marché d'acquisition de l'un des supercalculateurs les plus puissants d'Europe, avec de potentielles applications dans de nombreux domaines dont la biologie et la santé.

Une cérémonie a été organisée en présence de la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, a indiqué le ministère dans un communiqué. Le montant de l'investissement n'a pas été communiqué. Il devrait tourner autour de 30 millions d’euros, selon L'Usine nouvelle.

Installé "début 2019" au centre de calcul Idris du CNRS, sur le plateau de Saclay (Essonne), le supercalculateur a été construit par Hewlett Packard Enterprise (HEP) et est financé par Genci, société publique chargée de l’équipement national en calcul intensif.

La machine, qui possède une puissance de calcul supérieure à 14 petaflops par seconde (soit 14 millions de milliards d’opérations par seconde), "étendra les usages classiques du calcul à haute performance à de nouveaux usages pour l’intelligence artificielle", a commenté le ministère.

"L’acquisition de ce nouveau supercalculateur s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de recherche en IA, présentée par le gouvernement fin novembre 2018 [voir dépêche TICpharma du 30 novembre 2018].

Guillaume Bietry

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Dijon a recruté un médecin spécialiste de l'intelligence artificielle

DIJON (TICsanté) - Le CHU de Dijon a nommé "pour la première fois en France" un médecin spécialiste en intelligence artificielle (IA), le Dr Davide Callegarin, au sein du laboratoire de génétique chromosomique et moléculaire (GCM) dirigé par le Pr Patrick Callier, a-t-on appris auprès des intéressés en janvier.

0 1090

Politique

L'IA, une "rupture" mais qui ne remplacera pas la relation médecin-patient (Jean-François Mattei)

PARIS (TICsanté) - L'intelligence artificielle en médecine devient une aide à la décision indispensable pour les médecins et constitue une "rupture" dans les pratiques médicales, mais ne remplacera pas le médecin lui-même car la relation humaine avec le patient reste essentielle, a estimé le Pr Jean-François Mattei, nouveau président de l'Académie de médecine.

0 932

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021